Test ASUS ROG Ally : le Steam Deck a désormais un sérieux concurrent

Colin Golberg
Tech Chief Editor
11 mai 2023 à 21h22
33
© ASUS
© ASUS

Le 1ᵉʳ avril dernier, ASUS annonçait une console portable à travers une vidéo qui pouvait laisser croire à un poisson très élaboré. À la surprise générale, le constructeur confirmait dès le lendemain le sérieux de l'annonce. Certainement motivée par le succès du Steam Deck de Valve, Asus, marque de grande renommée sur le matériel gamer, se lance sur le marché des consoles portables sous architecture PC. Avec une telle expertise sur les composants, les périphériques et l'intégration, on ne peut qu'être impatient de savoir ce que cette ROG Ally, annoncée plus performante sur tous les points que le Steam Deck, a dans le ventre. Réponse dans ce test.

ASUS ROG Ally (Z1 Extreme)
  • L'écran flatteur et l'excellent contraste
  • Les performances
  • La prise en main
  • Les faibles nuisances sonores
  • Windows 11 pour la compatibilité
  • La console ultime pour le cloud gaming
  • La surcouche Armory Crate SE pas encore au point
  • Les profils optimisés pour les jeux inexistants
  • La croix directionnelle
  • L'autonomie « tout à fond »

Fiche technique ASUS ROG Ally (Z1 Extreme)

Résumé

Processeur
AMD Ryzen Z1 Extreme 8 cœurs 16 Threads (Zen 4) 5,10 Ghz (boost)
Processeur graphique
APU custom RDNA 3 12 UC 8,6 TFlops
Mémoire vive
16Go
Écran
LCD
Tactile
Oui
Taille de l'écran
7 pouces
Définition max
Full HD - 1920 x 1080
Framerate max
120Hz

Performance

Processeur
AMD Ryzen Z1 Extreme 8 cœurs 16 Threads (Zen 4) 5,10 Ghz (boost)
Processeur graphique
APU custom RDNA 3 12 UC 8,6 TFlops
Mémoire vive
16Go
Compatible Cloud Gaming
Oui

Affichage

Écran
LCD
Tactile
Oui
Taille de l'écran
7 pouces
HDR
Non
Définition max
Full HD - 1920 x 1080
Framerate max
120Hz
Compatible réalité virtuelle
Oui

Connectique & stockage

Lecteur optique
Aucun
Support jeux
Dématérialisé
Mémoire interne
512Go
Mémoire extensible
Oui
Type d'extension de mémoire
Carte micro SD
Norme USB
USB 3.2
Nombre de ports USB-C
1
Port carte mémoire
Oui

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2
Port ethernet
Non

Audio

Haut-parleurs intégrés
Stéréo
Compatible Surround
5.1 Surround
Sorties audio
Jack 3.5 mm

Alimentation

Type d'alimentation
Batterie
Batterie amovible
Non
Capacité
40 Wh

Caractéristiques physiques

Hauteur
21,2mm
Largeur
280mm
Longueur
111mm
Poids
608g

© ASUS

Nous avons réalisé ce test sur près de trois semaines avec une ROG Ally prêtée par ASUS. Le hardware est définitif, mais le logiciel est en préversion. Comme pour le Steam Deck, on peut s'attendre à des améliorations plus ou moins importantes dans les mois à venir si Asus assure efficacement le suivi de sa console. Le modèle que nous avons testé est le seul vendu en France, embarquant le Z1 Extreme d'AMD et 512 Go de stockage SSD. Ce modèle sera disponible en France le 13 juin, et les précommandes seront disponibles le 11 mai chez Fnac-Darty, Boulanger, Cdiscount et sur l'eShop d'Asus pour 799 €. Un abonnement de 3 mois au Xbox Game Pass PC est inclus avec la console.

ROG Ally : un PC au format console portable

Comme pour le Steam Deck, la ROG Ally adopte un design de console portable, mais fonctionne sous une architecture issue du monde PC. L'avantage de cette solution, c'est la compatibilité avec toute la logithèque dématérialisée que vous possédez déjà. Vous avez l'habitude de jouer sur PC fixe ou portable ? La ROG Ally vous permettra de jouer à vos jeux n'importe où. Et, le fait que la console tourne sous Windows 11 rend l'intégralité de votre ludothèque compatible, y compris les jeux utilisant des logiciels anti-triche, souvent non compatibles avec le Steam Deck.

Mais ne vous y trompez pas, le format console portable ne gomme pas les spécificités du jeu vidéo sur PC. Ici, il faudra configurer ses jeux pour tirer le meilleur parti de la ROG Ally. Que vous vouliez les meilleurs graphismes, les meilleures performances ou l'autonomie la plus importante, il faudra jouer avec les paramètres des jeux pour adapter l'expérience à vos besoins. On est loin de la facilité d'utilisation d'une Nintendo Switch, mais d'un autre côté, la flexibilité inhérente au monde PC permettra aux utilisateurs avertis de faire à peu près tout ce qu'ils veulent. Pour ceux intéressés par le sujet, Nerces a testé récemment la GPD Win 4 qui embarque également Windows, mais ajoute au format un clavier coulissant.

