Les hackers préfèrent le phishing aux exploits

27 avril 2017 à 11h20
0
Dans le milieu du piratage informatique, selon la dernière étude de Symantec publiée en avril 2017, la tendance serait au phishing. Cette technique est simple à mettre en place et semble avoir de plus en plus de succès. Elle remplacerait, dans les habitudes des cybercriminels, les plus traditionnels « exploits » qui nécessitent des connaissances et des recherches plus poussées que les simples emails.

Mais si les attaques par email se multiplient et prennent de l'ampleur, les pirates continuent d'exploiter également les failles des sites Internet et les failles dites « zero-day » : globalement, les menaces informatiques ne sont pas en train de baisser.

Tous les 131 emails il y a une tentative de phishing



Les chiffres sont éloquents : selon le directeur des affaires gouvernementales de Symantec, Bill Wright, les mails incluant un malware ou une tentative de phishing sont en hausse en 2016. Les analyses du spécialiste de la cybersécurité ont permis de trouver une tentative de phishing tous les 131 mails en moyenne ; en 2015 il y avait un email piégé tous les 200 messages en moyenne.

01F4000007196186-photo-phishing-hame-onnage.jpg

Les campagnes de phishing sont de plus en plus alimentées par les botnets comme Mirai et nécessitent beaucoup moins de surveillance, de la part des cybercriminels, que les attaques visant des failles de sécurité. Ces dernières, qui utilisent des exploits, sont en baisse en 2016 de 60 %. Ceci s'explique par une logique de rentabilité.

Le phishing coûte moins cher et rapporte gros



Les cybercriminels tentent, en se détournant des exploits, de maximiser leurs revenus : les exploits ciblent des failles précises dans certains logiciels. Les développeurs les mettent régulièrement à jour ce qui signifie que les malwares développés par les hackers ne sont plus utilisables et qu'ils doivent en créer de nouveaux. Cela représente beaucoup de travail et de temps, ainsi que de grosses infrastructures.


Inversement, les attaques de phishing sont faciles à mettre en place et jouent sur la prise de risques de l'utilisateur qui va ouvrir sans se méfier des fichiers infectés. Les chances de réussite sont donc majorées bien que la sécurité des sites Internet n'aient pas été améliorée : selon l'analyse de Symantec, 76 % des sites Internet en 2016 contiendraient des failles de sécurité, contre 78 % en 2015.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top