Insolite : quand un poisson joue à Pokémon sur Twitch

01 juin 2018 à 15h36
0
Tout le monde aime les jeux Pokémon : même les poissons ! La preuve : l'un d'eux est actuellement en pleine partie sur la plateforme Twitch. Si vous avez aimé Twitch plays Pokémon, vous serez assurément hypnotisés par Fish plays Pokémon.

Grayson Hopper est un joueur un peu lent qui a quelques soucis pour coordonner ses mouvements. La raison à cela, c'est que Grayson est un poisson, précisément un Combattant, et sa manette est son aquarium. Tel Jim Carrey dans The Truman Show, Grayson ne sait pas qu'il est en train d'être observé par des milliers d'internautes sur Twitch.

01F4000007549453-photo-fish-plays-pok-mon.jpg

En février dernier, la plateforme de streaming de jeux vidéo accueillait l'initiative Twitch plays Pokémon : des milliers de joueurs se sont mis à jouer ensemble, de façon participative, au tout premier jeu Pokémon sorti sur Game Boy en 1999. Depuis, l'expérience continue - actuellement avec Pokémon Stadium 2 - et elle a entraîné de multiples déclinaisons. Mais, jusque-là, personne n'avait encore eu l'idée de faire jouer un poisson !

Grayson est le poisson de Catherine Moresco et Patrick Facheris, deux étudiants américains qui ont construit le système qui rend cette improbable partie possible. Sa fabrication a pris 24 heures dans le cadre du programme hackNY organisé par les universités de New York et Columbia. La technique employée est assez simple : l'aquarium du poisson est filmé et l'écran est divisé en 9 cases, chacune associée à une commande de jeu. Lorsque le poisson passe sur une case, la commande liée est activée dans le jeu. Le résultat est totalement hasardeux et chaque manipulation prend des heures, quand elle parvient à être réalisée.

Le flux n'est pas actif 24h sur 24. « Malheureusement, nous n'avons pas de lumière dédiée à Grayson la nuit, car nous vivons dans un minuscule dortoir et nous ne voulons par dormir avec la lumière allumée » expliquent les étudiants, qui promettent de bientôt mettre en place « une lampe dédiée » et d'améliorer l'aspect technique de l'expérience. Cette dernière est bien partie pour durer un bon moment : il a fallu 160 heures de jeu à Grayson pour obtenir son premier Pokémon - un Salamèche fièrement nommé AAAABBK - battre son premier adversaire et sortir péniblement d'une maison.

01F4000007549451-photo-fish-plays-pok-mon.jpg
Petite sieste ou gros malaise ?

Fish plays Pokémon est une expérience qui oscille entre l'hypnose et l'ennui total, mais qui attire petit-à-petit les curieux : plus de 23 000 personnes suivent la partie de Grayson au moment de l'écriture de ces lignes. Le nombre de vues totales dépasse les 1,6 million. Et malgré la lenteur de la partie, il arrive parfois qu'un rebondissement surprenne ou inquiète la communauté : ainsi, il arrive que le poisson se mette à flotter à la surface de l'eau, questionnant les internautes sur son état de santé. « Non, le poisson n'est pas mort, il dort parfois. » Nous voilà rassurés !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les majors en procès contre l’autoradio qui rippe les CD
Sécurité : certaines Bbox susceptibles de laisser filer des données
Infos US de la nuit : Le
Live Japon: Suica au poignet
Sondage : comment écoutez-vous votre musique ?
Facebook en discussion avec Hollywood pour développer une offre sur Oculus Rift
Archos 50 Neon : un smartphone 4 coeurs à 100 euros
Yahoo et Google, unis au nom de la messagerie électronique sécurisée
Timex Ironman One GPS+, montre connectée autonome pour sportifs
Microsoft va cesser le support des anciennes versions d'Internet Explorer
Haut de page