33 % des victimes de ransomwares sont prêtes à payer

16 décembre 2016 à 14h43
0
La multiplication des attaques de ransomwares sur Internet est probablement due à la multiplication des paiements. Selon une étude IBM Security publiée en décembre 2016, les victimes sont fortement prêtes à payer pour récupérer leurs données.

Qu'ils visent les consommateurs ou les entreprises, les ransomwares sont très lucratifs pour les hackers : Cryptolocker aurait permis de voler entre 3 et 27 millions de dollars à lui tout seul et le FBI estime à 1 milliard de dollars les revenus des hackers utilisant des ransomwares dans le monde en 2016. Entre 2015 et 2016, le montant payé par les victimes américaines de ransomwares est passé de 24 millions de dollars à 209 millions, soit une hausse de 771 %.


Un tiers des internautes prêts à payer pour récupérer les données

Lorsque l'on est victime d'un ransomware et que l'ordinateur est bloqué, la solution de facilité consiste à payer le hacker. Une technique qui, selon les experts en sécurité, peut ne pas résoudre le problème et risque d'exposer l'internaute payeur à de nouvelles attaques. Mais selon IBM Security, 33 % des internautes victimes de ransomwares payent leurs maîtres chanteurs.

Interrogés par IBM, 54 % des internautes estiment qu'ils seraient prêts à payer jusqu'à 100 dollars pour débloquer les données, mais les hackers demandent des rançons entre 200 et 10 000 dollars et les victimes finissent par payer plus. Les parents sont les plus susceptibles de céder, puisque 55 % sont prêts à payer pour récupérer leurs souvenirs (comme des photos), contre seulement 39 % des personnes sans enfant.

Les entreprises payent encore plus facilement

Selon IBM Security, les attaques de ransomwares ont explosé en 2016, surtout via les spams : leur nombre a été multiplié par 4 en 23 mois et le nombre de spams ayant un ransomware est passé de 0,6 % en janvier 2015 à 40 % en novembre 2016... Avec un pic à plus de 60 % en septembre 2016.

Il y a donc de plus en plus de victimes et, sans surprise, les ransomwares touchent de plus en plus d'entreprises. Selon l'étude, qui a porté sur 600 entreprises américaines, 46 % ont déjà été victimes de ransomwares. Or, il semblerait que les entreprises estiment que payer coûte moins cher que passer par toute la procédure de nettoyage et de récupération des données.

Parmi les entreprises victimes de ransomwares, 70 % auraient payé la somme demandée par les hackers : 20 % ont déboursé plus de 40 000 dollars pour récupérer leurs données.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top