Le hacker GeoHot avait rencontré Sony pendant la crise du PSN

02 mai 2012 à 12h02
0
00FA000003372414-photo-geohot-aka-george-hotz.jpg
Un article publié par le New Yorker met en avant le fait que le hacker GeoHot a rencontré l'année dernière les ingénieurs de Sony, probablement pour évoquer le jailbreak de la Playstation 3. En plein coeur du hack du PSN, George Hotz aurait été invité pour parler sécurité.

« Ma vie entière est un hack » : dans un article publié ce week-end par le site du New Yorker, George Hotz, alias GeoHot, revient sur certaines de ses actions qui ont marqué l'histoire du jailbreak, comme celui de l'iPhone ou encore celui de la PS3, dont il a cassé les protections en janvier 2010 et |cracké la « master key » un an plus tard, amorçant des mois de déboires pour Sony et pour ses services en ligne. « Je ne hacke pas à cause d'une idéologie, je hacke parce que je m'ennuie » commente-t-il simplement.

Le hacker, qui considère être « tout le contraire d'Anonymous » et qui défend la légitimité de ses actions, explique avoir été invité dans les bureaux de Sony après la fin du procès, houleux, qui l'opposait à l'entreprise, en avril 2011. « S'il y avait eu des avocats là-bas, j'aurais vraiment eu l'air d'un trou du c** » commente GeoHot. Mais à son grand étonnement, il n'a eu affaire qu'à un groupe d'ingénieurs « respectueux » désireux de comprendre comment il était parvenu à contourner les sécurités de la console.

Interrogé par Games Industry, Jim Kennedy, vice-président des communications stratégiques de Sony aux USA, a commenté cette information : « Nous sommes toujours intéressés par l'exploration de toutes les voies permettant de mieux protéger nos systèmes et nos consommateurs ».

Malgré l'intervention de Hotz, Sony a essuyé une énorme vague de piratages jusqu'en juin 2011, voyant ses principaux services en ligne, le PSN et le SOE, mis hors-services pendant de nombreuses semaines. S'il n'a jamais été exclu que l'attaque en justice de George Hotz par la firme nipponne aurait mis le feu aux poudres et provoqué la colère de groupes de hackers - Anonymous a, à plusieurs reprises, été suspecté - Sony n'a jamais clairement communiqué la source de ces attaques. On pourrait presque s'étonner que l'entreprise, qui souligne aujourd'hui avoir sécurisé ses services et tiré des leçons de cette expérience, n'a pas mis elle-même en avant cette rencontre au sommet l'année dernière.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top