Vie privée : l'EFF salue les efforts de Yahoo!

16 juillet 2013 à 11h06
0
L'Electronic Frontier Foundation (EFF), l'organisation internationale chargée de défendre la vie privée des internautes, vient de publier une liste des sociétés engagées dans la protection des données de leurs utilisateurs, et applaudit particulièrement les efforts de Yahoo!

00AF000005067254-photo-yahoo-dnt-logo.jpg
Chaqué année, l'EFF passe en revue les actions menées par les sociétés Internet afin de protéger les données personnelles de leurs utilisateurs. Ainsi lorsque qu'un gouvernement demande à consulter certaines informations, le fournisseur de services doit par exemple s'assurer que la procédure judiciaire a été menée à bien avant de répondre à la demande.

L'EFF explique que Yahoo! a protégé les données des internautes devant la justice à plusieurs reprises, des initiatives qui auraient été menées dans la plus grande discrétion. « Plutôt que d'accepter aveuglément les injonctions gouvernementales discutables, Yahoo! s'est battu », est-il ainsi expliqué dans un communiqué. La firme de Sunnyvale s'est également opposée en justice aux demandes émanant des services de renseignement (contre la loi FISA) dans le cadre de PRISM, avant d'être cependant débouté en justice.

En mars 2009, la cour de Dendermonde, en Belgique, avait sanctionné d'une amende le portail Internet pour avoir refusé de dévoiler l'identité de certains internautes ayant utilisé plusieurs adresses emails compromises dans une affaire de cyber criminalité. Précédemment la société avait tout de même cédé aux pressions du gouvernement chinois et plusieurs organisations internationales affirmaient que Yahoo! était responsable de l'emprisonnement de plusieurs dissidents tels que Wang Xiaoning, Jiang Lijun, Li Zhi et Shi Tao.

Si l'EFF explique que Yahoo! fait figure de référence dans ses actions menées en justice, d'autres sociétés ont également reçu des marques de reconnaissance ; une situation pour le moins paradoxale puisque certaines d'entre elles ont mis en place un accès à leurs serveurs auprès de la NSA. Parmi ces dernières nous retrouvons Amazon, Apple, Dropbox, Facebook, Google, Microsoft ou encore Twitter et Wordpress. Plusieurs critères sont pris en compte par l'EFF : la demande d'un mandat, l'information auprès des utilisateurs ou encore la publication d'un rapport de transparence.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Yahoo! fait le ménage dans sa base d'utilisateurs (MàJ)
La MPAA veut éviter la publicité sur les sites de téléchargement illégal
Google s'invite au sommet de la Tour Eiffel
Apple lorgnerait PrimeSense, développant le capteur de Kinect
La Corée du Sud accuse à nouveau le nord d’avoir mené des cyberattaques
L'EEMI reprendra les locaux de la Cantine Silicon Sentier
HomeOS : Microsoft lance un SDK pour son système domotique
Baidu envisage de racheter la boutique d'applications 91 Wireless
Après Webedia, Fimalac met la main sur Allociné (màj)
Exceria : des cartes SD allant jusqu'à 240 Mo/s chez Toshiba
Haut de page