Le coût des cyberattaques a encore explosé en un an

le 02 avril 2019 à 21h01
0
Clavier

Les attaques informatiques sont de plus en plus fréquentes, et surtout, coûtent de plus en plus cher à ceux qui en sont victimes. Ces dernières années ont été synonymes de croissance exponentielle des montants.

Dans sa dernière étude internationale relayée par nos confrères des Échos et menée par le Ponemon Institute auprès de 2 600 experts et 355 sociétés générant plus de 20 millions de dollars de revenus annuels, la société Accenture fait état d'une véritable explosion des coûts liés aux cyberattaques. En cinq ans, ils ont grimpé de 72 % dans le monde. Sur la dernière année, on monte à 27,4 %. Ce qui interpelle davantage, c'est l'impact économique des attaques informatiques, dont le coût moyen se chiffre en millions de dollars.

Les grandes puissances sévèrement touchées, la France pas épargnée


En moyenne, une cyberattaque coûte 13 millions de dollars à sa victime (le fameux +27,4 %). Lorsqu'on fait davantage attention aux détails, on s'aperçoit que ce sont naturellement les grandes puissances économiques qui sont frappées, les États-Unis en tête. Outre-Atlantique, une attaque informatique engendre un coût de 27,4 millions de dollars en 2018 contre 21,2 millions de dollars en 2017, soit une croissance de 29 % des montants. On imagine l'impact économique sur le bilan de certaines sociétés touchées.

En 2018, au Japon, la facture s'élève à 13,6 millions de dollars (contre 10,5 millions en 2017, soit +30 %). En Allemagne, on atteint un coût moyen de 13,1 millions de dollars (contre 10,5 millions en 2017, soit +18 %), puis 11,5 millions de dollars au Royaume-Uni (contre 8,7 millions en 2017, soit +31 %). La France, elle, est aussi frappée par l'explosion des coûts liés à la cybersécurité. Alors qu'ils s'élevaient à 7,9 millions de dollars en 2017, ils sont passés à 9,7 millions de dollars en 2018 pour les grosses sociétés, un record, avec une croissance de 23 % sur un an.

Des coûts qui montent en flèche à cause de la « sophistication accrue des attaques »


Les coûts des cyberattaques englobent naturellement les dégâts causés sur les serveurs et logiciels, mais aussi l'achat de logiciels de sécurité, la sollicitation de sociétés spécialisées en cybersécurité ou les frais liés aux pannes et interruptions causées par les attaques dans les unités de production. Gilles Casteran, Directeur d'Accenture Security pour la France, explique cette envolée des coûts « par la sophistication accrue des attaques et la dépendance au numérique de plus en plus forte des entreprises ».

Tout cela pousse les sociétés à réagir de manière pro-active en mettant notamment en place, en interne, des processus de formation à la cybersécurité. Car ce sont souvent des manquements aux principales consignes de sécurité qui causent les attaques.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top