Design, écran et prise en main

ASUS livre sa console dans un packaging bien bling bling comme on l'aime, mais étonnamment compact. La console est livrée bien emballée, avec un chargeur secteur USB-C compatible avec la charge rapide 65 W, mais pas de sacoche de transport, pourtant indispensable pour ce type d'appareil. Dans la boite, vous trouverez également un petit support pour la maintenir en mode « dock ».

© Colin Golberg pour Clubic
© Colin Golberg pour Clubic
rog
rog

© Colin Golberg pour Clubic

Le design de la console est plus original que celui du Steam Deck. Pour le modèle testé, ASUS a choisi un boitier blanc du plus bel effet. Si l'on espère que celui-ci vieillira bien sans trop virer vers le jaune, le rendu de l'appareil neuf est très agréable. Le design est orienté gamer, mais avec le juste équilibre pour ne pas tomber dans le too much. Finalement, c'est principalement la base des deux sticks, équipée d'un anneau RGB qui apportera cette touche fantaisiste. Que l'on aime ou non, la fonctionnalité est évidemment désactivable.

La Switch Oled, la ROG Ally et le Steam Deck - © Colin Golberg pour Clubic
La Switch Oled, la ROG Ally et le Steam Deck - © Colin Golberg pour Clubic

L'écran est parfaitement intégré, et les deux grilles des haut-parleurs l'encadre de part et d'autre. Concernant le placement des touches, nous sommes ici en terrain connu, puisque c'est le placement classique Xbox. Deux boutons supplémentaires sont présents pour ouvrir les surcouches de configuration d'ASUS. Sur l'arrière de l'appareil, le constructeur a ajouté deux boutons palette supplémentaires. Utile pour les jeux qui demandent beaucoup de commandes différentes, comme les simulateurs par exemple.

rog
rog

© Colin Golberg pour Clubic

Pour notre part, la prise en main nous a semblé excellente, plus confortable que sur le Steam Deck. Bien qu'ayant des mains plutôt petites, pas besoin de se contorsionner pour atteindre les gâchettes et les boutons latéraux RB/RT ou LB/LT. De même, les sticks sont beaucoup plus souples que sur le Steam Deck, se rapprochant de la souplesse des sticks de la DualSense de chez PlayStation. En revanche, la croix directionnelle au matériau glissant nous semble peu précise, ce qui pourra repousser les aficionados d'émulation. Notons aussi qu'ASUS n'a pas utilisé de sticks à effet Hall, probablement pour réduire la facture.

Enfin, les plastiques utilisés pour le boitier sont texturés pour offrir un grip efficace, et même après de longues sessions de jeu, nous n'avons pas eu les mains moites et glissantes, ni de fatigue particulière. Le format réduit et le poids inférieur à celui du Steam Deck améliorent considérablement la prise en main sur ce point-là.

Le grip est efficace en plus d'être visuellement agréable - © Colin Golberg pour Clubic
Le grip est efficace en plus d'être visuellement agréable - © Colin Golberg pour Clubic

Un écran magnifique

Point fort mis en avant par ASUS face à la concurrence, la ROG Ally embarque un écran tactile de 7 pouces, IPS Full HD avec une dalle 120 Hz compatible FreeSync Premium. Celui-ci peut monter jusqu'à 500 nits, et promet une résistance exemplaire face aux rayures en adoptant le Gorilla Glass Victus présents sur les smartphones haut de gamme, ainsi que le traitement anti-reflet DXC. On peut légitimement se demander si équiper une console d'un écran si performant n'est pas contre-productif, car plus la résolution et le taux de rafraichissement sont élevés, plus le besoin en ressources graphiques et énergétiques est important. Mais, qui peut le plus peut le moins, et profiter d'un affichage Full HD 120 Hz est très confortable lors de l'utilisation sur le bureau de Windows (nous y reviendrons) et dans les jeux peu gourmands.

Mais, ce qui frappe en utilisant cet écran, c'est la qualité de celui-ci. Les contrastes sont excellents, les couleurs flatteuses et le rendu global est très largement au-dessus de l'écran du Steam Deck, un excellent point pour la ROG Ally.

L'écran est plus lumineux et présente une meilleure colorimétrie que celui du Steam Deck - © Colin Golberg pour Clubic
L'écran est plus lumineux et présente une meilleure colorimétrie que celui du Steam Deck - © Colin Golberg pour Clubic

Windows 11 et Armory Crate SE, encore du travail

Point fort mis en avant par ASUS, la ROG Ally tourne sous Windows 11. L'OS de Microsoft est la plateforme principale pour le jeu vidéo sur PC, c'est donc le seul système qui permet une compatibilité totale avec tous les stores et launchers sur le marché : Steam, Epic Games Store, Xbox, EA App, Ubisoft Connect, GOG Galaxy et Battle.net. C'est donc un avantage concurrentiel par rapport au Steam Deck de Valve qui tourne sous SteamOS et demande parfois un peu de bricolage pour lancer certains titres (voire ne les lance pas du tout). Certes, on peut installer Windows sur le Deck, mais l'expérience n'est pas optimale. Pour notre part, nous pensons que SteamOS est le point fort du Deck, malgré ses limitations en termes de compatibilité.

