Apple fera perdre 12,8 milliards de dollars à Facebook avec sa politique de vie privée

13 avril 2022 à 19h35
22
facebook

Les utilisateurs de l'application mobile ont massivement rejeté le suivi de leur activité, ce qui a fait perdre à Facebook de précieuses données publicitaires.

Cela fait environ un an qu'Apple a déployé l'App Tracking Transparency (ATT), son nouveau système d'identifiant publicitaire.

Un nouveau système de suivi publicitaire moins intrusif et dévastateur pour les géants de la pub ciblée

Ce nouveau mécanisme, qui remplace l'IDFA précédemment utilisé, exige désormais le consentement de l'utilisateur, sous la forme d'une fenêtre pop-up qui apparaît au premier lancement de l'application.

Les entreprises qui dépendent de la publicité en ligne, Facebook en tête, ont été immédiatement vent debout face à cette nouvelle pratique de la part d'Apple, qui a dégradé significativement leur chiffre d'affaires. Si le constructeur californien a retardé le lancement de l'ATT de quelques mois, il n'a pas reculé pour autant et l'a intégré à la mise à jour iOS 14.5 en avril 2021.

Les conséquences ont été immédiates pour le chiffres d'affaire de Facebook, qui a estimé une chute de ses revenus de l'ordre de 15 à 20 % après l'activation de l'ATT. Meta, la maison mère du groupe de Mark Zuckerberg, a plus tard estimé à 10 milliards de dollars les pertes liées à ce nouveau système plus respectueux de la vie privée et des données personnelles.

Facebook presque intégralement bouleversé par l'arrivée de l'ATT sur les OS d'Apple

Une nouvelle analyse sortie récemment est encore plus inquiétante pour les finances du réseau social. Selon les données du cabinet Lotame, Facebook devrait perdre environ 12,8 milliards de dollars sur l'année en cours.

L'ensemble des grands groupes régnant en maîtres sur le marché de la publicité en ligne sera bouleversé, mais Facebook représente pas moins de 81 % de cette perte de revenus, estimée au total à 16 milliards de dollars. YouTube devrait perdre 2,2 milliards de dollars, et Snapchat et Twitter, respectivement 546 et 323 millions de dollars.

Pour expliquer cet écart, l'étude indique que ces deux dernières entreprises ont adapté leurs outils à ceux d'Apple pour limiter les dégâts financiers sur leurs résultats. Facebook devra donc faire de même dans les prochaines semaines s'il veut réduire ses pertes liées à l'ATT. Ses équipes seraient d'ailleurs déjà en train de retoucher ses propres solutions proposées aux annonceurs.

