Un adaptateur piles vers USB, vous y avez déjà pensé ? Désormais il existe !

07 juin 2021 à 08h51
28
Revolt campaign © © MyVolts
Une alternative aux piles est développée par une firme irlandaise © MyVolts

Vous trouvez que vous consommez (beaucoup) de piles ? Que c'est néfaste pour la planète ou encore que ce serait bien plus simple si l'on trouvait un moyen de s'en passer, qui plus est sur des appareils ne fonctionnant qu'avec des piles ? MyVolts a la solution pour vous.

Après quatre années de recherche et développement, la firme irlandaise a lancé un projet de crowdfunding destiné à son nouveau produit : ReVolt. Son objectif est de remplacer les piles de vos appareils en leur permettant de fonctionner par un branchement électrique via un port USB.

ReVolt est une « pile » permettant de se passer… de piles !

MyVolts planche depuis 2017 sur un projet pour le moins innovant. L'objectif de l'entreprise irlandaise est de mettre au point un produit qui permettrait de faire fonctionner un appareil requérant au moins une pile… sans pile !

Afin d'inciter les détenteurs d'appareils électroniques à pile à ne plus recourir à l'achat de cette source d'énergie, dont le dépôt dans les ordures ménagères est une source de pollution qu'il faut absolument éviter au profit de bacs de tri dédiés, MyVolts a une alternative à proposer. Remplacer votre pile par un adapteur ayant une forme similaire à celle-ci et relié par un câble à un port USB. Votre appareil peut ainsi être alimenté, avec un adaptateur, via une prise murale, ou encore via le port USB de votre PC.

La solution n'est néanmoins pas sans un inconvénient majeur : votre appareil, qui pouvait être utilisé n'importe où dès lors qu'une pile fonctionnelle était intégrée en son sein, ne fonctionne désormais plus qu'une fois branché via son câble USB sur une source d'énergie électrique. Compliqué donc de se promener dehors avec sa lampe de poche alimentée par ReVolt… sous peine de finir dans le noir.

ReVolt © © MyVolts
Un schéma permet de détailler les éléments composant ReVolt© MyVolts

23 000 euros déjà récoltés pour concrétiser le projet

Lancé en financement participatif en mai 2021, le projet ReVolt devrait bientôt voir le jour puisque 23 850 euros ont déjà été récoltés alors qu'il reste, au 6 juin 2021, encore 19 jours de participation potentielle.

Pour convaincre de potentiels acheteurs, MyVolts mise avant tout sur la dimension réversible de son produit : vous pouvez ainsi brancher votre GameBoy sur secteur lorsque vous êtes chez vous et utiliser des piles si vous jouez dans les transports en commun par exemple.

De plus, grâce à des caches en plastique, ReVolt s'adapterait à toutes les tailles d'emplacements pour piles tout en délivrant systématiquement l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'appareil. Il convient néanmoins d'évaluer la demande énergétique de ce dernier pour savoir de combien d'adaptateurs potentiels vous avez besoin.

Plusieurs kits existent à ce jour, le premier prix étant fixé à 29 euros pour deux adaptateurs délivrant une énergie comparable aux piles AA/AAA avec un câble USB de 3 V.

Si l'on se fie au calendrier, les premiers acheteurs early bird pourraient recevoir leur alternative aux piles courant juillet 2021.

Modifié le 07/06/2021 à 08h51
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
24
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

E4, le robot de sécurité chien de garde en action ! (Vidéo Clubic)
VivaTech : Emmanuel Macron et Cédric O saluent le retour des grands salons (Vidéo Clubic)
Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news
Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers
Quand l’intelligence artificielle devient une alliée des archéologues
Haut de page