Test NVIDIA GeForce GTX 1080 : Pascal fait merveille ?

27 juin 2016 à 17h45
0

SLI devant !



Nous le disions, NVIDIA a revu le fonctionnement de son SLI avec Pascal. Si les avancées de la version destinée au Compute de Pascal comme NVLink ne sont pas encore à l'ordre du jour pour les cartes grand public, l'américain change toutefois quelques petites choses. Pour que le SLI soit pleinement opérationnel, il faut maintenant un dongle qualifié de « High Bandwidth » : NVIDIA commercialise de nouveaux dongles sur sa boutique en ligne comme Asus et EVGA qui déclinent tous deux ce nouveau dongle en accessoire. Un accessoire qui a un coût et qui n'est livré ni avec les nouvelles cartes graphiques GeForce GTX 1080 ni avec les cartes mères haut de gamme ou très haut de gamme du moment.

Physiquement, le bridge « High Bandwidth » consiste en réalité en une double connectique : NVIDIA augmente en effet la bande passante pour les échanges entre GPU en liant les deux interfaces qui servaient précédemment en mode 3-Way SLI notamment. Dans la pratique, on peut donc activer le SLI avec un dongle mono connecteur entre les cartes. Toutefois, les performances ne seront pas optimales et un message vous en alertera dans le panneau de configuration de la carte graphique. Et si le nouveau dongle est proposé à la vente, deux anciens dongles suffiront à activer le mode « High Bandwidth » du SLI.

0271000008484754-photo-nvidia-geforce-gtx-1080-sli-bridge.jpg

Dongles SLI « High Bandwidth »


Du côté des performances, nous avons fait tourner quelques-uns de nos benchs avec deux GeForce GTX 1080 Founder Edition. Les résultats sont sans grande surprise, notamment pour les jeux en DirectX 12. A l'exception d'Ashes of the Singularity, les jeux triple AAA actuellement commercialisés ne supportent pas le multiGPU. Nous vous en parlions largement au travers de notre dossier consacré à DirectX 12 et force est de constater que depuis, la situation n'a pas évolué. Il faut aussi reconnaître que les titres DirectX 12 à voir le jour sont peu nombreux depuis la version PC de Quantum Break.

0140000008484758-photo-nvidia-geforce-gtx-1080-sli-ok.jpg
0140000008484756-photo-nvidia-geforce-gtx-1080-sli-warning.jpg

Le SLI activé avec un dongle traditionnel puis avec un dongle « High Bandwidth »


3DMark FireStrike - Ultra



08484772-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-3dmark.jpg

3DMark donne le SLI de GeForce GTX 1080 en tête avec un gain de performances de 94% face à une GeForce GTX 1080 seule. L'écart de performances entre SLI de GeForce GTX 980 Ti et SLI de GeForce GTX 1080 est massif : 51%.

Ashes of the Singularity - Crazy - 4x



08484774-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-ashes.jpg

Ashes of the Singularity, est un titre DirectX 12. C'est le seul de notre panoplie à gérer le Multi-GPU, option que nous activons ici. Le SLI de GeForce GTX 1080 est en tête à ce détail près que le gain de performances n'est que de 19% entre 1 et 2 cartes en 3 840 x 2 160. Face au SLI de GeForce GTX 980, le gain de performances est tout de même, toujours en 4K, de 69%.

Batman Arkham Knight



08484776-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-batman.jpg

Le dernier opus de Batman a fait beaucoup parler de lui. Notamment pour son non support du SLI. Malgré les patchs, le jeu basé sur l'Unreal Engine ne tire aucun avantage du SLI.

Battlefield 4 - Ultra - 4x



08484778-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-battlefield-4.jpg

Si Batman n'a cure du SLI, Battlefield 4 en profite bien plus largement : les configurations SLI sont en tête. Notre SLI de GeForce GTX 980 équivaut une seule GeForce GTX 980, quand le SLI de GeForce GTX 1080 est, en 2 560 x 1 440, 25% plus véloce que le SLI de GeForce GTX 980 Ti. Face à une seule GeForce GTX 1080, on gagne 56%.

Bioshock Infinite - Ultra DDOF



08484780-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-bioshock.jpg

Lui aussi basé sur l'Unreal Engine, Bioshock Infinite tire profit du SLI. Et pas qu'un peu. Le SLI de GeForce GTX 980 est 9% plus rapide que la GeForce GTX 1080 seule. Face au modèle Founders Edition, le tandem en SLI permet de gagner 53%. Pas si mal !

