Windows Phone : Microsoft commence à encapsuler les Web apps

le 22 octobre 2013
 0
Afin d'étoffer rapidement sa boutique d'applications, Microsoft commence à encapsuler plusieurs sites Internet mobiles.

0096000006277000-photo-windows-phone-logo-gb-sq.jpg
L'un des principaux problèmes soulevés par certains utilisateurs concernant Windows Phone reste le manque d'applications. L'OS de Microsoft n'a pas encore atteint une part de marché critique obligeant les développeurs à intégrer systématiquement le système dans leurs feuilles de route, lesquelles sont généralement articulées autour d'iOS et d'Android.

Le kiosque de Microsoft compterait aujourd'hui 160 000 titres et devrait prochainement s'enrichir de quelques applications populaires parmi lesquelles nous retrouvons Instagram, Vine, Temple Run 2, Flipboard ou encore SophieLensHD. Ces accords nécessitent cependant de longues négociations et afin d'accélérer la croissance, l'éditeur a mis en place une nouvelle équipe baptisée WebApp team. Celle-ci est chargée de récupérer les versions mobiles des sites Internet puis de simplement les encapsuler. Il en résulte ainsi des applications Web autonomes disposant de leurs propres fenêtres et pouvant être épinglées sur l'écran d'accueil.

Les situations complexes autour d'Instagram, qui a subitement changé ses interfaces de programmation ou de YouTube, qui refuse obstinément de développer une application officielle pour Windows Phone semblent alors avoir découragé Microsoft dans la production d'applications natives tierces. La dernière mise à jour de YouTube n'affiche d'ailleurs que le site mobile de la plateforme de vidéo. Pour Microsoft, le défi consiste alors à s'assurer que ces Web apps, souvent optimisées pour le moteur de rendu WebKit, fonctionnent correctement avec Trident, celui d'Internet Explorer.

Pour l'heure ces nouvelles applications sont disponibles sur l'édition américaine du Windows Phone Store. Une cinquantaine d'entre elles ont déjà été générées parmi lesquelles nous retrouvons Billboard, TMZ, Booking.com ou encore Ikea. Microsoft précise que ces travaux n'ont pas pour vocation de remplacer un développement natif. En revanche, la firme espère que si ces dernières s'avèrent populaires, cela encouragera les éditeurs à concevoir de véritables applications.

0190000006739718-photo-microsoft-web-apps.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Technologies numériques : l'IUE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
scroll top