Les Indiens sont trop polis et Internet en pâtit

23 janvier 2018 à 15h38
0
Les smartphones, en Inde, ont un problème : ils ralentissent trop vite et de manière totalement incompréhensible. Google, qui détient Android, s'est donc posé la question d'essayer de comprendre pourquoi ce phénomène survient et, surtout, pourquoi il survient essentiellement en Inde. Certes, le pays est en voie de développement et les smartphones en circulation sont loin d'être aussi puissants que les flagships européens et américains, mais tout de même...

La réponse n'a pas manqué d'étonner les ingénieurs de Google. Pas de virus ou de problème dans les mises à jour ni même sur le réseau. Le problème, ce sont les messages souhaitant une « bonne journée ».

Un tiers des smartphones voient leur mémoire être remplie chaque jour

Le problème, comme le rapporte le Wall Street Journal le 22 janvier 2018, est de taille : en Inde un tiers des smartphones se retrouvent chaque jour à court de mémoire. Pour Google, c'était un véritable casse-tête, jusqu'à ce que le géant découvre que les Indiens sont friands de messages souhaitant une « bonne journée » à leurs contacts. Pas seulement aux amis et à la famille, mais littéralement à tous leurs contacts.

Les Indiens utilisent massivement WhatsApp, le service de messagerie instantanée de Facebook. Elle compte 200 millions d'utilisateurs, son plus gros marché. De quoi lui offrir quelques records : le 1er janvier 2018, en Inde, 20 milliards de messages de « bonne année » ont été envoyés et il semblerait que les Indiens soient désormais passés aux messages quotidiens.

01F4000008743850-photo-whatsapp.jpg


« Bonne journée », oui, mais à la façon des Indiens

Le seul envoi d'un message souhaitant une bonne journée en Indou ne suffirait pas à créer le problème rencontré par Google. Même en Sanskrit « Bonne Journée » ne prend que quelques lettres donc très peu de mémoire. Et même en imaginant des messages plus longs avec, par exemple, des prières ou des invocations de divinités, ça ne suffit pas. En fait, les Indiens ont adapté cette habitude à leur sauce et notamment avec leur esthétique.

Les mots sont ajoutés la très grande majorité du temps à des images plutôt kitsch avec des fleurs, des paysages, ou encore des images de divinités comme Krishna, déesse de l'Amour. Une pratique qui se répète tous les matins depuis des années et qui ne cesse de faire des adeptes, surtout chez les seniors qui viennent d'avoir leur premier smartphone, selon le Wall Street Journal.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top