Une japonaise de 13 ans inculpée pour une blague de boucle infinie en Javascript

le 17 mars 2019
 0
Troll face1

La blague d'une adolescente ayant diffusé un code Javascript qui provoquait une boucle infinie de pop-up n'a pas été du goût des autorités japonaises...

Si cela a pu faire sourire les communautés de développeurs, les autorités nippones n'ont quant à elles pas trouvé la blague de bon goût. C'est dans la ville de Kariya, au centre du Japon, qu'une jeune adolescente de 13 ans a été arrêtée et inculpée pour avoir propagé un code « malveillant » au sein de son établissement. L'enquête montre qu'elle n'a pas agi seule, mais l'affaire est apparue disproportionnée pour une simple « blague ».

Une boucle infinie qui n'a pas fait rire tout le monde


Bonne ou mauvaise, la blague était pourtant très simple. Le code dit « malveillant » n'était autre qu'une boucle infinie générée sur Javascript, dont la victime ne pouvait se dépêtrer qu'en interrompant son programme. Arstechnica rapporte que le code affichait en effet une fenêtre pop-up incluant un message en japonais qu'on pourrait traduire par « C'est inutile de le fermer autant de fois », ainsi qu'un onglet « OK » qui, même en cliquant dessus, ne faisait que faire réapparaître la fenêtre indéfiniment.

Pour les plus courageux, le code reste consultable en cliquant ici - mais il est déconseillé d'y naviguer sur son téléphone.

« Soyons des criminels et faisons-nous arrêter ! »


Pour répondre de son crime auprès de la police, la jeune accusée a déclaré qu'en « ayant été elle-même victime de cette blague », elle avait jugé « marrant » que quelqu'un tombe dans le panneau comme elle.

Alors que d'autres personnes ont également été accusées de diffuser ce code, l'enquête a facilement montré que ce code malicieux avait été écrit en 2014. Mais l'affaire révolte plus qu'elle ne fait rire la communauté de développeurs nippons. Pour contester ces arrestations, Kimiki Kazu, un développeur tokyoïte, a ainsi publié le projet « Let's Get Arrested » (« Soyons des criminels et faisons-nous arrêter ! ») sur Github pour partager le code du crime dans vingt langues différentes.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top