DIRT Rally - Ultra - 4x



08484782-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-dirt-rally.jpg

Pour le jeu de courses automobiles DIRT Rally, le SLI aussi a son importance. Particulièrement en 2 560 x 1 440 et 3 840 x 2 160. En 4K, on gagne 69% de performances en passant d'une carte à deux cartes. Et face aux GeForce GTX 980 en SLI, le gain pour l'attelage de GeForce GTX 1080 Founders Edition grimpe à 64%.

Hitman - DirectX 12 - Ultra - FXAA - SSAO - Aniso 16x



08484784-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-hitman.jpg

Hitman dans son cru 2016 est un jeu DirectX 12. Nous l'exécutons en mode Direct 12 pour constater que le SLI est le parent pauvre. Aucun gain de performance : le SLI n'est simplement pas géré.

Rise of the Tomb Raider - DirectX 12



08484786-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-rise-of-the-tomb-raider.jpg

Autre jeu DirectX 12, Rise of the Tomb Raider dans sa version PC nous amène aux mêmes constatations : le SLI n'est pas géré. On ne gagne donc rien à utiliser deux cartes graphiques c'est même l'inverse.

The Division - Ultra - v1.2



08484788-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-the-division.jpg

Le dernier titre à succès d'Ubisoft est un jeu DirectX 11. Et, bonne nouvelle, il sait profiter du SLI. On gagne donc 56% de performance en passant d'une GeForce GTX 1080 à deux GeForce GTX 1080 en 4K. Dans cette résolution il n'y a d'ailleurs que la GeForce GTX 1080 qui tire vraiment son épingle du jeu. Le SLI de GeForce GTX 980 Ti sort légèrement la tête de l'eau, mais le SLI de GeForce GTX 980 n'apporte visiblement rien. En 2 560 x 1 440, le SLI de GeForce GTX 1080 est 63% plus rapide que le SLI de GeForce GTX 980.

Unigine Heaven 4.0 - Ultra/Norm/4x



08484790-photo-geforce-gtx-1080-sli-performances-unigine.jpg

On termine avec Unigine qui profite du SLI. On gagne en 4K 65% entre SLI de GeForce GTX 1080 et SLI de GeForce GTX 980. Face à la GeForce GTX 1080 seule, les performances augmentent de 90%.

Consommation



Plus encore qu'avec une carte seule, la consommation électrique d'un SLI est assez critique. Nous avons mesuré la consommation en SLI de nos diverses configurations, selon notre protocole habituel.

08484814-photo-geforce-gtx-1080-sli-consommation.jpg


Face à une seule GeForce GTX 1080, la consommation de notre SLI progresse largement, mais n'est pas multipliée par deux. De 274 watts en charge on passe à 490 watts. C'est beaucoup, mais moins que les 597 watts d'un SLI de GeForce GTX 980 Ti. Face au SLI de GeForce GTX 980, la consommation augmente d'un tout petit peu moins de 30 watts, ce qui reste très acceptable. En idle, la consommation de nos diverses configurations reste sensiblement identique.

Quel bilan ?



On l'a vu, le SLI donne des résultats variables avec Pascal. Dans le meilleur des cas, on n'est pas loin du doublement des performances alors que la consommation électrique est logiquement plus avantageuse que celle d'un SLI de GeForce GTX 980 Ti, par exemple. Mais si les résultats sont variables, ce n'est pas tant la technologie de NVIDIA qui est en cause, que l'écosystème ludique. Les développeurs en charge du portage des jeux PC semblent se désintéresser de plus en plus de la question. Ainsi quand un Batman Arkham Knight ne tire pas profit du SLI malgré une foule de patchs, on constate que les jeux DirectX 12, comme Hitman et Rise of the Tomb Raider n'en ont cure. Nous expliquions pourquoi dans notre dossier consacré à la dernière API de Microsoft (voir DirectX 12 : quand le pire côtoie le meilleur), nous mesurons à quel point cela est dommageable aujourd'hui. Il faut espérer pour NVIDIA que les développeurs joueront le jeu à l'avenir pour prendre en charge le SLI. Sinon la solution n'a plus aucun intérêt.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top