Insolite : des codes-barres sur les cartables des écoliers

Par
Le 23 septembre 2011
 0
00af000004608356-photo-logo-a2micile.jpg
La société de services à la personne A2micile a mis au point « A2 Kids Alert », un système qui permet aux gardes d'enfant venant chercher les bambins à la sortie de l'école de « flasher » leur cartable, équipé d'un code-barres, de manière à communiquer l'heure de prise en charge de l'enfant à leur employeur, rapporte Le Figaro. Un système qui facilite le décompte des heures effectuées et permet de s'assurer que l'enfant a bien été récupéré.

A2micile, qui propose des services à la personne, y compris de garde d'enfant, est présent en France au travers de 105 agences et commercialise son système sous la forme d'une option à souscrire. Pour que le système fonctionne, l'organisme qui embauche les gardes d'enfant doit renseigner l'emploi du temps de ceux-ci dans une base de données. Si le garde d'enfant est à l'heure, son employeur est le seul à recevoir les données liées au flashage du cartable, mais si les données ne sont pas envoyées à temps, l'employeur et les parents recevront un SMS d'avertissement. Le garde d'enfant a toutefois la possibilité de signaler un retard sans déclencher ce type d'alerte.

Ce système ressemble fort au pointage des salariés en entreprise, ce qui n'a rien de surprenant puisqu'il en est directement inspiré. « Nous avons étendu l'application à la sécurisation de la sortie d'école car il y avait une forte demande de nos clients, explique Cédric Lardeau, responsable du développement d'A2micile, au Figaro. Ainsi, ils sont certains qu'un enfant n'est pas resté sur le trottoir, cela les rassure ».

Un système que, selon les témoignages rapportés par le journal, certains parents jugent bien pratique pour ne pas payer une minute de plus que ce qu'ils doivent à leur nounou, mais que certaines associations critiquent pour le manque de confiance qu'il implique. Pour rassurer les parents, un simple mail ou SMS pourrait en effet suffire. Catherine Leroy, directrice de l'agence de gardes d'enfants Le Répertoire de Gaspard, à Paris, approuve le dispositif mais souligne que le système doit encore faire ses preuves en matière de fiabilité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Applications mobiles

scroll top