Et si vous trouviez l'amour en marchant ? C'est ce que propose cette appli française de rencontres

22 mai 2023 à 15h30
10
© JOG
© JOG

JOG permet à ses utilisateurs de « convertir leurs pas en date ».

« Se bouger pour faire des rencontres »

L'application fonctionne avec des « jogz », des crédits obtenus par les utilisateurs lorsqu'ils marchent. Pour en obtenir 10, il faut réaliser 1 000 pas. Ils peuvent s'en servir pour toutes les actions au sein de l'application, par exemple pour découvrir qui a aimé leur profil, mais également pour permettre aux personnes qui leur plaisent de déflouter le leur. « Plus tu envoies un like puissant, moins ça lui coûtera de te déflouter », explique la start-up sur son site.

« Le geste est beau tout de même : il faut se bouger pour faire des rencontres et en face, on sait que la personne a fait de même pour vous rencontrer, vous parler. Il y a de véritables efforts pour aller jusqu’à un potentiel date plutôt que seulement swiper à droite ou à gauche », détaille Maxime Marques, l’un des cinq collaborateurs à l'origine de l'application, à 20 Minutes.

« Ça redonne de la valeur aux rencontres. L’objectif est simple, faire en sorte que les rencontres ''virtuelles'' ressemblent à celles de la vraie vie, avec un peu de hasard et de sérendipité. Les célibataires devront faire un pas l’un vers l’autre pour espérer avoir un coup de foudre sur JOG », continue-t-il.

© Olia Gozha / Unsplash
© Olia Gozha / Unsplash

Des fonctionnalités débloquées grâce aux pas

Disponible sur Google Play et sur l'App Store, JOG compte environ 4 000 utilisateurs, principalement de jeunes toulousains et parisiens qui ont entre 20 et 25 ans.

L'application se démarque également de ses concurrentes en voulant combattre le « speed liking », pour aimer le profil d'une personne, il faut vraiment faire un effort. Aussi, JOG ne se repose pas sur un algorithme précis ; « Pour être visible, tu bouges. C’est ça, notre algorithme », détaille l'application. Elle ne propose en outre pas d'abonnement, il suffit de marcher pour débloquer certaines fonctionnalités.

Le but des créateurs de JOG est clair : « faire bouger les gens pour le plaisir avec un objectif, de redonner de la valeur aux rencontres et d’être plus vert ». En moyenne, un utilisateur voulant utiliser l'application doit faire entre 6 000 et 7 000 pas quotidiens.

Sources : France 3, 20 Minutes, JOG

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (10)

MisterDams
0 modèle économique derrière, peu de chances pour que ça… marche.
Marshall
« sérendipité » tient voilà un mot qui va pas être facile à replacer
Winpoks
C’est juste un brouillon, pour le moment leur but c’est de faire marcher les gens, mais c’est limité. La prochaine version du site sera basé sur Pokemon Go.
Adrift
Polala c’est romantique mais c’est perché<br /> Le marché des APP est vraiment saturé…
Loposo
Revendre les donné GPS le parcours de la personne les magasins qu elle fréquente,… Pub cible sur l app certainement
MattS32
Au moins ceux qui ne trouveront pas l’amour feront de l’exercice, ils auront pas tout perdu
yam103
J’ai pas trop compris l’article, que j’ai lu en travers, mais c’est donc un site de rencontres pour jeunes macronistes en marche. Ça m’etonnerait qu’il y ait beaucoup d’adhésions.
jvachez
Si il y a des achats intégrés, j’imagine que l’on peut acheter des pas.
Yasakar
Bon j ai pas lu l article mais le titre m insipre " les marcheurs de jupons"<br /> Je sors
Voir tous les messages sur le forum