L'Iran nie être touché par le ver Stuxnet

27 septembre 2010 à 11h15
0
En fin de semaine dernière, des propos relayés par le général américain Keith Alexander témoignaient de son inquiétude au sujet d'un worm baptisé Stuxnet. Ce malware aurait déjà infecté un nombre inconnu de centrales électriques, d'oléoducs et d'usines. Il se serait même permis de viser une installation nucléaire iranienne.

00A0000000411405-photo-drapeau-iran.jpg
Des propos qui ont fait tâche d'huile puisque dans un premier temps, le secrétaire général des serveurs informatiques industriels d'Iran aurait confirmé ces attaques sur ses installations. Mahmoud Alyaee expliquait alors à l'agence de presse Reuters que le 25 septembre, 30 000 ordinateurs ont été infectés par le virus Stuxnet.

La thèse de l'infection généralisée était donc plausible. Jusqu'a ce qu'un démenti cinglant ne vienne contredire ces propos. Ce dimanche, des responsables iraniens ont affirmé que la centrale nucléaire de Bushehr et les systèmes gouvernementaux en Iran « n'avaient pas été affectés par le virus informatique Stuxnet ».

Précisément, le virus aurait en fait touché les ordinateurs personnels de certains employés de la centrale et environ 30.000 fournisseurs d'accès à internet. Les installations de la centrale seraient saufs...

Reste la question de l'origine du malware. Selon Symantec, 60% des ordinateurs infectés par ce virus se trouvent en Iran. Les autorités iraniennes préfèrent accuser des « ennemis étrangers » d'avoir créé le virus. Stuxnet conserve donc une part de mystère.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top