Il faut mettre l'échelle de l'interface à 150% pour y voir quelque chose - © Colin Golberg pour Clubic
Il faut mettre l'échelle de l'interface à 150% pour y voir quelque chose - © Colin Golberg pour Clubic

Mais, Windows 11 est-il adapté à un écran de 7 pouces ? À Notre grande surprise, nous avons trouvé l'expérience plutôt agréable. Le mode tactile de l'OS de Microsoft fonctionne assez bien, et l'utilisation du stick droit et des gâchettes pour émuler la souris est également très efficace quand il s'agit d'être précis. De même, le clavier virtuel est réactif et la saisie des caractères se fait sans accroc. Windows oblige, il suffit de brancher un hub USB-C équipé d'une sortie HDMI pour brancher un moniteur PC ou une TV, un clavier et une souris, pour obtenir une expérience bureau traditionnelle. Sachez juste que pour le moment, l'écran externe est cantonné au 1080p60 ou 2160p30, (pas de 1440p60).

Un simple hub USB-C permet d'utiliser un écran externe comme sur n'importe quel PC portable - © Colin Golberg pour Clubic
Un simple hub USB-C permet d'utiliser un écran externe comme sur n'importe quel PC portable - © Colin Golberg pour Clubic

Armory Crate SE à la ramasse

Pour améliorer l'expérience et proposer une interface plus proche de celle d'une console de salon, ASUS propose Armory Crate SE, une variante de son logiciel embarqué sur tous les PC portables de la marque… Cet utilitaire — qui peut être ouvert à tout moment d'une pression sur le bouton dédié — permet de configurer la console, mais également de gérer sa bibliothèque de jeux. Un écran permet d'installer d'une simple pression tous les principaux launchers du marché (sauf Battle.net ?). L'utilitaire détecte ensuite les jeux installés et permet de les lancer sans passer par l'interface Windows.

Armory Crate SE permet également de gérer tous les réglages associés aux surfaces de contrôle, et de configurer des profils pour chaque jeu ou application. Sans pousser jusqu'au niveau du Steam Deck, la personnalisation reste suffisamment poussée pour que tout le monde s'y retrouve.

© Colin Golberg pour Clubic
© Colin Golberg pour Clubic

L'utilitaire permet également de régler les effets RGB des sticks, et d'installer les mises à jour. À ce propos, en trois semaines de test, nous n'avons reçu qu'une mise à jour mineure pour le clavier virtuel, là où pour le Steam Deck, nous recevions une voire deux MàJ par jour lors de la période de test. Espérons qu'Asus mettra vraiment des ressources sur le suivi logiciel de sa console. Un autre écran permet de configurer les profils de performances de l'appareil : « Windows », « Silencieux », « Performances » et « Turbo ». Il est par ailleurs possible de créer un profil manuel et de configurer finement le CPU (SPL, SPPT et FPPT).

er
sfsf
gdg
dfgfh

© Colin Golberg pour Clubic

Enfin, d'une pression sur le bouton dédié, un overlay permet de rapidement switcher d'un profil de performance à un autre, de changer de mode de contrôle (manette de jeu ou « bureau » avec souris virtuelle), d'activer des fonctionnalités AMD (RSR ou RIS), de régler la luminosité ou de modifier la résolution et le taux de rafraichissement de l'écran (720p/1080p et 60 Hz/120 Hz). Enfin, il est possible d'activer un moniteur des performances en temps réel, et un limiteur de FPS (multiples de 15 : 15, 30, 45, 60).

Le centre de commande est très capricieux, c'est l'élément essentiel à améliorer - © Colin Golberg pour Clubic
Le centre de commande est très capricieux, c'est l'élément essentiel à améliorer - © Colin Golberg pour Clubic

Sur le papier, ça semble complet et idéal, mais c'est là que le bât blesse. L'overlay de configuration rapide est très capricieux, il refuse souvent de s'ouvrir et quand il s'ouvre, il est très peu réactif. Il faut parfois appuyer 4 ou 5 fois sur un élément pour qu'il s'active, ou bien attendre plusieurs secondes après une pression pour que les options daignent changer. On sent clairement que le logiciel est précoce, et on espère vraiment qu'Asus corrigera rapidement le tir. D'autant que tout fonctionne, il manque seulement la réactivité.

Performances et autonomie à la carte

Le Ryzen Z1 Extreme vu par CPU-Z - © Colin Golberg pour Clubic
Le Ryzen Z1 Extreme vu par CPU-Z - © Colin Golberg pour Clubic

Venons-en au nerf de la guerre, les performances et l'autonomie. Difficile de comparer le Ryzen Z1 Extreme de la ROG Ally (Zen 4 / RDNA 3) et l'Aerith du Steam Deck (Zen 2 / RDNA 2), mais voici nos mesures sur différents outils et jeux. Nous avons réglé la ROG Ally en mode « Turbo » (3O W) pour ne pas la brider dans les tests. Le Steam Deck est configuré à son maximum également (15 W).

