Aopen MZ915-M : le Pentium M persiste et signe

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
05 décembre 2005 à 16h57
0
012C000000208794-photo-aopen-mz915-m.jpg
Décidement très en forme ces derniers temps, Aopen semble faire du Pentium M son arme de prédilection pour mettre à mal la suprématie du leader encore incontestable du MiniPC, j'ai nommé Shuttle. Alors que ce dernier n'a pour le moment fait qu'une timide tentative d'intégration du petit dernier d'Intel (le SD11G5), Aopen nous propose déjà son second MiniPC en l'espace de deux mois et nous réserve même une autre surprise pour les jours / semaines à venir. En attendant de la découvrir, nous avons décidé aujourd'hui de nous pencher sur le cas du MZ915-M, une machine extrêmement proche du MZ855-II que nous testions courant septembre.

Quand Aopen titille Shuttle

Quelques semaines après le test du MZ855-II, Aopen revient donc à la charge et persiste dans la voie du Pentium M. Le fabricant tente ici de se démarquer du numéro un sur le secteur, Shuttle, en faisant preuve d'une certaine originalité. Malgré son succès dans le monde du portable, le processeur Pentium M d'Intel ne fait que commencer sa carrière dans les machines de bureau. Il n'est d'ailleurs pas encore supporté par de nombreux constructeurs et le prix de cette solution reste hors de portée de beaucoup de bourses. Il faut dire qu'entre les prix pratiqués par Intel (près de 350 euros le 2 GHz) et le coût des Cartes mères compatibles, la part des clients susceptibles de se laisser séduire se réduit comme peau de chagrin.

Cela ne décourage toutefois pas Aopen qui contre-attaque donc avec le MZ915-M. Après le succès de son premier produit, il s'agit maintenant pour la société taiwanaise de confirmer ces bons résultats en se focalisant sur les innovations technologiques. Alors que le MZ855-II montrait qu'il était possible de faire un MiniPC encore plus petit que les produits Shuttle tout en restant au moins aussi silencieux, le MZ915-M doit prouver qu'en plus de cela, il est possible d'intégrer des innovations telles que le PCI-Express pour le sous-système graphique. Bien sûr, Aopen en profite pour mettre à niveau d'autres éléments de sa machine, et gèrer ainsi les Processeurs Dothan avec FSB 533 MHz ainsi que le Serial ATA. Avant de dépecer cette petite machine, en voici un rapide résumé technique.

Aopen MZ915-M
ProcesseurPentium M - S479
ChipsetNorthBridgeIntel 915GM
SouthBridgeIntel ICH6-M
Mémoire2x DDR 400/533
AlimentationExterne 150 W
FonctionnalitésGraphiqueIntel GMA 900 (64 Mo ou 128 Mo partagée)
Audio (5.1)Intel HDA
Réseau (10/100/1000)Realtek 8110SB
FireWireAgere FW323-06
Panneau avantLigne / SPDIF0 / 1 (optique)
Micro / Casque1 / 1
USB2 / FireWire2 / 2 (4/6 broches)
Panneau arrièrePS2 / Ethernet2 / 1
VGA / S-Video / SPDIF1 / 1 / 1
USB2 / FireWire2 / 1 (6 broches)
Audio analogique6
Parallèle / Série1 / 1
Slots d'extension1 x PCI-E 16x, 1 x PCI
Emplacements1x 5"1/4 Slim, 1x 3"1/2 (interne)
Lecteur de cartes mémoire1 (7en 1 : CF1/2, MMC, MS, SD, SM)
Dimensions320 x 106 x 200 mm
Poids2,6 Kg

Présentation détaillée

Autant le dire tout de suite, le MZ915-M est extrêmement proche du précédent MZ855-II que nous testions il y a quelques semaines. De fait, et même s'il est important de présenter correctement les choses, il n'était pas question pour nous de reproduire un test aussi complet que précédemment. Nous avons donc choisi d'exposer les principales caractéristiques de la machine d'Aopen et d'insister plus particulièrement sur les points novateurs, sur les apports du MZ915-M. C'est ainsi que la présentation « extérieure » de la machine sera succincte. Aopen propose toujours deux modèles selon que vous êtes adepte du noir ou du blanc, mais dans les deux cas, la machine est en tous points identique à son grand frère.

