Google met à jour son application Keep sur Android

22 août 2013 à 11h24
0
Google annonce une mise à jour de son application de notes dématérialisées Keep pour Android.

Lancé au mois de mars dernier, le service Keep de Google propose de gérer plusieurs notes depuis une interface Web ou un terminal Android. Keep se positionne donc face à Evernote et Microsoft OneNote. Le mois suivant, Google avait rajouté la possibilité de transformer un mémo en tâche.

01C2000006487270-photo-google-keep-android.jpg


La firme annonce une nouvelle mise à jour pour optimiser davantage la gestion des tâches avec un mécanisme de rappel. Ainsi l'utilisateur sera en mesure de déterminer une date et une heure pour être notifié d'une tâche en particulier. En outre, il sera possible d'associer ce rappel à une position géographique précise. Outre une meilleure intégration des photos, l'application a également reçu quelques modifications sur son interface utilisateur.

Erin Rosenthal, responsable produit, explique ainsi : « Keep fonctionne avec Google Now pour vous rappeler de votre liste de courses dès lors que vous rentrez dans votre supermarché favori ». Reste à savoir si Google intègrera Keep à son agenda embarquant également un mécanisme de rappels ainsi qu'un gestionnaire de tâches.



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top