3D mark rog ally
GPD Win 4 vs Steam Deck © Nerces

À gauche la ROG Ally, à droite le Steam Deck (sous Windows) - © Colin Golberg pour Clubic

Sur 3DMark, la ROG Ally écrase sa concurrente, vérifions maintenant que ce scénario se reproduise en jeu :

© Colin Golberg pour Clubic
© Colin Golberg pour Clubic

Sur Cyberpunk 2077, l'un des jeux les plus exigeants du moment, nous obtenons un score de 71,30 images/sec sur le benchmark intégré. Nous avons utilisé le preset « bas » (avec le FSR 2.1 réglé sur « équilibré »)en 720p pour le comparer efficacement avec le Steam Deck qui atteint le score de 41,50 images/sec. Ici encore la victoire est écrasante.

© Colin Golberg pour Clubic
© Colin Golberg pour Clubic

Sur Shadow of the Tomb Raider, la ROG Ally obtient un score de 63 images/sec en réglages « haut ». De son côté, le Steam Deck ne dépasse pas les 41 images/sec.

Notez bien que nous testons les performances maximales, mais qu'en utilisation réelle, nous déconseillons d'activer le mode Turbo, sous peine de voir l'autonomie fondre comme neige au soleil, et les ventilateurs s'affoler. Dans le cas précis de Shadow of the Tomb Raider, il est intéressant de noter qu'en verrouillant le TDP à 15 W (identique au Steam Deck), on atteint une moyenne de 52 images/sec, soit 11 de plus que le Steam Deck, avec une chauffe et des nuisances sonores bien inférieures. À consommation égale, le Ryzen Z1 Extreme est plus efficace que l'APU du Steam Deck.

Sur ce point d'ailleurs, ASUS a fait un travail remarquable, et sa solution à deux ventilateurs est très efficace. C'est simple, à plein régime en mode « Turbo » sur un jeu exigeant, la console est largement moins bruyante que le Steam Deck. Avec le profil « Performance », adapté pour jouer dans de bonnes conditions, les nuisances sonores sont très faibles, voire totalement couvertes par les excellents haut-parleurs de la console. Les profils « silencieux » et « Windows » adaptés aux jeux peu gourmands (2D) et à l'utilisation de Windows en mode bureau poussent la barre encore plus haut avec une console parfaitement silencieuse.

© Colin Golberg pour Clubic
© Colin Golberg pour Clubic

Une autonomie qui dépendra de vos usages

Concernant l'autonomie, nous avons tâché de configurer un jeu très gourmand pour trouver un bon équilibre entre qualité graphique, performance et autonomie. Ainsi, nous avons effectué notre test sur Cyberpunk 2077, en 720p (en améliorant la netteté avec AMD RIS), puis en verrouillant le framerate à 40 images/sec. Nous avons sélectionné le preset « moyen », et activé le FSR 2.1 sur « équilibré », le tout sur le profil de performance de la ROG Ally « Performance ». Le TDP ne dépasse ainsi pas les 20 W, et nous avons pu jouer dans cette configuration près de 2 h. Bien sûr, en verrouillant le framerate à 30 et en passant en preset « bas », il est tout à fait possible de jouer bien plus longtemps.

Finalement, la flexibilité permise par les réglages d'un jeu PC est à double tranchant. D'un côté la puissance de l'appareil permet de jouer dans des conditions exceptionnelles pour un appareil aussi compact, de l'autre, plus on poussera les curseurs, plus l'autonomie sera réduite, ce qui peut forcément être déceptif. Il faudra faire des compromis en fonctions de vos besoins et envies.

ssd rog ally
GPD Win 4 vs Steam Deck - SSD © Nerces

À gauche le SSD de la ROG Ally, à droite celui du Steam Deck - © Colin Golberg pour Clubic

Concernant le stockage, ASUS a opté pour un SSD PCIe Gen4. Notre benchmark annonce d'excellents débits en lecture et écriture, bien supérieurs à ceux du Steam Deck en lecture notamment. Nous actualiserons ce test avec les débits en lecture/écriture du lecteur de carte MicroSD, que nous n'avons pas pu encore tester.

Un petit mot sur le Cloud Gaming

Si l'écran 1080p120 parait surdimensionné pour une console portable, en réalité celui-ci permet de profiter du cloud gaming dans des conditions exceptionnelles. Par exemple, GeForce Now Ultimate permet de jouer en 1080p120 à Cyberpunk 2077, avec toutes les options au maximum y compris le tout récent pathtracing. Et, la claque est monumentale, sans parler du fait que la consommation énergétique est minime, permettant de jouer des heures sans la moindre chauffe ou nuisance sonore. La ROG Ally est évidemment compatible avec xCloud et Shadow. Le pied !

Quid du prix ?