Source : Apple Insider

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
18
bmustang
on va pas les plaindre tout de même, manquerait plus que ça ! facebook ne sert à rien sauf de se servir de vos données.
norwy
Vu que ça vient du choix éclairé des utilisateurs qui refusent de se faire dépouiller de leurs données personnelles par FB, on ne va pas pleurer sur leur sort…
nicgrover
Pauvre Mark, il aura moins d’argent de poche cette année…
Catstom
Il faudrait aussi maintenant une loi interdisant la publicité ciblée…<br /> Qui en soit est plus qu’inutile je trouve… Une simple achat d’un Tv par exemple, ensuite toutes les publicités proposent des TV… C’est plus qu’idiot, je ne vais pas en racheter une autre alors que je viens d’en acheter une…
Vanilla
L’objectif c’est quand tu cherche et / ou que tu visite une page de vente de TV, par la suite les pubs t’en propose d’autres ou la même en pub, pour que tu « cèdes » et finisse par acheter une TV. Car la pub ne sait pas si tu as fini ton achat ou pas. Et mise la dessus pour t’en vendre une , au cas où. Vu que tu as émis une intention d’achat en visitant la première page de ta TV.
toast
C’est marrant, quand on a un choix simple et compréhensible quant au partage de ses données, le résultat est clair…
kroman
Ou une loi interdisant les publicités non ciblées ! C’est exaspérant et du gaspillage !<br /> Ton exemple concerne un mauvais ciblage. Un bon algo de ciblage te proposerait des trucs potentiellement utiles comme le meuble qui va parfaitement avec, des appareils à y connecter et du contenu VOD.<br /> Perso j’ai une sainte horreur des pubs qui me montrent des choses dont je n’aurais jamais envie, donc je bloque (autocollant stop pub, adblock…).<br /> Certains vendeurs, au contraire, m’envoient des emails publicitaires bien ciblés qui ne me dérangent pas car les articles correspondent à ce que je peux avoir envie d’acheter et donc parfois j’achète (mode pour ma copine, places de concert avant le covid…).
Duben
Ouais en fait non.<br /> Faut pas se leurrer, beaucoup de sites et applications sont gratuits parce qu’ils revendent nos données, et c’est donc ça qui les finances. Sans cette source de revenu, ils seraient soit inexistants puisque pas de rentabilité, soit payants.<br /> Donc le vrai choix honnête, ce serait de choisir si on accepte que le site utilise nos données, ou de payer l’accès en monnaie<br /> Donc là le choix n’est pas vraiment clair, si tout le monde refuse le partage de ses données, faut pas croire qu’on pourra avoir tout ce qu’on a aujourd’hui, de manière totalement gratuite
norwy
Tu décris juste le fonctionnement actuel tel qu’il est : Internet est devenu une véritable poubelle à pub.<br /> L’impression d’effervescence que donne le modèle gratuit avec pub n’est qu’une illusion d’efficacité.<br /> Quel serait le problème d’avoir un modèle payant sans pub par défaut ?<br /> Une existence justifiée par une vraie demande qui accepte de payer<br /> Moins de sites/services pour plus de qualité<br />
Comcom1
Interdire la publicité tout cours serait encore bien mieux, pollution visuelle, auditive, énergétique (et oui quand on parle d’écologie étonnamment la pub n’est pas montré du doigt pourtant en terme de pollution totalement inutile on atteint des sommets)…<br /> Il n’y a rien d’intéressant dans les pubs.
SlashDot2k19
Curieux de voir si FB va se rattraper avec leur Metavers….
Nehi
Il y a une différence entre un manque à gagner et une perte de capital amha.
toast
Ce n’est pas du tout ce que je voulais dire. Je sais très bien comment fonctionne une bonne partie de l’économie du web, là n’est pas le propos.<br /> Mon propos est que, sur beaucoup de site, tu ne sais jamais si tu partages des données ou non tellement les options sont compliquées et complexes et que même si tu souhaites ne pas les partager, tu finis bien souvent à en partager bien plus que tu le ne penses. On pourrait donc croire que les gens sont prêt à partager.<br /> Sauf que quand tu as une questions aussi simple que le popup Apple, le résultat est clair, beaucoup ne le souhaitent pas.<br /> Après que ce soit une bonne idée ou pas, ce n’était pas le propos.
jcc137