00D2000000208811-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208795-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208796-photo-aopen-mz915-m.jpg

00D2000000208797-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208798-photo-aopen-mz915-m.jpg

Très soigné, le MZ915-M propose un design réussi, mais ne néglige pour autant pas les accessoires comme le lecteur de Cartes Mémoire.

Notre modèle de test était donc le blanc et comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, il rend plutôt bien. Aopen a conservé le lecteur CD au format « slim », avec le surcoût que cela implique pour l'utilisateur, et il a également maintenu le lecteur de cartes mémoire 7 en 1 en façade. Celle-ci s'avère d'ailleurs toujours aussi épurée, avec ce gros bouton central argenté. Les parois latérales sont toujours aussi aérées et, sur l'arrière, on félicitera une fois encore Aopen d'avoir placé son ingénieux système de fixation des cartes d'extension. Enfin, du côté des connecteurs, les changements sont très peu nombreux et on regrettera par exemple qu'Aopen ne se soit toujours pas décidé à intégrer une prise DVI. Heureusement, Aopen se rattrappe avec la présence d'une sortie S-Video compatible Y/Pb/Pr (ou YUV) à l'aide d'un câble / adaptateur.

00D2000000208799-photo-aopen-mz915-m.jpg
Prenons maintenant le temps d'ôter les trois vis moletées présentes à l'arrière et faisons coulisser le capot du MZ915-M pour en découvrir les entrailles. Au premier coup d'oeil, là non plus, ce n'est pas la révolution. Aopen est ainsi resté fidèle à son précédent design et nous repérons d'entrée de jeu les gros câbles d'alimentation, le refroidisseur CPU ou le tiroir pour disque dur : tout ceci est strictement identique à ce que nous proposait déjà le MZ855-II. Du coup, dans ses grandes lignes, le montage est lui aussi identique. On commence par enlever deux petites vis pour dégager d'abord l'étage d'alimentation et ensuite le berceau lecteur optique / disque dur. Ce faisant, il est possible de démonter le ventirad pour fixer le processeur.

Premier changement inhérent au nouveau jeu de composants adopté par Aopen, le MZ915-M accepte donc les Processeurs Pentium M Dothan FSB 533 MHz. Comme sur toutes les cartes mère Socket 479, il faut utiliser un petit tournevis pour fixer solidement le processeur. Ensuite, il suffit d'ajouter la ou les deux barrettes de mémoire DDR2 (400 ou 533 MHz, nous verrons que cela pose d'ailleurs un petit problème) pour en finir avec la première partie du montage. On notera au passage la présence à côté des emplacements mémoire de nombreux connecteurs SATA : bien que le MZ915-M soit un tout petit PC, Aopen a ainsi prévu quatre connecteurs SATA. Sachant qu'un seul emplacement disque dur est disponible, Aopen prévoit sans doute la commercialisation de câbles pour Disques durs eSATA (externes).

00D2000000208802-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208803-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208804-photo-aopen-mz915-m.jpg

00D2000000208805-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208806-photo-aopen-mz915-m.jpg

L'ensemble est serré et les câbles d'alimentation un peu gênants, mais les composants à l'intérieur du MZ915-M restent bien accessibles.

Continuons notre petit tour du propriétaire en parlant de l'unique connecteur PATA qui est pour sa part dévolu au lecteur optique. Aopen fournit d'ailleurs un adaptateur afin de convertir la prise des lecteurs « slim » au format IDE 40 broches. Un petit coup d'oeil aux quatre coins de la carte mère UX915G-M (joli petit nom !) nous permet de découvrir les différents composants comme la puce FireWire de marque Agere ou bien le Southbridge Intel ICH6-M. Enfin, il est important de parler des deux connecteurs d'extension. Le premier est un classique PCI qui permettra de brancher une carte télé par exemple. Le second, au format PCI-E 16x, se destine bien sûr à la carte graphique. On notera d'ailleurs la présence d'un imposant cavalier de configuration.

