Arcep : UFC et Europe inquiets sur le commissaire du gouvernement

le 26 janvier 2011
 0
Y'a t'il irruption du pouvoir politique dans la chaîne de décision et de consultation du secteur des Télécoms ? Une question sous-jacente que tend la réflexion autour de la nomination future d'un commissaire du Gouvernement au sein de l'Arcep. L'UFC-Que Choisir et l'Union européenne montrent déjà les dents...

00A0000002301234-photo-logo-a-rcep.jpg
Rappel. Le 14 janvier dernier, l'Assemblée nationale a voté un amendement instaurant le poste de commissaire du gouvernement auprès de l'Arcep. Cette fonction qui, en principe, « ne nuira pas à l'indépendance du régulateur » selon les mots du ministre Eric Besson soulève pourtant de nombreuses critiques.

En principe, ce commissaire au gouvernement ne devrait pas participer aux délibérations de l'Arcep mais il peut faire inscrire à l'ordre du jour de la commission toute question intéressant les communications électroniques. Le régulateur explique même que ce dernier pourrait même avoir accès aux documents internes de l'Arcep...

Du coup, la commissaire européenne en charge des Télécoms, Neelie Kroes, a demandé à la France de revoir sa position sur cette nomination. Elle précise que l'Arcep, comme tout régulateur européen, doit être « totalement indépendante et impartiale ». L'immixtion d'un membre nommé par le pouvoir politique semble donc être mal venue.

Un autre front de critiques a également été ouvert par l'UFC-Que Choisir, l'association a envoyé une lettre en date du 19 janvier à la Commission européenne afin d'appuyer cette position. L'UFC estime que : « Nous considérons que cela serait néfaste pour l'indépendance de l'Autorité. Nous souhaitons que la Commission demande à la France de geler le processus tant qu'elle n'a pas examiné les conséquences d'un tel dispositif ».

Du coup, comme le confirme l'Express, l'Europe a demandé au gouvernement de mener une « réflexion approfondie » sur le sujet afin de savoir si le droit français est bien en accord avec celui communautaire. A défaut, un action contraignante pourrait être une option...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Selon cette enquête, les femmes progresseraient plus vite que les hommes à Dota 2
Découvrez IA4EU, la plateforme européenne collaborative sur l'intelligence artificielle
See You Yesterday : Netflix dévoile la bande-annonce du film de Spike Lee
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
Pour iCloud, entre autres, Apple verse plus de 30 millions chaque mois à AWS
Hideo Kojima, créateur de Metal Gear, tease un gros projet lié au cloud gaming
Après Thanos, Fortnite et Marvel vont de nouveau s'associer autour des Avengers
🔥 Bon plan : casque Bluetooth TaoTronics à réduction de bruit active à 48,99€ au lieu de 69,99€
Jeu vidéo : de plus en plus d'offres à pourvoir chaque année en France
Huawei : la CIA s'en mêle et signale un financement par l'agence de sécurité chinoise
Kodi
⚡ Bon plan : HooToo Hub USB C avec Charge Type C à 24,99€ au lieu de 39,99€
Les finances de Spotify sont dans le vert pour la première fois depuis sa création
Byte, le successeur spirituel de Vine, commence à recruter pour sa bêta
NVIDIA : les GTX 1660 Ti et 1650 intégrées à plus à 80 modèles de laptops dès aujourd’hui
scroll top