Et qui financerait ce que vous voyez à la télévision, les réseaux sociaux, les radios, une partie des magazines, bref, les médias quoi ? Vous ? avec un abonnement pour chaque catégorie ?<br /> Restons dans le monde réel, et apprécions ce que nous avons gratuitement, même si ça produit une fortune colossale à certaines sociétés.<br /> Et pour vous en convaincre un peu plus, pensez à la gratuité de Google map, par exemple.
norwy
Ce n’est pas parce que ça été proposé gratuitement que c’est le bon modèle. Voir de la pub à la télé est un fléau qui détourne beaucoup de monde de son contenu.<br /> Du coup, beaucoup de gens préfèrent consommer de la VOD qui elle est bien payante.<br /> Tu entends beaucoup de monde se plaindre de Netflix, Prime Video, Disney+ et même Salto ?
jcc137
norwy:<br /> Tu entends beaucoup de monde se plaindre de Netflix, Prime Video, Disney+ et même Salto ?<br /> Je constate que vous avez les moyens de vous payer un abonnement pour toutes ces VOD.<br /> Accepteriez-vous encore de payer pour une appli de navigation GPS, une boîte mail offrant 15 Go, des réseaux sociaux, etc. Ca va faire une sacrée rente mensuelle tout ça !
HAL1
Duben:<br /> Donc là le choix n’est pas vraiment clair, si tout le monde refuse le partage de ses données, faut pas croire qu’on pourra avoir tout ce qu’on a aujourd’hui, de manière totalement gratuite<br /> Tout à fait d’accord. Autant j’ai peu de sympathie pour Facebook, autant il faut arrêter de s’imaginer que la très grande majorité des sites Web et des applications mobiles pourraient exister en-dehors du modèle actuel, dans lequel la publicité finance la gratuité des services.<br /> norwy:<br /> Quel serait le problème d’avoir un modèle payant sans pub par défaut ?<br /> Le problème ? 99% (au doigt mouillé) des sites Web que tu consultes et des applications mobiles que tu utilises n’existeraient pas. Y compris, au passage, le site sur lequel tu a posté ce commentaire. <br /> toast:<br /> Sauf que quand tu as une questions aussi simple que le popup Apple, le résultat est clair, beaucoup ne le souhaitent pas.<br /> Sauf que la question n’est pas simple, elle est simpliste et on peut même dire malhonnête. Quand on pose la question à l’utilisateur :<br /> « Acceptez-vous d’être pisté par cette application, qu’elle puisse collecter toutes vos données privées et savoir tout de vous ? »<br /> Et que sa réponse, quelle qu’elle soit, lui permet d’utiliser l’application, étonnamment peu de gens vont dire : « oui, sans souci, départ ! ».<br /> La question honnête à poser est :<br /> « Cette application peut être utilisée gratuitement, mais pour cela il vous faut accepter qu’une partie de vos activités soit analysée pour pouvoir vous proposer des publicités adaptées à vos goûts. En cas de refus vous devrez payer pour utiliser cette application ou renoncer à l’utiliser. Êtes-vous d’accord ? »<br /> On commence d’ailleurs à voir des sites Web qui font exactement cela. Tu peux refuser les cookies, mais il te faut t’abonner pour pouvoir accéder au contenu. Je pense que si on leur demande quel pourcentage de visiteurs acceptent de payer, on aura un chiffre inférieur à 0,1%.<br /> norwy:<br /> Tu entends beaucoup de monde se plaindre de Netflix, Prime Video, Disney+ et même Salto ?<br /> Il suffit de regarder les commentaires lors d’articles annonçant une augmentation du prix de Netflix : c’es un déchaînement de « ils exagèrent ! », « là c’est trop, je résilie mon abonnement ! », « tout ça pour du contenu pourri, ça sera sans moi ! », etc.<br /> Donc, oui, beaucoup de monde se plaint de ces services payants.
Necron
J’ai plus l’impression que les gens on choisit les plateformes SVOD pour la qualité de leur programmes plutôt que les chaînes traditionnelles qui ne proposent que des rediffusions ou des programmes de assez médiocre
pocketalex
« L’objectif c’est quand tu cherche et / ou que tu visite une page de vente de TV, par la suite les pubs t’en propose d’autres ou la même en pub, pour que tu « cèdes » et finisse par acheter une TV. Car la pub ne sait pas si tu as fini ton achat ou pas. Et mise la dessus pour t’en vendre une , au cas où. Vu que tu as émis une intention d’achat en visitant la première page de ta TV. »<br /> Le souci c’est quand tu vois une pub pour une petite culotte avec une fille plutot migone et que tu cliques dessus …<br /> Après tu te tapes des semaines de petites culottes partout … ça fait un peu le gars affiché