Disponible en précommande à 799 €, soit 120 € de plus que le modèle de Steam Deck le plus cher (512 Go de SSD également), la ROG Ally propose une configuration supérieure en tous points, logiciel mis à part. Si Asus déploie ne serait-ce que la moitié des efforts de Valve pour assurer le suivi et l'optimisation de sa machine, la ROG Ally devrait encore s'améliorer dans les prochains mois. Reste à savoir si cette console est faite pour vous, passé l'aspect « bijou technologique », il faut se demander si vos habitudes de jeu sont compatibles avec ce format. Si vous n'êtes pas prêt à faire des concessions pour obtenir une autonomie acceptable, ou que vous ne possédez pas déjà une bibliothèque de jeux dématérialisés, la formule ne fonctionne pas. Par contre, si la flexibilité de Windows vous attire, vous aurez la meilleure machine possible pour faire du Cloud Gaming, de l'émulation et du jeu AAA nomade dans de bonnes conditions.

ASUS ROG Ally : l'avis de Clubic

9

ASUS reprend la formule (gagnante) du Steam Deck et l'améliore sur quasiment tous les aspects. La prise en main est excellente, l'appareil plus compact et moins lourd. Le très bon écran fait toute la différence, et le Z1 Extreme permet non seulement de délivrer des performances impressionnantes pour le format, tout en maitrisant la chauffe et les nuisances sonores grâce à l'excellent refroidissement mis en place par ASUS. L'autonomie dépendra des réglages que vous effectuerez, mais avec des concessions, il est possible de jouer plusieurs heures sans avoir à se brancher au secteur. Bien sûr, en configurant le TDP de l'appareil sur 30 W, vous ne jouerez guère plus d'une heure et demie.

Si Windows 11 permet une compatibilité totale avec la ludothèque PC sans aucune bidouille, SteamOS apporte lui un environnement totalement pensé pour le Steam Deck, avec une facilité d'utilisation proche de l'univers des consoles traditionnelles et une optimisation poussée pour le hardware. Sur ce point, ASUS a encore du travail, et Armory Crate SE doit s'améliorer pour gagner en réactivité et stabilité. Si le constructeur met autant d'effort que Valve sur le suivi de sa console, alors la ROG Ally a de beaux jours devant elle. Pour son premier essai sur le marché des consoles portables, ASUS a fait de l'excellent travail.

Les plus

  • L'écran flatteur et l'excellent contraste
  • Les performances
  • La prise en main
  • Les faibles nuisances sonores
  • Windows 11 pour la compatibilité
  • La console ultime pour le cloud gaming

Les moins

  • La surcouche Armory Crate SE pas encore au point
  • Les profils optimisés pour les jeux inexistants
  • La croix directionnelle
  • L'autonomie « tout à fond »
Amazon 649,99€ Voir l'offre
Amazon marketplace 699€ Voir l'offre
Pixmania 649€ Voir l'offre
Rakuten 649€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 677,19€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 649,99€ Voir l'offre
Amazon marketplace 699€ Voir l'offre
Pixmania 649€ Voir l'offre
Rakuten 649€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 677,19€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
ASUS ROG Ally (Z1 Extreme)
ASUS ROG Ally (Z1 Extreme)
Consoles de jeux
date de sortie : 13-06-2023
Voir la fiche produit
Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (33)

