Facebook visé par une enquête sur la "manipulation des émotions" (màj)

03 juillet 2014 à 12h51
0
Une étude mettant en cause Facebook et ses pratiques en matière de modification du flux d'actualité des utilisateurs éveille la curiosité des autorités britanniques. En Grande-Bretagne, l'ICO, l'équivalent de la Cnil, lance une enquête pour tenter de faire la lumière sur ces méthodes prêtées au réseau social.

00FA000007124876-photo-facebook-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire.jpg
En début de semaine, une étude baptisée « Experimental evidence of massive-scale emotional contagion through social networks » prêtait à Facebook des méthodes plutôt particulières. Le rapport émis par des spécialistes de la donnée expliquait que le réseau social a modifié le flux d'actualités de certains utilisateurs afin de connaître leurs sentiments ou leur réaction.

Par exemple, un contenu de nature triste pouvait avoir été publié sur le fil d'actualités. Le réseau social étudiait ensuite le comportement de l'internaute afin de savoir si cet élément pouvait le conduire à publier à son tour des contenus tristes.

Suite à la publication de ces informations, l'autorité chargée de la protection des données personnelles en Grande-Bretagne a réagi. L'ICO va enquêter afin de savoir si Facebook a permis que les informations de ses utilisateurs soient ainsi étudiées, sans même leur demander leur consentement.

Selon The Register, le réseau social sera prochainement interrogé par l'ICO au sujet de cette étude. La question de la base d'étude sera au centre des interrogations puisque le document précisait que 690 000 internautes utilisant Facebook en anglais ont servi de cobayes dans le cadre de cette expérience. Aucun consentement de leur part n'aurait alors été donné.



Mise à jour le 03/07/2014 à 12h51

En France, la Cnil indique qu'elle s'intéresse également à l'étude portant sur Facebook. Elle précise qu'elle conduit actuellement une analyse de la situation et tente de déterminer si des utilisateurs français (utilisant le réseau social en langue anglaise) sont concernés.

Dans ce cas, la Cnil pourrait agir de concert avec son homologue britannique ou peser de son poids au sein du G29, le groupement européen des institutions chargées de la protection des données personnelles.

Publication initiale le 02/07/2014 à 11h29

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top