toast
Juste pour info, c’est un peu plus complexe que ce que tu dis.<br /> Le fait de refuser ne coupe pas les revenus des éditeurs de contenus, ça les minimise : Ils peuvent continuer à te diffuser de la pub, mais n’étant pas ciblée, elle est moins rémunératrice.<br /> Si tout le monde refuse, le marché s’adaptera et les prix de la pub s’ajusteront naturellement.<br /> Donc refuser, ne veut pas dire nécessairement abonnement pour utiliser le service. C’est un choix de l’éditeur que d’aller sur ce chemin. Donc même ton message n’est pas adapté et ce n’est pas à Apple de dire que le service serait payant en cas de refus.<br /> Apple a pris une position radicale et très négative pour une bonne part de l’industrie, je ne jugerais pas ce choix, je dis juste qu’on voit à quel point les gens n’ont pas envie qu’on collecte leurs données, quelles qu’en soient les raisons.
tfpsly
Duben:<br /> Faut pas se leurrer, beaucoup de sites et applications sont gratuits parce qu’ils revendent nos données, et c’est donc ça qui les finances. Sans cette source de revenu, ils seraient soit inexistants puisque pas de rentabilité, soit payants.<br /> Inexact ou mal dit. Ces apps et sites affichent des pubs, ils n’ont aucune info perso. Le site fournissant la pubs par contre espère avoir suffisamment d’infos pour afficher des pubs ciblant correctement l’utilisateur (du type de site de la page demandant la pub, jusque des infos sur un historique pour Google / Apple / Facebook - avec les icones « j’aime/poster sur xyz » - ou les objets visités ou achetés pour Amazon).<br /> Ces fournisseurs de pubs peuvent avoir des infos personnelles, mais ils n’ont pas du tout intérêt à les vendre. Au contraire leur but est d’être le meilleur en ciblage, pas de fournir leurs armes à la concurrence.
jul2016larue
Alors c’est compliqué, je dirais que les flémards préfèrent utiliser les SVOD pour leur contenus faciles d’accès et plus qualitatifs qu’à la télé. Par contre les personnes qui cherchent vraiment les contenus qualitatifs, eux ils vont sur les sites de streaming car malheureusement les plateformes comme netflix etc nous proposent un choix très limité alors que nous payons déjà un abonnement cher. Perso j’ai netflix mais je l’utilise 5x moins que les sites de streaming qui proposent + de contenu et surtout bien avant les plateformes comme netflix qui doivent attendre des mois avant de poster une nouvelle saison. À mon avis c’est la même histoire que la drogue, tant que le marché légal ne se met pas à la hauteur de l’illégal, les gens vont toujours pencher sur l’illégal, avec ou sans publicités
HAL1
toast:<br /> Le fait de refuser ne coupe pas les revenus des éditeurs de contenus, ça les minimise : Ils peuvent continuer à te diffuser de la pub, mais n’étant pas ciblée, elle est moins rémunératrice.<br /> Le fait de refuser n’a pas d’incidence sur l’affichage de la publicité, ciblée ou non, mais sur la possibilité pour l’application d’analyser le comportement de l’utilisateur et de collecter des données.<br /> toast:<br /> Apple a pris une position radicale et très négative pour une bonne part de l’industrie […]<br /> Apple a surtout une position totalement hypocrite. Pendant des années ils ont favorisé les applications gratuites, bien plus intéressantes pour vendre des iPhone, et ont offert aux développeurs des outils comme l’IDFA, permettant de pister l’utilisateur sur iOS afin de lui afficher ultérieurement de la publicité ciblée.<br /> Maintenant qu’ils sont dans une position incontournable et se sont hissés comme première entreprise informatique mondiale (avec, pour rappel, une capitalisation boursière de près de 3’000 milliards de dollars, et un bénéfices opérationnel qui se dépasse les cent de milliards de dollars annuel), et qu’ils se sont rendus compte que le côté « respect de la vie privée » était tendance et – surtout – vendeur, ils retournent leur veste.<br /> À souligner également que le choix qui est offert à l’utilisateur au lancement de certaines applications d’accepter ou non d’être « pisté » est trompeur, puisqu’il ne concerne justement que l’IDFA. Si le développeur utilise d’autres moyens pour pister l’utilisateur (et il y en a), alors ce dernier ne se verra pas offrir ce choix, aura l’impression de ne pas être pisté, et il le sera pourtant.