negima
Une croix directionnelle nulle : on peut oublier les jeux de baston 2D.<br /> Je n’aime pas ce format de ssd. Le format M2-2280 permet maintenant d’avoir un très bon 2 To à 80€.
Ccts
Bizarre les autres tests parlent bien de sticks à effet hal (édit après vérification les gâchettes oui mais les sticks sont standard). Pour La Croix c’est sûrement une question de goût. D’autres tests la trouvent parfaite surtout pour les jeux de baston. Ça reste a tester bien sûr. J’aimerai bien savoir ce que ça vaut en tant que pc. Une fois sur le dock est écran externe on joue comme sur un fixe ? Dans de bonnes conditions ? A un âge of empires 4 ou autre ?
ayaredone
Ca donne envie quand même. Si seulement on pouvait inventer une batterie révolutionnaire qui dure plus longtemps.
Funkee
Sur un écran externe, et branché à l’alimentation (pour pousser les perfs au max), tu pourras jouer à AOE4 sans le moindre problème et dans de bonnes conditions (en Full HD).
LeGlop
Vous mettez Windows 11 dans les plus mais je l’aurais aussi mis dans les moins.<br /> L’usage de Windows fait également perdre quelques fonctionnalités comme le suspend/resume des jeux qui est indispensable quand on joue en mobilité.
Ccts
Ça donne envie quand même. Après si ça commence à prendre, asus va optimiser son soft et Microsoft va finir pas améliorer son os. Croisons les doigts ! Ça me démange. j’hésitais a prendre un pc portable mais ça pourrait le faire … je vais quand même attendre un peu voir comment le soft évolue. Il reste un point bien rageant : la carte graphique externe extrêmement chère … ce serait cool qu’ici aussi asus nous sorte un dock sympa et à un prix raisonnable. Sinon il y’a des batteries externes à fort wattage et grosse capacité. Mais c’est lourd et cher. Faudrait un test avec des power bank dans les 15/ 25/30w pour savoir si ça charge plus ou moins vite que ça se vide, et combien de temps on gagne en autonomie. J’en ai une sur la switch et tu allonges bien les sessions de jeu sans changer beaucoup l’encombrement. En voiture train avion c’est pratique.
pecore
Une bien jolie machine, moins chère que les autres soit-disant Steam Deck killers, mais qui risque d’avoir le défauts de ses qualités.<br /> Le choix de Valve quant à l’écran et au type d’APU n’a pas uniquement pour but de serrer les couts, mais aussi de maitriser la consommation et donc d’augmenter l’autonomie.<br /> En faisant un choix différent, ASUS propose un produit plus cher mais à l’autonomie faible si l’on veut profiter de toutes ses qualités.<br /> Malgré cela, ASUS a clairement amélioré le concept de la Steam Deck sans (trop) faire exploser la facture. Il faudra juste voir si les gens sont prêts à mettre 800€ pour jouer à des jeux PC en mode console portable.
lepef32
La batterie intégrée fait 40Wh, j’ai sous la main un powerbank de la meme capacité et c’est grand comme un smartphone un peu plus epais … donc à vu de nez il est possible de doubler l’autonomie (3 à 4h) avec un truc aisément transportable, au dela bon, se retrouver loin d’une prise plus longtemps que ca (avion long courrier peut etre) est assez rare
Doomy
Je me suis tellement habitué à la facilité des 2 trackpads du Steamdeck pour naviguer dans le mode bureau que j’aurai bien du mal à vouloir passer en mode joystick. Mis à part cela elle donne bien envie cette console !
Ccts
En fait ça dépend de la puissance max delivrable par la power bank sur la prise power delivery. Si tu veux jouer en mobile à 20 w pour contrer la décharge il doit falloir 20w sur la sortie de la batterie externe. Comme ça on prolonge. Si la console draine plus que la charge on ralentie juste la décharge mais ça va s’arrêter. J’ai une 10000 mAH mais qui sort 20 w en usb C Power delivery. Sur la switch ça permet de tenir la décharge et de bien augmenter l’autonomie. J’avais testé une autre batterie mais qui ne sortait que 5w sur l’usb A non compatible Power delivery. Ça ne chargeait pas en jouant. Juste baissait un peu la décharge.
Mindview
Non 2to à 80€ c’est du bas de gamme en QLC avec un faible TBW (donc durée de vie réduite). Certe ça fait le job coté débits mais il faut être conscient des compromis qui vont avec le tarif.
negima
Si si, ces derniers temps, on a vu du Samsung et WD en TLC à moins de 100 € les 2To. Les prix ont beaucoup baissé.<br /> Il faut surveiller les promos.<br /> Là tout de suite sans promo, c’est déjà 105€ le Samsung 2 To TLC :<br /> Screenshot_2023-05-12-12-08-07-995_com.kiwibrowser.browser_11080×2014 131 KB<br />
Mindview
Oui je surveille, et je maintiens que ceux à 80€ (Kingston NV2, Lexar NM610 pro, etc…) c’est le fond du panier, et c’est normal. Y a moyen d’avoir bien mieux pour un peu plus. Perso j’ai chopé un Netac NV7000 2to à 95€ (débits 2x plus rapides et TBW 3x supérieur aux entrés de gamme à ~80€, garantie 5 ans vs 3 ans…)
Sodium
Une croix directionnelle de mauvaise qualité, c’est un grand non direct. Les meilleurs jeux actuels et les plus susceptibles d’être agréables à jouer sur un petit écran sont en 2d.
Ccts
Regarde les tests des autres sites. D’autres la trouvent parfaite pour les jeux de baston car 8 positions et ronde. Il faudra la prendre en main en magasin pour être sûr. Tout le monde est différent.
Sodium
