Réseaux communautaires : Jolicloud s'invite sur Android

20 juin 2012 à 12h21
0
05251236-photo-jolicloud-logo.jpg
Après avoir lancé son application pour iOS, la société Jolicloud, désormais centrée autour des réseaux communautaires, s'invite sur Android.

Initialement présenté sous la forme d'un système articulé sur Ubuntu et mixant les applications web aux logiciels installés en local, Jolicloud se présente désormais en tant qu'agrégateur de réseaux sociaux, tandis que le système est désormais connu sous l'appellation JoliOS. « Nous avons décidé de ré-inventer Jolicloud afin que vous puissiez accéder à l'ensemble de votre "cloud" », expliquait ainsi l'équipe de développement. Après avoir dévoilé son interface web puis une application pour les terminaux iOS, le service débarque sur Android.

Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr, Flickr ou encore Picasa, l'internaute est en mesure d'authentifier ses différents comptes afin de centraliser l'ensemble de ses mises à jour et celles de ses contacts. Bien entendu les droits de lecture et d'écriture pour chacune des publications sont conservés. JoliCloud propose par ailleurs un moteur de recherche unifié et l'application mobile optimise d'emblée l'affichage du texte avec Readability et présente les photos en plein écran.

Retrouvez davantage d'informations sur cette page.

00C8000005251238-photo-jolicloud-android.jpg
00C8000005251240-photo-jolicloud-android.jpg
00C8000005251242-photo-jolicloud-android.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google attaque des sites de conversion audio de vidéos Youtube
UbiQ Paris : quand les médias rêvent engagement et
Home by SFR : domotique et sécurité du domicile sur abonnement
Assistant vocal : Google redoublerait ses efforts pour concurrencer Siri
Smart TV Alliance : Philips et LG s'unissent pour des apps TV unifiées
Illimité, simlockage : 10 opérateurs traînés en justice par l'UFC-Que Choisir
Défaut de sécurité : LinkedIn poursuivi aux USA
Nuance présente la nouvelle génération de Swype
Le navigateur Dolphin se dote d'un nouveau moteur
Flame, un malware développé par les USA et Israël ?
Haut de page