Il est important de préciser que les cartes doivent être « low profile ». Il ne s'agit pas d'une nouveauté par rapport au MZ855-II, mais ce format bien connu des serveurs nécessite des cartes dites « demi-hauteur », plus difficiles à trouver. Pour les Cartes Graphiques, le choix se résume aux seuls modèles d'entrée de gamme : inutile donc d'imaginer le MZ915-M en machine de jeu. Enfin, il faut aussi souligner que le MiniPC d'Aopen a besoin d'un bracket (équerre de fixation sur laquelle se trouve le connecteur VGA) « demi-hauteur », or ce bracket n'est pas livré avec toutes les cartes. Après le lecteur optique au format « slim », voici sans doute le deuxième gros obstacle de cette machine qui par ailleurs est un modèle de conception : le montage est rapide, simple et le tout fonctionne vraiment à merveille !

00D2000000208824-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208825-photo-aopen-mz915-m.jpg
00D2000000208826-photo-aopen-mz915-m.jpg
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Basé sur le design du MZ855-II et sur le jeu de composants déjà employé par le Shuttle SD11G5, le MZ915-M ne risque pas de nous surprendre au niveau performances. Nous avons bien sûr entrepris de vérifier les résultats auxquels nous nous attendions, mais afin d'alléger un peu les choses, nous n'avons pas reproduit l'intégralité des tests que nous menons d'habitude. De plus, n'ayant pas eu de carte graphique « low profile » à disposition pour ces tests, nous n'avons pas réalisé beaucoup d'essais graphiques : il est de notoriété publique que les solutions intégrées n'ont jamais été de bonnes compagnes de jeu.

Performances génériques

Sandra 2005

00208783-photo-aopen-mz915-m-sandra-2005.jpg

PCMark 2004

00208784-photo-aopen-mz915-m-pcmark-2004.jpg

PCMark 2004 et Sandra 2005 font partie de ces petits logiciels bien pratiques pour évaluer rapidement les performances d'une configuration. Ils permettent d'avoir une évaluation de différentes parties du système employé et même s'il s'agit de résultats un peu trop théoriques, cela permet de comparer assez simplement des machines comme celles qui nous préoccupent aujourd'hui. Sur le papier, le MZ855-II et son chipset i855GME étaient clairement en retrait par rapport au MZ915-M et au SD11G5 : dans la pratique, cela se confirme au niveau des tests mémoire avec un écart d'environ 35 % sur Sandra 2005 et de 27 % sur PCMark 2004, à chaque fois en défaveur du MZ855-II. En revanche, l'opposition entre les deux machines basées sur le i915GM tourne court : le Shuttle est légèrement en avance, mais l'écart n'est pas vraiment significatif.

Performances 3D

3DMark 2001 SE

00208785-photo-aopen-mz915-m-3dmark-2001-se.jpg

Comme nous le disions en introduction, nous n'avons pas été en mesure d'obtenir de carte graphique « low profile » pour ces tests et nous nous sommes donc contentés des performances graphiques offertes par les solutions intégrées aux chipsets. Si les plus habitués savent bien que cela implique de faibles performances, il était malgré tout intéressant de voir le comportement du MZ915-M. Aopen ne s'est pas loupé et sa machine est ainsi à très peu de choses près au niveau du Shuttle SD11G5... L'écart avec le MZ855-II est d'ailleurs on ne peut plus éloquent avec une différence qui peut atteindre les 130 % !

Jeux vidéo 3D

00208786-photo-aopen-mz915-m-jeux-vid-o-3d.jpg

Hélas cette éloquence observée sur 3DMark 2001 SE ne permet pas de rendre les jeux vraiment jouables, même lorsqu'il s'agit de titres aussi anciens que Return to castle wolfenstein : Ennemy Territory ou Unreal Tournament 2003. Dans ces deux cas, il n'y a pas de miracles et si les résultats obtenus sont en nets progrès par rapport à ce que pouvait proposer un i855GME, les conditions de jeu sont loin d'être optimales. À bien y regarder, seul Unreal Tournament 2003 est à peu près jouable et encore seulement si on accepte de se limiter au 800 x 600 (55,14 fps). Même dans cette résolution pourtant faible, Return To Castle Wolfenstein n'est pas vraiment fluide avec une moyenne mesurée à 34,8 fps. Enfin, ne parlons même pas d'AquaMark 3, seul moteur à peu près moderne de notre sélection : le MZ915-M plafonne à 10,27 images par seconde... Au cas où vous en douteriez encore, vous voilà sans doute convaincus : le MZ915-M n'est pas une machine de jeu.

