Test NVIDIA GeForce GTX 1080 : Pascal fait merveille ?

Par ,
le lundi 27 juin 2016
En mai 2016, NVIDIA revient avec une toute nouvelle GeForce, et non des moindres : la GTX 1080 ! Au menu une nouvelle puce en 16 nm avec des performances que l'on nous a promises impressionnantes ! Et en vrai ?

NVIDIA a lancé à l'approche de l'été 2016 sa carte graphique haut de gamme, la GeForce GTX 1080. Une carte graphique que l'on nous a promis plus rapide grâce à une nouvelle micro-architecture notamment.

Au cœur de cette GeForce GTX 1080 on retrouve une toute nouvelle micro-architecture connue sous le nom de code Pascal. Après Fermi, Kepler et Maxwell, c'est donc un énième grand savant qui prête son nom au GPU haut de gamme de NVIDIA et ses futures déclinaisons.

Si la version professionnelle de Pascal est taillée pour le marché des datacenters avec des nouveautés significatives sur des aspects cruciaux, notamment pour le deep learning, la déclinaison grand public se veut plus proche des préoccupations quotidiennes des gamers. Et c'est finalement bien normal.

Avec Maxwell, la précédente génération d'architecture, NVIDIA avait placé la barre assez haut en termes d'efficacité énergétique et de rapport performances par watts. Visiblement, le caméléon est bien décidé à récidiver avec Pascal. Il faut dire que la petite dernière de NVIDIA va profiter d'un avantage de taille : une finesse de gravure bien supérieure.

0244000008435734-photo-nvidia-geforce-gtx-1080-jen-sen-huang.jpg
Jen Hsun Huang, cofondateur de NVIDIA, lors de la présentation de la GeForce GTX 1080, à Austin

Tandis que les deux générations de Fermi étaient gravées en 40 nm, Kepler, incarné par la GeForce GTX 680 et ses descendantes, profitait d'une finesse de fabrication en 28 nm, tout comme Maxwell, coincé sur un process en 28 nm. Pascal, lui, inaugure une finesse de gravure en 16 nm FinFet : une vraie première dans l'industrie du GPU que l'on n'attendait (presque) plus... depuis fin 2011 (c'était le Radeon HD 7970 : AMD revient sur le très haut de gamme, en DirectX 11.1) !

Et si NVIDIA innove ou plutôt étrenne un nouveau procédé de fabrication, le caméléon reste plus prudent du côté de la mémoire. On se souvient en effet que le top du top d'AMD inaugurait une mémoire HBM. Une mémoire technologiquement à la pointe avec une bande passante extraordinaire mais des contraintes certaines qui ont conduit AMD à proposer une Fury X avec seulement 4 Go de mémoire vidéo.

Gardons enfin à l'esprit que cette GeForce GTX 1080 n'est pas un modèle Ti, NVIDIA démarre donc sa nouvelle génération graphique avec une carte haut de gamme mais un « petit GPU » toutes proportions relatives, le GP104.

02bc000008440590-photo-geforcegtx1080.jpg


Mise à jour : Cet article a été mis à jour une première fois le 20 mai 2016, suite à nos soucis de plate-forme, avec cette fois-ci des benchs intégrant les cartes AMD du moment à savoir les Radeon R9 390X, Radeon R9 Fury (également appelée Fury Pro) et Radeon R9 Fury X. La conclusion a été mise à jour en fonction avec également une notation adéquate alors que nous avons rajouté quelques tests en overclocking.

27 juin 2016 : nouvelle mise à jour pour revenir sur le SLI et les performances en SLI de deux GeForce GTX 1080.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top