Insolite : quand un poisson joue à Pokémon sur Twitch

08 août 2014 à 16h36
0
Tout le monde aime les jeux Pokémon : même les poissons ! La preuve : l'un d'eux est actuellement en pleine partie sur la plateforme Twitch. Si vous avez aimé Twitch plays Pokémon, vous serez assurément hypnotisés par Fish plays Pokémon.

Grayson Hopper est un joueur un peu lent qui a quelques soucis pour coordonner ses mouvements. La raison à cela, c'est que Grayson est un poisson, précisément un Combattant, et sa manette est son aquarium. Tel Jim Carrey dans The Truman Show, Grayson ne sait pas qu'il est en train d'être observé par des milliers d'internautes sur Twitch.

01F4000007549453-photo-fish-plays-pok-mon.jpg

En février dernier, la plateforme de streaming de jeux vidéo accueillait l'initiative Twitch plays Pokémon : des milliers de joueurs se sont mis à jouer ensemble, de façon participative, au tout premier jeu Pokémon sorti sur Game Boy en 1999. Depuis, l'expérience continue - actuellement avec Pokémon Stadium 2 - et elle a entraîné de multiples déclinaisons. Mais, jusque-là, personne n'avait encore eu l'idée de faire jouer un poisson !

Grayson est le poisson de Catherine Moresco et Patrick Facheris, deux étudiants américains qui ont construit le système qui rend cette improbable partie possible. Sa fabrication a pris 24 heures dans le cadre du programme hackNY organisé par les universités de New York et Columbia. La technique employée est assez simple : l'aquarium du poisson est filmé et l'écran est divisé en 9 cases, chacune associée à une commande de jeu. Lorsque le poisson passe sur une case, la commande liée est activée dans le jeu. Le résultat est totalement hasardeux et chaque manipulation prend des heures, quand elle parvient à être réalisée.

Le flux n'est pas actif 24h sur 24. « Malheureusement, nous n'avons pas de lumière dédiée à Grayson la nuit, car nous vivons dans un minuscule dortoir et nous ne voulons par dormir avec la lumière allumée » expliquent les étudiants, qui promettent de bientôt mettre en place « une lampe dédiée » et d'améliorer l'aspect technique de l'expérience. Cette dernière est bien partie pour durer un bon moment : il a fallu 160 heures de jeu à Grayson pour obtenir son premier Pokémon - un Salamèche fièrement nommé AAAABBK - battre son premier adversaire et sortir péniblement d'une maison.

01F4000007549451-photo-fish-plays-pok-mon.jpg
Petite sieste ou gros malaise ?

Fish plays Pokémon est une expérience qui oscille entre l'hypnose et l'ennui total, mais qui attire petit-à-petit les curieux : plus de 23 000 personnes suivent la partie de Grayson au moment de l'écriture de ces lignes. Le nombre de vues totales dépasse les 1,6 million. Et malgré la lenteur de la partie, il arrive parfois qu'un rebondissement surprenne ou inquiète la communauté : ainsi, il arrive que le poisson se mette à flotter à la surface de l'eau, questionnant les internautes sur son état de santé. « Non, le poisson n'est pas mort, il dort parfois. » Nous voilà rassurés !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top