Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI

le 21 avril 2019 à 18h20
0
FBI

Un groupe de pirates informatiques est parvenu à infiltrer trois sites web affiliés au Bureau fédéral d'enquête américain et en dérober plusieurs milliers de données.

Le FBI est vu, aux États-Unis comme à l'étranger, comme le symbole de la police américaine et constitue le principal service fédéré de police judiciaire de l'Oncle Sam. Alors, les hackers qui se sont attaqués au Federal Bureau of Investigation ne doivent pas être peu fiers après avoir réussi leur « mission. » Techcrunch nous apprend en effet qu'un groupe de pirates a infiltré trois sites web affiliés au FBI. Et ils n'ont pas fait les choses à moitié.

4 000 informations personnelles récoltées


Les hackers ont réussi à télécharger plusieurs dizaines de fichiers contenant des informations à caractère personnel de milliers d'agents fédéraux et policiers américains. Les données proviennent de trois sites rattachés à la FBI National Academy Associates (FBINAA), un programme d'enseignements divers interne du FBI situé à Quantico, dans l'État de Virginie.

Pour télécharger les fichiers, les pirates ont exploité des failles décelées sur l'un des trois sites touchés. Ensuite, ils ont uploadé les fichiers sur leur propre site internet. Si l'on exclut les doublons, les hackers sont parvenus à s'emparer de quelque 4 000 informations personnelles uniques comprenant les noms des membres, les adresses électroniques personnelles et gouvernementales, les postes occupés, les numéros téléphoniques et les adresses postales.

La FBINAA riposte via un communiqué


Dans un court communiqué publié le 13 avril 2019, la FBINAA indique avoir identifié les sites piratés et précise travailler avec les autorités fédérales sur la sécurisation des données. « Dans chacun de ces cas, un logiciel tiers était utilisé par les chapitres concernés, mais il est encore trop tôt pour déterminer si cela a eu une incidence sur la violation. La cybercriminalité est à la hausse et des attaques de phishing se produisent chaque jour. La FBINAA prend toutes les mesures pour assurer la sécurité de nos membres et de leurs informations personnelles », veut rassurer l'organisation.

« S'il est déterminé qu'il y a eu activité criminelle, nous allons poursuivre les coupables comme nous le permet la loi », prévient la FBINAA.

L'un des pirates du groupe s'exprime, assume et prévient être en possession « d'un million de données »


Techcrunch a pour sa part pu obtenir le témoignage de l'un des hackers de l'attaque, étonnement loquace. « Nous avons piraté plus de 1 000 sites », annonce-t-il, affichant ainsi un brillant CV de cybercriminel.

Le pirate précise faire partie d'un groupe qui se structure et que l'ensemble des données récoltées seront bientôt vendues. « Je pense que quelque chose d'autre sortira de la liste des sites gouvernementaux piratés », prévient-il, tout en reconnaissant que la sensibilité des informations personnelles liées aux agents fédéraux pourrait potentiellement mettre en danger les forces de l'ordre.

Le groupe posséderait plus d'un million de données provenant d'organisations publiques et agences fédérales américaines. Le pirate interrogé par Techcrunch a même envoyé le lien d'une page web qui prouve le piratage. De nombreux sites utiliseraient des plugins obsolètes qui les rendent d'autant plus vulnérables, selon le hacker. Ce dernier a enfin fourni la preuve, et voilà une autre information inquiétante, du piratage d'un sous-domaine appartement à la société Foxconn, qui fournit de nombreux fabricants en composants électroniques... dont Apple.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top