Rensenware, le rançongiciel qu’il faut battre au jeu vidéo

Dimitri PAVLENKO
23 avril 2017 à 13h15
0
Ils sont la menace la plus courante sur internet : les ransomware (rançongiciel en Français), particulièrement prisés des hackeurs malintentionnés, car on ne peut en général s'en débarrasser qu'en payant une rançon. Mais ça ne suffisait pas à l'auteur de Rensenware...

Son inventeur n'a prévu qu'un seul moyen pour que le virus vous fiche la paix : battre un score impossible à un jeu démoniaque.

Méchant, le geek

Rensenware débute comme un malware classique : après avoir infecté une machine, la vilaine bête verrouille vos fichiers ou l'ensemble de votre système avec un algorithme de cryptage très fort. Mais pour obtenir la clé de décryptage, on ne vous demandera pas de rançon en bitcoin, la monnaie cryptographique qui a l'énorme avantage pour les criminels de ne pas laisser de traces. Non, avec Rensenware, c'est via un jeu vidéo que ça va se régler.


La seule façon de libérer vos données sera de marquer plus de 200 millions de points au jeu Touhou Seirensen UFO, un shoot'em up, c'est-à-dire un jeu de tir sorti en 2009, dans lequel vous incarnez une ravissante petite sorcière qui devrait survivre au milieu de myriade de boules évidemment dangereuses pour elle. On en rirait presque, sauf que le créateur de Rensenware n'a visiblement pas envie que vous y parveniez. Il faudra vaincre dans le mode de difficulté « lunatic », forcément le plus difficile. Sachant que le record mondial atteint en 2013 est de 3 292 353 200 points, il va falloir vous entraîner dur pour atteindre les 200 millions...

01F4000008694398-photo-touhou-seirensen.jpg


Une blague qui tourne mal

L'inventeur de Rensenware est un étudiant coréen connu sur Twitter sous son pseudo, Tvple Eraser. Interrogé par le site Kotaku, l'étudiant a raconté avoir conçu le malware pour s'amuser. Après avoir envoyé le code source sur la plateforme Github, le jeune homme s'est endormi. A son réveil, celui-ci avait déjà commencé à se répandre sur la Toile. Le jeune homme s'est excusé et propose désormais un outil pour contourner le cryptage sans qu'il soit nécessaire de jouer au jeu.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top