<br /> C’est cela que je reproche à la Pomme, son manque d’honnêteté et de transparence. Le fait de donner l’impression aux utilisateurs qu’ils peuvent simplement choisir ou non d’être pistés, et que s’ils le refusent ils ne le sont pas du tout.<br /> Un exemple (parmi bien d’autres) sur les positions d’Apple :<br /> MacGeneration<br /> Apple quitte un lobby qui cherche à affaiblir les lois sur la confidentialité<br /> Apple aime se présenter comme le champion de la confidentialité et de la protection des données. Mais parfois, les actes ne suivent pas les paroles. L'entreprise faisait en effet partie d'un lobby, la State Privacy and Security Coalition (SPSC), un...<br />
toast
Encore une fois je m’en fous de la position d’Apple, c’est pas mon propos. Critique les tant que tu veux, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre. Ils ne sont ni mieux ni moins bien que la plupart de ces grosses boîtes.<br /> Pour la publicité ciblée, dans la très grande majorité, l’application n’analyse rien du tout, elle ne fait qu’ouvrir un canal à une régie qui lui balance de la pub et lui donne de l’argent en contrepartie. C’est la régie qui collecte et analyse. L’éditeur n’a jamais la moindre visibilité sur les données collectées (à moins d’en collecter également).<br /> Tu peux collecter des données tout à fait légalement et sans passer par ce popup Apple dans ton application, ça n’est pas lié à l’IDFA qui lui est utilisé par les régie pub pour faire le lien entre données et utilisateurs. Ce popup interdit l’accès à l’IDFA.<br /> Si ton application a un accès avec enregistrement utilisateur, tant que tu es raccord avec le RGPD, tu peux collecter des données de façon ciblée, ça ne pose aucun soucis.<br /> Donc ne pas mélanger collecte de données, collecte de données pour ciblage, collecte de données par régies pour ciblage lié à l’IDFA, etc.<br /> Un vrai bordel tout ça.
HAL1
toast:<br /> Ce popup interdit l’accès à l’IDFA.<br /> C’est en effet ce que j’ai dit, et ce n’est pas ce que la demande faite à l’utilisateur exprime.<br /> Je reviens à ce que tu as dit ci-dessus :<br /> toast:<br /> Sauf que quand tu as une questions aussi simple que le popup Apple, le résultat est clair, beaucoup ne le souhaitent pas.<br /> Tout le problème est là : dans la manière de présenter les choses à l’utilisateur. Si Apple le faisait de manière honnête, il n’y aurait rien à redire. Mais ce n’est justement pas le cas.<br /> Si tu poses la question à des gens :<br /> Voulez-vous que je vous donne 1 million de dollars ?<br /> Ou si tu leur demandes :<br /> Voulez-vous que je vous donne 1 million de dollars en échange de votre santé et de votre bonheur ?<br /> Il est très très probable que les réponses soient différentes.
Comcom1
Ah mais justement ça ne me dérange pas de payer mon abonnement Netflix et voir réellement ce que je veux, ce qui m’intéresse que le lavage de cerveau qu’on nous sert sur les chaînes dites gratuites le tout bourré de pub avec des programmes qui finissent jusqu’à pas d’heures… ça devient inregardable imbuvable.<br /> La gratuité n’est qu’une illusion arrêtons d’y croire et oui sans aucun doute je préfère payer un contenu qui m’intéresse que de devoir m’imposer de la saloperie
Comcom1
Parce que tu crois au gratuit, tu le paye en fait, la pub qui rémunère tes trucs « gratuit » il faut bien que le mec paye pour sa pub et donc il te met ça dans le prix de ce que tu achètes au final tu le payes de façon détourné en plus de te pourrir la vie
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez notre top 5 des applications gratuites anti-gaspillage
Après WhatsApp, au tour de YouTube de se lancer dans les réactions émoji
Votre catalogue Apple Music est désormais accessible sur votre appli Waze
Google veut que vous l'aidiez à savoir quels dégâts les smartphones ont pu faire à votre cerveau
TikTok se prend pour Twitch en se lançant dans les abonnements payants
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Découvrez notre top 5 des applications gratuites
SNCF Connect : vous pouvez désormais utiliser vos chèques-vacances
Huawei AppGallery : une faille vous permet de télécharger gratuitement des applications payantes
Google Photos : vous pouvez enfin supprimer les photos directement d'un album, mais il y a un hic
Haut de page