33 % des victimes de ransomwares sont prêtes à payer

le 16 décembre 2016 à 14h43
0
La multiplication des attaques de ransomwares sur Internet est probablement due à la multiplication des paiements. Selon une étude IBM Security publiée en décembre 2016, les victimes sont fortement prêtes à payer pour récupérer leurs données.

Qu'ils visent les consommateurs ou les entreprises, les ransomwares sont très lucratifs pour les hackers : Cryptolocker aurait permis de voler entre 3 et 27 millions de dollars à lui tout seul et le FBI estime à 1 milliard de dollars les revenus des hackers utilisant des ransomwares dans le monde en 2016. Entre 2015 et 2016, le montant payé par les victimes américaines de ransomwares est passé de 24 millions de dollars à 209 millions, soit une hausse de 771 %.


Un tiers des internautes prêts à payer pour récupérer les données



Lorsque l'on est victime d'un ransomware et que l'ordinateur est bloqué, la solution de facilité consiste à payer le hacker. Une technique qui, selon les experts en sécurité, peut ne pas résoudre le problème et risque d'exposer l'internaute payeur à de nouvelles attaques. Mais selon IBM Security, 33 % des internautes victimes de ransomwares payent leurs maîtres chanteurs.

Interrogés par IBM, 54 % des internautes estiment qu'ils seraient prêts à payer jusqu'à 100 dollars pour débloquer les données, mais les hackers demandent des rançons entre 200 et 10 000 dollars et les victimes finissent par payer plus. Les parents sont les plus susceptibles de céder, puisque 55 % sont prêts à payer pour récupérer leurs souvenirs (comme des photos), contre seulement 39 % des personnes sans enfant.

Les entreprises payent encore plus facilement



Selon IBM Security, les attaques de ransomwares ont explosé en 2016, surtout via les spams : leur nombre a été multiplié par 4 en 23 mois et le nombre de spams ayant un ransomware est passé de 0,6 % en janvier 2015 à 40 % en novembre 2016... Avec un pic à plus de 60 % en septembre 2016.

Il y a donc de plus en plus de victimes et, sans surprise, les ransomwares touchent de plus en plus d'entreprises. Selon l'étude, qui a porté sur 600 entreprises américaines, 46 % ont déjà été victimes de ransomwares. Or, il semblerait que les entreprises estiment que payer coûte moins cher que passer par toute la procédure de nettoyage et de récupération des données.

Parmi les entreprises victimes de ransomwares, 70 % auraient payé la somme demandée par les hackers : 20 % ont déboursé plus de 40 000 dollars pour récupérer leurs données.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Malware
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
Télescope : ce qu’il faut savoir pour débuter et choisir un modèle
42 pays adoptent des normes pour une IA plus
Pourquoi installer un antivirus ou une suite de sécurité pour Mac ?
Skoda lance la CITIGO-e iV, une toute électrique à moins de 20 000 $
Apple lancera bien trois nouveaux iPhone en septembre prochain
Londres : les utilisateurs du Wi-Fi public du métro seront trackés dès cet été
Rotten Tomatoes va (enfin !) vérifier si vous avez vu un film avant de le noter
Mars 2020 : la NASA propose d'envoyer son nom sur la planète rouge
scroll top