Pénurie d'écrans LCD 15 et 17 pouces

Vincent
17 octobre 2003 à 16h52
0
00035241-photo-moniteur-hyundai-imagequest-q17a.jpg
D'après une récente étude publiée par iSuppli/Stanford Resources, le marché des écrans LCD subirait actuellement un problème de pénurie. Les productions des usines de dalles de 5ème génération seraient incapables de satisfaire la demande en constante hausse, encouragée par la vente des nouvelles générations de télévisions, d'ordinateurs portables et d'écrans d'ordinateur.

Cette situation devrait surtout affecter les Moniteurs LCD 15 et 17 pouces qui ont déjà vu leurs prix augmenter. L'étude précise en effet que les moniteurs LCD 15 pouces sont passés, en quelques semaines, de 250 à 300$ US et que les modèles 17 pouces vendus à moins de 350$ US sont devenus introuvables.

00035585-photo-ecran-plasma-lcd-lg-mz-42pz43.jpg


La pénurie qui devrait perdurer encore quelques temps, pourrait provoquer de nouvelles hausses de prix, surtout pour la période des fêtes de fin d'année. Bien entendu, l'Europe n'est pas épargnée par ce problème, ainsi aujourd'hui un écran 15 pouces se trouve à partir de 269 Euros en France, tandis que le premier prix pour un modèle 17 pouce est de 359 Euros TTC sur le Comparateur de prix Achetezfacile.com.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top