Insolite : un hacker met à mal la sécurité des menottes grâce à l'impression 3D

18 juillet 2012 à 13h17
0
00FA000005310016-photo-cl-s-menottes-impression-3d.jpg
Un consultant en sécurité a dévoilé, dans le cadre de la conférence Hackers on Planet Earth (HOPE) qui s'est tenue à New York la semaine dernière, une méthode pour déverrouiller certaines marques de menottes pourtant censées être sécurisées. Ce hacker a tout simplement conçu des copies des clés à l'aide d'une imprimante 3D.

Surnommé Ray, cet expert en sécurité qui a souhaité garder l'anonymat a littéralement piraté dans la vraie vie différents modèles de menottes utilisées de par le monde, fabriqués par l'anglais Chubb et l'allemand Bonowi. A l'aide d'une imprimante 3D Rapman disponible dans le commerce, il est parvenu à réaliser des copies des clés utilisées pour ouvrir certaines paires de menottes des deux marques. En couplant cette démarche avec un système de découpe laser, il a pu produire massivement des passe-partout en plexiglas capables de libérer un prisonnier de ses entraves.

La démarche du hacker n'est cependant pas de donner aux contrevenants un moyen d'échapper à la police, mais de mettre en avant un gros problème de sécurité, dû en grande partie au fait que ces modèles de menottes s'ouvrent avec une clé unique pour tous les agents des forces de l'ordre qui en sont équipé. De cette manière, la paire de menottes d'un agent de police peut être ouverte par un autre, qui possède forcément le même modèle de clé.

En théorie, les clés fournies avec les menottes sont normalement impossibles à trouver dans le commerce : c'est là que réside la sécurité du procédé. Néanmoins, Ray est parvenu à mettre la main sur des clés Bonowi et Chubb sur eBay, où il est possible d'en voir passer. Les clés en main, la suite du processus a été très simple à mettre en place : il a suffi au hacker de créer des modèles en 3D des clés pour en concevoir des modèles via une imprimante 3D et en découpe laser.

Un coup dur pour les deux fabricants de menottes, qui voient ici la sécurité de leurs produits tomber à cause d'une technologie de plus en plus populaire auprès du public. Ray a par ailleurs précisé qu'il a tenté le même procédé avec des menottes du constructeur Clejuso, mais que la clé en plexiglas ne résistait pas aux ressorts de la serrure et cassait avant d'avoir pu l'ouvrir.

01F4000005310014-photo-cl-s-menottes-impression-3d.jpg

Le hacker et consultant en sécurité a néamoins précisé que cette méthode n'était pas vraiment nouvelle, et que des copies de clés de menottes se vendent depuis longtemps sous le manteau. « Si quelqu'un veut planifier une évasion d'une prison ou d'un tribunal, il n'a pas besoin de moi » a-t-il commenté. « Je ne fais que faire prendre conscience de ça à tous, à la fois aux pirates et à la police. » Ray compte d'ailleurs mettre en ligne les modèles numériques de ces clés sur la plateforme d'impression 3D Thingiverse. Pas certain que les autorités soient d'accord...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top