Asus Rampage III Black Edition: carte mère au delà de l'ultime?

11 avril 2011 à 16h21
0
La note de la rédac

Overclocking

Nous avons bien sûr cherché à mettre en avant les capacités d'overclocking de la Rampage III Black Edition. Nous utilisons ici un processeur Intel Core i7 990X et un système de refroidissement liquide, le kit watercooling H70 de Corsair. Des 3,46 GHz initial de notre processeur, nous sommes arrivés à atteindre 5,15 GHz. Par étapes successives, nous avons fait grimper le bus système à 166 MHz tout en rehaussant les tensions d'alimentation du processeur notamment. Avec un bus système à 166 MHz et un coefficient multiplicateur à 27 nous avons sans souci atteint les 4,5 GHz. Rebelote en passant le coefficient multiplicateur à 29, histoire de flirter avec les 5 GHz, la fréquence s'établissant alors à 4,8 GHz.

0000010404161782-photo-asus-rampage-iii-black-edition-oc-3.jpg
0000010404161780-photo-asus-rampage-iii-black-edition-oc-2.jpg

Essais à 4,5 et 4,8 GHz


Avec quelques efforts supplémentaires et en fixant le multiplicateur à 31 nous atteignons sans broncher les 5,15 GHz sous Windows 7. C'est mieux que ce que nous obtenions avec le même processeur sur la Rampage III Extreme (nous étions pour mémoire restés bloqués à 5025 MHz). Sur un autre Core i7, un modèle plus modeste doté de quatre coeurs, nous avons pu atteindre les 200 MHz de BCLK ou Base Clock sans toutefois dépasser les 4 GHz de fréquence nominale..

0000012704161748-photo-asus-rampage-iii-black-edition-oc-1.jpg

Les 5,15 GHz sous Windows 7 avec CPU-Z


Naturellement nous avons cherché à atteindre des fréquences supérieures. Nous avons pour cela augmenté la fréquence de notre bus système à 175 MHz. Si nous étions stables avec des coefficients multiplicateurs modestes, nous n'avons pas réussi à booter Windows 7 ne serait-ce qu'à 5,4 GHz : malgré plusieurs tentatives et ajustements, si nous démarrions la carte mère (POST Ok) Windows 7 plantait aléatoirement.

Conclusion

Asus signe avec la Rampage III Black Edition une carte mère exceptionnelle, et ce sans le moindre doute possible. La Rampage III Black Edition reprend les bases de la déjà excellente Rampage III Extreme tout en améliorant significativement plusieurs détails. On passe ainsi de deux à quatre ports USB 3.0, le contrôleur Serial-ATA 6 Gb/s dispose enfin de performances à la hauteur du Serial-ATA 6 Gb/s, le nombre de connecteurs USB sur la carte mère est suffisant alors que les options d'overclocking font du BIOS l'un des plus riche du genre. Et l'on n'oublie pas l'attention aux détails avec un PLX pour maximiser les performances des connecteurs PCI-Express 1x. La conception de la carte ne souffre pas non plus de remarque particulière : il y a assez d'espace aux emplacements critiques et le radiateur du northbridge n'est plus un problème pour certains ventirads.

La suite logicielle accompagnant la carte est du même niveau ! Pour la première fois d'ailleurs on a le sentiment qu'Asus soigne cet aspect : la dernière mouture de l'AI Suite réconcilie les divers modules Asus qui sont tous accessibles au même endroit et dans la même fenêtre. Un nombre conséquent de paramètres est réglable depuis Windows, alors que les fonctions de surveillance sont tout simplement très complètes. A cela s'ajoute la suite Sound Blaster X-Fi qui propose des fonctionnalités que nous affectionnons particulièrement (on pense au Crystalizer).

S'adressant à un double public d'overclockers et de joueurs, la carte embarque également des accessoires moins indispensables à nos yeux. C'est le cas du Wi-Fi et du Bluetooth, pas forcément utiles sur ce type de plateforme, ou de la fameuse carte ThunderBolt. Niveau audio la carte ThunderBolt a un intérêt certain puisqu'elle améliore effectivement la qualité des sorties analogiques. Toutefois cela se fait en désactivant la suite logicielle Sound Blaster X-Fi qui se trouve alors remplacée par une suite Asus pas franchement au point et quelque peu bugguée. De plus la connectique de la carte paraît assez limitée... pas question d'en profiter avec un kit 5.1. Du côté réseau, nous sommes encore plus sceptiques ! Le contrôleur Bigfoot de la ThunderBolt permet certes de disposer de deux contrôleurs réseau Gigabit sur la machine mais ses avantages pratiques sur un circuit réseau traditionnel nous semblent franchement minimes.

0000011D04161788-photo-asus-rampage-iii-black-edition-d-tails-8.jpg


En définitive, l'Asus Rampage III Black Edition est des plus convaincantes. On regrettera évidemment son prix prohibitif, 459 euros TTC ( ! ), l'utilité contestable de la carte ThunderBolt et plus particulièrement de son circuit réseau, ou encore l'absence de BIOS UEFI. Le non support natif des disques durs de 3 To sur une carte mère à ce tarif en 2011 pose tout de même question ! Quoi qu'il en soit les joueurs et autres amateurs d'overclocking risquent bien de fermer les yeux sur ces faiblesses... préférant ne retenir que la richesse des réglages du BIOS, la facilité d'overclocking, les quatre slots PCI-Express 16x ou encore les différentes fonctionnalités inédites en Socket LGA1366 comme le contrôleur Serial-ATA 6 Gb/s à pleine vitesse par exemple !

Asus Rampage III Black Edition

Les plus
+ Design réussi
+ Toujours aussi excellente même en OC
+ Performances SATA 6 Gb/s
+ Circuit audio
Les moins
- Prix délirant
- Pas de BIOS UEFI
- Intérêt douteux du Bigfoot
Performances
Fonctionnalités
Fiabilité
3
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top