Oui enfin bon, les jeux de baston c’est sympa un quart d’heure quand un pote passe, mais moi je parle de jouer à de vrais jeux.
Wen84
Windows 11 reste l’OS de base pour jouer sur PC. Ca reste le choix le plus logique quand on est pas valve
sandalfo
deja comande
Blap
Tout dépend des jeux, sur certains on a justement un gain de performances sur Linux
Fitz557
En fait, autant je comprends l’idée d’un comparatif avec le steam deck, autant je ne sais pas si on peut vraiment dire que c’est une console concurrente. Le positionnement tarifaire est tellement différent (c’est quasiment du simple au double) que je ne suis vraiment pas sûr qu’on puisse parler de concurrence.
Morlac
1080×1593 273 KB<br /> La meilleure des concurrence
HunterAlex
J’ai beaucoup de mal à allier « Cloud Gaming » et « Console portable » …
negima
Pour la baston 2D, faut pas que ça soit rond justement.
Sodium
Ca s’appelle de la comm’
idhem59
On est pas vraiment sur une différence du simple au double.<br /> Si on part sur un Steam Deck 64Go, il faudra dans tous les cas soit l’ouvrir pour changer son SSD (ce que tout le monde ne voudra pas faire), soit y intégrer une micro SD si on accepte des performances moindres vu que les 64Go sont clairement insuffisants pour du jeu PC, ce qui entraîne un surcoût.<br /> Et si on le compare au Steam Deck 512Go, ce qui est quand même plus cohérent, la différence n’est que d’une centaine d’euros pour une machine ici clairement un cran au dessus techniquement.
Blap
Valve promeut ce genre d’initiatives depuis longtemps, s’ils ont lancé le steam deck c’est pour que d’autres les « suivent » sur le chemin et fassent mieux ou différent.
Ccts
Par rapport à un deck d’entrée de gamme. si tu compares avec le deck le mieux équipé on a 150 euros d’écart.
AtomosF
Un peu cher pour un APU, mais belle machine quand même !
idhem59
En même temps la concurrence profite aussi à Valve.<br /> Steam étant omniprésent sur PC, un acheteur de machine concurrente va aussi utiliser Steam, et générer aussi des revenus pour Valve de la même manière d’un acheteur de Steam Deck.<br /> Au plus ce marché va grossir, et au plus Valve s’enrichira.<br /> Cette situation ressemble un peu à celle de Google avec Android. Google propose sa gamme Pixel (et Nexus auparavant) mais la priorité n’a jamais été d’en vendre des tonnes, mais plutôt de montrer la voie à suivre aux autres constructeurs de smartphones Android, que le marché grossisse et engraisse Google dans tous les cas.
pecore
Exact, mais le grand gagnant de l’histoire risque d’être AMD.<br /> Non seulement ils vont vendre des puces Z1 et conforter leur quasi-omniprésence sur le secteur des consoles de jeu, mais cela leur fait une super vitrine pour exposer leur capacité à faire des APU « sur mesure », à la consommation maitrisée.
Guillaume1972
Qu’est-ce qui t’empêche d’avoir une manette externe si tu n’aimes pas la croix directionnelle de la console?
Ccts
Dans la ps5 et la Xbox on a aussi des apu. Ici en plus il y’a un écran et c’est miniaturisé.
Sodium
Quel est l’intérêt d’une console au format portable si c’est pour devoir se trimballer une manette ? …
pecore
Je rebondis sur ce que j’ai écris plus avant : d’après certains test, sur des jeux demandeurs en puissance de calcul et avec les réglages mis à la hauteur des capacités de la console, l’autonomie serait de 40 minutes.<br /> Du coup, pour paraphraser @Sodium, quel est l’intérêt d’une console au format portable s’il faut une prise secteur et un câble pour y jouer.
Sodium
Le principe d’une dalle 1080p sur un engin de cette taille était complètement crétin de base de toute façon. Mais bon, pour vendre il faut montrer de plus gros chiffres que la concurrence.
idhem59
pecore:<br /> quel est l’intérêt d’une console au format portable s’il faut une prise secteur et un câble pour y jouer.<br /> De mon point de vue, les consoles comme le Steam Deck, la ROG Ally et compagnie ne sont pas des consoles mobiles qu’on va embarquer partout avec nous pour jouer dehors. Trop encombrantes, et pas assez autonomes.<br /> Par contre, ce sont de parfaites consoles du père de famille qui veut pouvoir jouer un peu partout chez lui, notamment quand le téléviseur est occupé par d’autres membres de la famille.<br /> Je n’en possède pour l’instant aucune, mais je me reconnais clairement là dedans quand je vois la différence entre ma Switch et mes autres machines. Sur la Switch, j’enchaîne les heures de jeu sans soucis, souvent par petites sessions, grâce au côté portable qui me permet de jouer dans pleins de circonstances chez moi : quand madame ou les enfants utilisent le téléviseur, quand j’ai un petit moment avant de retourner travailler pendant ma pause déjeuner, quand je fais quelque chose qui demande de l’attente, etc.<br /> Alors que pour mes consoles de salon c’est bien plus compliqué de pouvoir se poser devant le téléviseur et jouer tranquillement.<br /> Et dans ce genre de circonstances, l’autonomie importe assez peu. Ma Switch de 2017 ayant plus que bien servie a du mal à dépasser les 2h d’autonomie sur les gros jeux, et pourtant je ne vois jamais le voyant de batterie faible. Je prends la console, je fais ma petite partie qui excède rarement une heure d’affilé, et quand j’ai fini je la remet sur le dock.
