Coup d'envoi officiel pour le "plan très haut débit"

Alexandre Laurent
04 août 2010 à 14h57
0
01920986-photo-fibre2.jpg
Financé à hauteur de deux milliards d'euros par le gouvernement dans le cadre du grand emprunt, le programme national « très haut débit » a fait l'objet d'un lancement officiel mercredi matin, avec la publication d'un premier programme explicitant calendrier et modalités de souscription. L'objectif, réaffirmé par les ministres de tutelle du programme, est pour mémoire de participer à la mise en place d'infrastructures permettant de délivrer au plus grand nombre un accès Internet à très haut débit.

Aux opérateurs et collectivités de jouer

Désormais entré dans sa phase opérationnelle, le plan très haut débit repose pour l'instant sur deux appels à projets préparatoires. Le premier, ouvert jusqu'au 5 octobre prochain, s'adresse aux collectivités territoriales et vise à recueillir des propositions de « projets pilotes » dans lesquels l'Etat pourrait être amené à investir jusqu'à 500.000 euros. Cinq seront retenus. Pour cela, ils devront « être représentatifs du territoire français et concerneront des zones à faible et moyenne densité ».

Ici, l'objectif est d'identifier les bonnes pratiques relatives aux architectures techniques, aux processus de co-investissement, aux échanges d'information entre acteurs du déploiement ou encore à l'articulation entre les réseaux déployés par des investisseurs privés et les réseaux d'initiative publique, explique le gouvernement dans le cahier des charges associé.

Le second, ouvert jusqu'au 31 janvier 2011 concerne les intentions d'investissement dans les réseaux à très haut débit formulées par les opérateurs et collectivités territoriales, dans le cadre de déploiements ne nécessitant pas d'aides publiques. L'idée, ici, est de parvenir à constituer rapidement une carte prévisionnelle de ce que sera le très haut débit en France à l'horizon 2015, de façon à identifier les zones qui devront profiter des investissements de l'Etat.

Premiers résultats attendus dès 2011 ?

Une fois ces deux phases préliminaires accomplies, le gouvernement procèdera à la mise en place des guichets de financement qui permettront de soutenir les projets viables. Les fonds publics issus du grand emprunt devraient donc être mis à contribution dès le début d'année 2011. Reste à voir si ces 2 milliards d'euros suffiront à doper les investissements privés, sur un marché où l'on estime que le déploiement du très haut débit requiert un minimum de 30 milliards...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top