Un 'service universel' Triple play chez Numericable

Alexandre Laurent
21 novembre 2007 à 10h49
0
00B4000000806844-photo-numericable.jpg
Numéricâble s'apprête à lancer une offre Triple Play, associant donc accès à Internet, téléphonie via IP et télévision, à très bas prix, censée constituer le pendant au service universel téléphonique. Proposée aux syndics et autres copropriétés, cette offre offrira un niveau de service limité mais ne sera facturée que quelques euros par mois aux propriétaires des immeubles. Ces derniers auront ensuite la possibilité de les intégrer aux charges locatives. Le locataire n'aura quant à lui qu'à effectuer un dépôt de garantie de 75 euros pour le modem Numéricâble.

Cette offre devrait intégrer un accès à Internet 128/512 Kb, une ligne téléphonique limitée aux appels d'urgence mais permettant la réception de communication, et un accès aux chaînes de la télévision hertzienne et numérique terrestre (TNT). En septembre dernier, Free avait fait part de son intention d'également proposer un service universel gratuit en parallèle du développement de son réseau de fibre optique.

Dans un autre registre, Numéricâble indique que Canal+ HD vient compléter cette semaine son offre de chaînes en haute définition. La déclinaison HD de M6 devrait elle aussi être intégrée au service dans les semaines à venir.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top