USA : le modèle forfaitaire de l'ADSL inspire les opérateurs de téléphonie mobile

18 septembre 2018 à 14h33
0
00FA000000805820-photo-forfait-sprint-illimit.jpg
L'iPhone d'Apple a décidément réellement bouleversé le marché mondial de la téléphonie mobile. A sa sortie en juin dernier, il a poussé le premier opérateur mobile américain, AT&T, à lancer un forfait d'accès illimité au web mobile. Et la situation s'est poursuivie en Allemagne via T-Mobile, en Angleterre via O2 et même en France via Orange, précédé de quelques semaines par SFR avec les « Illimythics ».

Aujourd'hui le business model des principaux opérateurs mobiles de la planète ne repose plus uniquement sur l'agrégation des revenus de la voix et des SMS, les usages montrant que les mobinautes consomment désormais de plus en plus de multimédia. Des jeux à la télévision mobile en passant par le GPS ou l'internet mobile, toutes les applications à succès des terminaux les plus populaires sont connectées.

Et à l'instar des premiers accès facturés à la seconde à l'internet fixe à la fin des années 1990, l'utilisation d'une offre de « triple play » mobile cumulant voix, SMS et data s'apprête à changer de forme... et de prix. D'un forfait mensuel hors de prix, elle s'apprête en effet à suivre le chemin dicté par l'ADSL avec des premiers forfaits tout compris. C'est le choix de deux opérateurs mobiles américains, Sprint - numéro deux du secteur - Helio, un MVNO.

Helio a en effet été le premier opérateur à lancer un forfait d'accès illimité pour mobiles à 145 dollars par mois. Et pour ce prix, tout est compris ou presque, de la voix (soir / week-end et de mobile à mobile) au web mobile en passant par l'email, les SMS/MMS ou le GPS. Pour dynamiser cette offre, Helio est même allé jusqu'à baisser son prix il y a quelques jours pour la proposer pendant une durée limitée à 99 dollars par mois.

Plus ambitieux, le nouveau forfait tout compris de Sprint, nommé « Sprint Unilimited Access Pack », propose quant à lui encore plus d'options intégrées. Pour 120 dollars par mois, l'opérateur américain permet en effet aux mobinautes et en illimité d'appeler mobiles et fixes, d'envoyer des SMS en national, de se connecter au web mobile, d'accéder à ses emails ou enfin de télécharger leurs fichiers attachés. Conditionnées par l'achat d'un smartphone associé, il reste à savoir désormais si ces offres seront prochainement disponibles dans d'autres régions du monde, de l'Asie à l'Europe.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une « director's cut » pour  Assassin's Creed  sur PC
  Imperium Romanum  : des images pour la sortie US
Sandisk : Flash en 43 nm et 3 bits par cellule
Nabil Souli :
Une mise à jour « NoCD » pour  WarCraft III
DNS : l'Icann entame la transition vers l'IPv6
Finlande : les toilettes publiques des autoroutes ouvertes par... SMS
Facebook vaut 100 fois son chiffre d'affaires....
L'envoi de Spam se multiplie en Europe
HTC frôle les 10 millions de terminaux mis sur le marché en 2007
Haut de page