Considérations thermiques et sonores

S'il est un point important et sur lequel le MZ855-II nous avait particulièrement impressionnés, c'est bien la gestion de la chaleur et du bruit. Alors qu'il est basé sur un design absolument identique, le MZ915-M devait en toute logique se conduire de la même manière, mais avec l'intégration d'un nouveau jeu de composants et de nouvelles technologies au niveau de la mémoire ou du processeur, il fallait bien s'en assurer. Nous avons donc mesuré la température du processeur au repos et en pleine charge avant de faire des relevés des nuisances sonores. Sur le graphique ci-dessous, vous retrouverez nos mesures de températures sur la gauche et celles concernant le bruit sur la droite.

00208787-photo-aopen-mz915-m-temp-ratures-et-bruit.jpg

Pas de doute, le Pentium M est un processeur vraiment remarquable. Bien sûr, Aopen a également fait du bon travail, mais les performances du petit dernier d'Intel sont étonnantes. Même après plusieurs heures de test intensif, jamais le Pentium M n'a dépassé ou même atteint les 40°C ! En ce sens, le MZ915-M se situe exactement au même niveau que son grand frère MZ855-II et se trouve être un petit peu moins bon que le Shuttle SD11G5. Au niveau des nuisances sonores, le constat est à peu près identique. Il faut dire que pour limiter encore les nuisances, Aopen a décidé de déporter l'alimentation à l'extérieur de la machine. Du coup, la machine ne chauffe pas et l'unique ventilateur (destiné au processeur) ne monte pas vraiment en puissance. En pleine activité, le MZ915-M est resté pratiquement au même niveau que son aïeul à 39,4 dB. Là encore, Shuttle faisait un tout petit peu mieux avec 38,8 dB sur son SD11G5.

La question de l'overclocking

Pour terminer cette rapide partie sur les performances, il était intéressant de voir ce que permet le MZ915-M en terme d'overclocking. Bien sûr, cette pratique n'est pas le premier objectif d'une machine comme celle d'Aopen, mais compte tenu du comportement du Pentium M, il était impossible de ne pas en parler. Avant de vous présenter nos résultats, faisons cependant le point sur les réglages offerts par le BIOS, qui sont à ce titre nettement plus intéressants que ce que nous proposait Shuttle sur son SD11G5. Aopen nous offre ainsi la possibilité de régler le FSB (de 100 à 400 MHz) et de changer le coefficient multiplicateur du processeur.

00D2000000208789-photo-aopen-mz915-m-bios.jpg
00D2000000208790-photo-aopen-mz915-m-bios.jpg
00D2000000208791-photo-aopen-mz915-m-bios.jpg

00D2000000208791-photo-aopen-mz915-m-bios.jpg
00D2000000208792-photo-aopen-mz915-m-bios.jpg

En revanche, le constructeur se prend un peu les pieds dans le tapis avec les réglages de tension. Si celui de la mémoire ou du northbridge sont intéressants, celui du processeur ne peut être que réduit : pas grand intérêt pour nous. Plus utile, la possibilité de bloquer le bus PCI à 33, 37,7 ou 44 MHz. Hélas, Aopen fait un nouveau faux pas au niveau de la gestion mémoire. En fait, Aopen fait fonctionner la mémoire à un ratio de 1:1 dans le cas de la DDR2-400 et avec un ratio de 2:3 pour de la DDR2-533 : du coup impossible de faire passer de la 533 à 267 MHz comme c'était le cas sur le Shuttle SD11G5... Dommage !

