Dossier : quid du Serial-ATA II ?

Par Julien Jay
le 09 juin 2005 à 15h00
0

Serial-ATA 3Gb/s alias Serial-ATA II : les caractéristiques



Quitte à en surprendre plus d'un, autant y aller franchement : le Serial-ATA II en tant que tel n'existe pas. En effet, ce que nous appelons à tort Serial-ATA II correspond en vérité au nom du groupement initialement chargé de développer les nouvelles spécifications visant à faire évoluer la norme Serial-ATA. Ce comité a ensuite changé de nom pour devenir le Serial ATA International Orgnaization ou SATA-IO. Mais alors, à quoi correspond le Serial-ATA II me direz-vous ? Tout simplement au Serial-ATA 3 Gb/s qui n'est finalement que l'un des nombreux projets sur lequel travaille l'organisation en question.

Avec la première implémentation du Serial-ATA, le débit maximum autorisé lors des transferts de données était de 1,5 Gb/s soit environ 150 Mo/s. L'arrivée du Serial-ATA 3 Gb/s permet, comme son nom le suggère, de doubler le précédent débit en le faisant passer à 3 Gb/s soit grosso modo 300 Mo/s. Reste que la seule évocation d'un débit théorique doublé ne signifie pas qu'un disque dur Serial-ATA 3 Gb/s est deux fois plus rapide que son équivalent Serial-ATA 150. En effet, la mécanique, et en particulier la vitesse de rotation des plateaux, doit être capable de suivre la cadence ce qui est loin d'être garanti avec des disques actuels qui tournent toujours à 7200 rpm. Ainsi un disque seul sera loin d'atteindre les 300 Mo/s du bus Serial-ATA 3 Gb/s, et même en RAID 0, il sera difficile de saturer la bande passante.

L'évolution de la norme permet également d'introduire de nouvelles fonctionnalités avec notamment le support du NCQ ou Native Command Queuing. Apparue pour la première fois avec les chipsets Intel i915/925, la technologie NCQ permet d'organiser l'ordre dans lequel les commandes sont envoyées au disque dur afin que celles-ci s'exécutent de manière optimale en fonction des rotations des plateaux. Ceci permet en théorie de réduire les temps d'accès mais aussi de diminuer l'usure mécanique du disque.

0000011800103553-photo-nv-nf4u-ncq.jpg

Schéma expliquant le fonctionnement du NCQ (Native Command Queuing)

Autre petit apport du Serial-ATA 3Gb/s : le support natif du hot plug ou branchement à chaud des disques ainsi que de nouvelles fonctions de gestion de l'énergie. Les spécifications officielles font en effet état de la possibilité de modifier la séquence de démarrage d'un disque, pour s'assurer que dans une configuration munie de plusieurs unités toutes ne demandent pas au même moment une grande quantité de courant ; cette fonction est baptisée Staggered spin-up. Voilà pour ce qui est de la théorie, car en pratique toutes les fonctions ou technologies énumérées précédemment ne sont pas systématiquement présentes sur les Disques durs Serial-ATA 3Gb/s. Il revient en effet au constructeur de disque dur de choisir d'activer ou non certaines fonctions offertes par le chipset qu'il utilise. Côté connectique enfin, rien ne change véritablement si ce n'est l'apparition d'un clips métallique censé offrir un meilleur maintient à chaque extrémité du câble.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Test Kindle Paperwhite : la référence des liseuses, tout simplement
Android Pie débarque sur les OnePlus 3 et 3T
Qualcomm, condamné pour abus de position dominante, doit renégocier ses accords de licence
Le géant chinois ByteDance prévoit de lancer une application de streaming musical
L'Audi e-tron obtient 5 étoiles au test Euro NCAP
La dixième édition de la Paris Games Week ouvre sa billetterie avec une affiche inédite
Le Galaxy Home n'est pas encore sorti que Samsung prépare une version Mini
COMPUTEX 2019 : qu'attendre du plus grand salon mondial de l'informatique ?
HBO confirme que Game of Thrones n'aura pas de suite et fait le point sur les spin-offs
Malgré des résultats désastreux en la matière, Sony continue de croire aux smartphones
scroll top