pecore
Merci pour ton retour. C’est en effet bien de rappeler que les consoles portables sont surtout portables… d’une pièce à l’autre et quittent en réalité rarement le domicile. Du coup, la faible autonomie deviens moins problématique, c’est certain.<br /> Deux petites remarques néanmoins : on parle de 40 minutes d’autonomie sur un jeu gourmand avec une console neuve et une batterie chargée à bloc. Même en usage domestique, ça fait peu et cela fait craindre le pire lorsque la machine aura quelques années.<br /> La deuxième est le marketing, qui insiste beaucoup sur le coté mobilité et notamment en extérieur. Même si les gens, finalement, se servirons assez peu en extérieur de leur ASUS ROG, pour 800€ ils attendent de pouvoir le faire tout de même, le cas échéant. C’est en tout cas ce qu’on leur promet. Ils risquent une cruelle désillusion.
g-m1n1
Sur cette taille et vu la proximité, on voit la différence avec du 720p.<br /> Je suis plus sceptique sur les 120Hz de l’écran perso. 60Hz auraient pu suffire. Bon au moins on peut baisser la fréquence c’est déjà ça.<br /> Je vois des gars achetait cette machine au lieu d’un portable. Surtout si l’utilisation en mode bureau est aisée.<br /> 1080p60 ou 2160p30, (pas de 1440p60)<br /> S’ils ajoutent du 1440p60fps, ça peut vraiment être sympa… Pas l’impression qu’on trouve facilement un portable gamer dans cette game de prix?
Fitz557
Alors pour ce que j’ai vu, les performances sont encore meilleures avec la version 64go + carte SD qu’avec la version 512go. Du coup, si on prend la version 64go à 419€ + une micro SD 256go à 20€, on tombe à 440€ (voire 470 pour une 512go). Contre la Rog Ally à 800€, ça fait une différence de 360 / 340€. Ca reste pour moi quasiment du simple au double.<br /> Après, là où je vous rejoins, c’est concernant la version à 680€ du steam deck. Je n’y voyais déjà pas énormément d’intérêt comparé à la version 64go, mais maintenant que l’Asus est là, je n’en vois plus du tout (autant effectivement mettre un peu plus et avoir beaucoup plus).
Fitz557
Bon par contre on parle uniquement de la version la moins chère du Rog Ally. Même en prenant la version la plus chère du Steam Deck, difficile de la comparer avec la version à 2100 balles du Rog…
LeGlop
Je joue régulièrement sur Linux et ce n’est pas ce que je constate.<br /> En fait ça dépend fortement des jeux, certains tournent mieux sous Linux, et quand c’est l’inverse l’écart se situe autour des 5% en moyenne.<br /> Il y a aussi un autre facteur à prendre en compte que le nombre max de FPS, c’est la stabilité du framerate et à ce jeu là sur Linux c’est aussi souvent meilleurs.<br /> C’est flagrant sur les derniers gros jeux DX12 comme Cyberpunk 2077 ou The Last of US où tu as souvent des chutes inexplicable de framerate sur Windows alors qu’elle n’apparaissent pas sur Linux avec Proton.
LeGlop
idhem59:<br /> De mon point de vue, les consoles comme le Steam Deck, la ROG Ally et compagnie ne sont pas des consoles mobiles qu’on va embarquer partout avec nous pour jouer dehors. Trop encombrantes, et pas assez autonomes.<br /> Alors pas assez autonome, ça dépend à quoi on joue. Sur de petits jeux indés en descendant le TDP à 5W j’arrive à tenir + de 8 heures sur le Steam Deck.
idhem59
Il n’y a qu’un seul modèle de ROG Ally.<br /> La version dont tu parles a plus de 2000€, c’est plutôt un package complet avec tous les accessoires et surtout un boîtier GPU externe permettant de la transformer en une vraie machine de jeu fixe. Ce n’est pas vraiment comparable.
Guillaume1972
Ah bon, je ne savais pas qu’une PS5 ou XboX avaient des écrans sur lesquels on pouvait jouer directement, on en apprends tout les jours, de plus, va prendre ta PS5 ou ta XboX afin de jouer dans les transports et utilise les sans les modifier pour utiliser directement tes fichiers Windows, sans mod, explique moi comment tu fais? Mauvaise foi, lorsque tu nous tiens…
Guillaume1972
Pas du tout d’accord,alors dans ce cas, on ne verrait jamais personne jouer a des consoles dans les transports en commun, de plus, maintenant, il est de plus en plus possible de recharger un appareil dans les transports et puis il y a également l’option powerbank.
Guillaume1972
Trop encombrantes ? 7 ou 8 pouces, nous ne somme pas si éloigné que ça d’un smartphone, si? Alors ce qui serait une bonne taille pour un smartphone serait trop encombrant pour une console? Chelou. Ou bien, est-ce de la mauvaise foi?
Ccts
Je pense que tu lis les commentaires trop vite. Quelle partie de la phrase te choque? Je parle de la rog ally pas des consoles de salon. Sauf pour parler de l’apu?
Guillaume1972
Le même intérêt que de brancher la console sur une TV ou un écran plus grand par exemple. Une console portable n’est pas obligée d’être transportée partout tout le temps. Je pense qu’il y a plein qui vous se servir d’une manette sur cette console tout comme il y en a plein qui vont la brancher sur un écran.
Guillaume1972
Déplus, il 'e fait pas voir ce i comme une simple console portable mais plutôt comme un mélange d’un laptop et d’une console, il se pourrait même que certains utilisent la version de Windows sur la console pour faire autre chose que de jouer.
Voir tous les messages sur le forum