Neufbox Evolution : SFR lance une offre d'accès à Internet "Premium"

Par
Le 16 novembre 2010
 0
Vent en poupe suite à la présentation de ses résultats financiers, qui témoigne d'un recrutement supérieur à celui du principal concurrent, Free, SFR a procédé mardi matin au lancement officiel de la « Neufbox Evolution », la sixième version de la « box » proposée à ses abonnés. Une nouvelle mouture qui se veut plus discrète, plus économique sur le plan énergétique et, bien sûr, plus riche sur le plan fonctionnel, notamment grâce à un nouveau décodeur TV.

0230000003739298-photo-gamme-sfr-neufbox-evolution.jpg

Un modem plus petit, plus écologique et Gigabit

Pour SFR, la Neufbox Evolution serait tout simplement la « plus petite box du marché », avec un encombrement réduit de 40% par rapport à la génération précédente. Au programme du module dédié au routage et à la voix : quatre ports Ethernet Gigabit, une liaison Wi-Fi de type 802.11n et trois interrupteurs : marche arrêt, activation du Wi-Fi et passage en mode « éco ».

Derrière ces fonctionnalités standard, SFR offre la possibilité d'enrichir sa box de deux périphériques optionnels : une clé 3G (19 euros, ou 1 euro avec forfait), semblable à celle que les opérateurs mobiles associent aux ordinateurs portables, qui doit pallier les éventuelles carences de la liaison ADSL, ainsi qu'un module de type femtocell (199 euros), chargé de recréer au sein du foyer un réseau 3G. Une station d'accueil permettra d'utiliser cette extension sur les précédentes générations de la Neufbox, ou sur une box concurrente, promet l'opérateur.

0000014003739292-photo-box-neufbox-evolution.jpg

Un décodeur embarquant un mediacenter digne de ce nom

Du côté décodeur, SFR ne cache pas ses ambitions : centraliser l'ensemble des usages multimédias, avec la possibilité de consulter sur son téléviseur comme sur les autres terminaux du domicile ses contenus. Outre la prise en charge de la haute définition et des flux vidéo 3D, SFR avance, parmi les éléments clé un disque dur extractible de 250 Go, la capacité de transcoder à la volée les éléments qu'il contient en vue d'une diffusion sur iPhone ou téléphone Android (via applications dédiées) et, bien sûr, une nouvelle interface utilisateur, élégante, qui fait la part belle aux animations et aux transitions.

Pour accompagner cette dernière, l'opérateur inaugure par ailleurs une nouvelle télécommande simplifiée, pour laquelle il a fait le choix de limiter le nombre de boutons. Autre changement bienvenu : le passage à une liaison radio qui, contrairement à l'infrarouge, permet de ne pas avoir à viser le décodeur et donc de le cacher dans un meuble. Un récepteur infrarouge est toutefois présent pour assurer la compatibilité avec les télécommandes universelles.

0168000003739294-photo-box-tv-neufbox-evolution.jpg

Côté disque dur, une déception toutefois : seuls 40 Go seront accessibles par l'abonné dans un premier temps. S'il souhaite augmenter la capacité de son décodeur, il devra débloquer, en payant, les deux paliers de 80 Go supplémentaires proposés, SFR réservant les 50 Go restants à de futures mises à jour du système. Raison invoquée pour cette pratique quelque peu décevante ? La redevance pour copie privée, que SFR ne souhaite pas assumer directement sur une capacité de 250 Go.

Véritable mediacenter, ce décodeur est désormais muni d'un afficheur et offre une connectique pléthorique. Deux ports USB 2.0 permettent notamment d'y connecter un support de stockage, un troisième étant dédié à l'alimentation électrique d'un disque dur externe. Il arbore également un lecteur de carte mémoire SD ou SDHC en façade. Il intègre enfin un hub Ethernet à 2 ports qui, s'il est plafonné à 100 Mbps en dépit de sa vocation multimédia et haute définition, a le mérite de permettre de relier facilement un téléviseur ou tout autre dispositif connecté au réseau local et à Internet.

La liste des formats pris en charge n'évolue guère, puisqu'on retrouve le populaire MKV, le H.264 ou encore les bandes son et sous-titres multiples. Le DTS n'est toujours pas décodé par le décodeur, qui se contentera de le transmettre par HDMI ou SPDIF, contrairement au Dolby Digital (AC3).

000000f003739296-photo-telecommande-neufbox-evolution.jpg

Une offre « premium » pour « utilisateurs exigeants »

Qui dit nouvelle box plus performante dit coûts de fourniture supérieurs. Pour garantir ses marges, SFR va proposer cette nouvelle box à un tarif supérieur à ses clients actuels, une décision qui risque de décevoir certains anciens.

Pour les nouveaux clients, deux options : un triple play à 29,90 euros par mois avec la Neufbox v4, ou un forfait facturé 5 euros de plus, soit 34,90 euros par mois, s'ils préfèrent recevoir la v6 et le décodeur qui lui est associé. Les détenteurs d'un forfait smartphone SFR se verront toutefois proposer une réduction de 5 euros sur leur forfait mensuel. Du côté fibre en revanche, SFR conserve un forfait 5 euros plus élevé que les formules ADSL classiques.

Ceux qui sont déjà clients peuvent quant à eux migrer vers l'offre « neufbox Evolution ». Ils échangeront alors leur ancien décodeur contre le nouveau, mais conserveront l'ancien modem. « Les innovations majeures en terme d'expérience utilisateur sont centralisées sur le décodeur, » se justifie l'opérateur. Ils pourront néanmoins obtenir la « neufbox v6 », à condition de s'acquitter d'un paiement ponctuel de 49 euros.

Les conditions dans le cadre d'une rétrogradation (passage de l'offre neufbox Evolution à l'offre neufbox) sont enfin encore imprécises.

Conséquence de ce choix : une rapide fragmentation du parc entre abonnés munis d'une v4, clients fibres en modem v5 et amateurs de nouveautés passés sur la v6, qui ne posera aucun problème particulier selon l'opérateur. Il s'attend par ailleurs à ce que 50% des nouveaux clients choisissent la Neufbox Evolution.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top