Malgré ces limitations au niveau de la mémoire, le MZ915-M s'est avéré plutôt efficace en ce qui concerne l'overclocking et nous avons ainsi pu monter le FSB de notre processeur à 160 MHz. Certains amateurs seront peut-être déçus, mais compte tenu de l'orientation d'une telle machine, ce résultat est assez sympathique. Il se trouve d'ailleurs strictement identique à ce que nous avions obtenu sur le Shuttle SD11G5 et nous permet d'obtenir un Pentium M à 2 570 MHz ! Afin de vous donner une idée un petit peu plus précise de ce que cela peut représenter, voici un graphique des performances sous 3DMark 2001 SE.

00208788-photo-aopen-mz915-m-overclocking.jpg

Conclusion

012C000000208827-photo-aopen-mz915-m.jpg
Rondement mené, ce test décevra un tout petit peu les amateurs de nouveautés puisque Aopen s'est contenté de reprendre les bases du MZ855-II pour y adapter un jeu de composants moins préhistorique, le i915GM. Cette manipulation permet au fabricant de donner un petit coup de jeune à sa première solution Pentium M, avec, entre autres choses, la reconnaissance des Processeurs Dothan FSB 533 MHz, la gestion du PCI-Express pour la partie graphique et la compatibilité avec les Disques durs Serial-ATA. De fait et même si elle décevra sans doute certains utilisateurs, cette « mise à jour » permet au MiniPC d'Aopen de se placer, technologiquement parlant, au même niveau que le SD11G5 du concurrent Shuttle.

Technologiquement parlant, car au niveau de la conception, Aopen semble bien décidé à emprunter une voie différente de celle de son concurrent. Alors que Shuttle reste un peu « scotché » sur un design qu'il a créé pour un autre type de processeurs, Aopen a décidé d'embrasser les possibilités offertes par le Pentium M en proposant un MiniPC encore plus compact que ce à quoi nous sommes habitués. La miniaturisation s'effectue principalement dans la hauteur et, placé sur le bureau, le MZ915-M fait assurément son petit effet. Il est d'ailleurs intéressant de voir qu'Aopen a conçu sa machine avec le design très présent à l'esprit. Ainsi, le constructeur laisse plus de choix que Shuttle en commercialisant deux versions du MZ915-M : l'une noire et l'autre blanche.

Il faut en outre signaler que malgré cette miniaturisation, Aopen est parvenu à conserver un échauffement des plus réduits et à maintenir un niveau de silence remarquable. A contrario, Aopen a été contraint d'utiliser le format de cartes « low profile » nettement moins répandu dans le commerce et a aussi été obligé d'opter pour un lecteur optique « slim ». Alors que le Pentium M est déjà un processeur très coûteux, il est par exemple nécessaire de payer son graveur DVD deux fois plus cher à cause de ce format « slim ». Ce n'est bien sûr pas imputable à Aopen, mais cela rend sa machine moins accessible ce qui est d'autant plus dommage qu'Aopen est moins gourmand que Shuttle : son MZ915-M est presque 100 euros moins cher que le SD11G5 !

Le MZ915-M est donc une très bonne petite machine, mais qui restera sans doute inaccessible pour nombre d'entre nous, tant qu'Intel n'aura pas revu sa politique Pentium M.

Aopen MZ915-M

8

Les plus

  • Dimensions très réduites
  • Overclocking très correct
  • Nouvelles technologies (PCI-E, SATA...)
  • Silence remarquable

Les moins

  • Cartes au format « low profile »
  • Échauffement du disque dur
  • Coût élevé de la solution complète

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation10


Ce produit vous intéresse ? Retrouvez-le sur le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
L'Aopen MZ915-M à partir de prixsh:119392
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Wikipédia attaqué, répond aux plaintes
Aopen MZ915-M : le Pentium M persiste et signe
Dr DivX 2.0 : encodage DivX libre et gratuit
Le hw6715, successeur du PDAPhone A-GPS HP iPAQ hw6515, change de nom tout en intégrant la mise à jo
[Vidéo] Gilles SIMON - Navigon France -
Rugby 06 pointe le bout de son nez
En route pour Firefox 2.0 ...
Rise & Fall toujours en vie
Thomson croque le japonais Canopus
Un livre de 13095 pages «revient» grâce à Internet
Haut de page