Paypal se retire de Windows Phone, BlackBerry et Amazon

01 juin 2018 à 15h36
0
A son tour Paypal a décidé de jeter l'éponge sur les systèmes mobiles les moins répandus pour se concentrer sur iOS et Android.

Le spécialiste du paiement dématérialisé Paypal annonce qu'au 30 juin prochain, les utilisateurs devront mettre à jour l'application en version 6.0. Cette dernière sera disponible sur les terminaux Android 4.3+ ainsi qu'iOS 8.1+.

La société explique qu'à cette même date, elle abandonnera son application pour Windows Phone et ajoute que le service sera disponible simplement au travers de l'application Web mobile. Paypal se retirera des tablettes Amazon, ce qui signifie que le fichier APK de Google Play ne sera plus publié en parallèle sur l'Amazon App Shop. Aussi l'application dédiée pour BlackBerry sera également retirée. En revanche les paiements effectués au travers de BBM seront toujours fonctionnels.

  • Téléchargez Paypal pour iOS

Paypal n'est pas la seule société à suivre une telle stratégie. En février dernier, WhatsApp annonçait son retrait officiel de BlackBerry, une décision également suivie par la maison-mère Facebook.

Il faut dire que selon les derniers chiffres de Gartner, Windows Phone et BlackBerry affichent respectivement des parts de marché globales de 0,7% et 0,4%

  • Bénéficiez de codes promo Amazon et bons plans exclusifs (codes réduction, promotions et cashback).

08453748-photo-paypal-ban-830.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hadopi c'est encore loin d’être fini
Apple aurait tenté de racheter Time Warner
Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 26/05
Une course de vaisseaux Star Wars fidèlement reproduite avec des drones
Pour ses 20 ans, Bouygues Telecom avance vers la 4G illimitée
Alphabet investit dans le berceau de l'auto
Samsung lance ses forfaits de location de smartphones en France
Chrome 51 : Google corrige 42 failles de sécurité
Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt sont attaqués en justice pour
Pénurie d’essence : les entreprises au ralenti ?
Haut de page