3ème trimestre : le point sur les 5 cinq premières marques de la téléphonie mobile

0
00520194-photo-a-la-une-mobinaute-nokia-experience-day.jpg
La plupart des principaux acteurs mondiaux de la téléphonie mobile ont publié leurs derniers résultats financiers pour la période du troisième trimestre 2007 et l'institut d'étude IDC a fait le point sur leurs parts de marché respectives. L'occasion de savoir qui progresse et qui se fait rattraper dans un domaine qui devient de plus en plus concurrentiel.

Avec 289,1 millions de téléphones mobiles expédiés pendant cette période, le marché des mobiles reste très dynamique avec une hausse de 9% des mobiles écoulés par rapport au dernier trimestre et de 13,8% par rapport à l'année dernière. Celle-ci s'explique par le nombre important de livraisons de mobiles dans les pays émergents et des mobiles haut de gamme dans les pays les plus développés.

Les principaux vendeurs de terminaux ont vu leurs bénéfices et CA augmenter, avec pour certains des revenus nets en hausse de plus de 10%. Il y a donc d'un côté les pays émergents qui poussent les vendeurs à commercialiser des mobiles à bas prix, dopant les ventes mais diminuant les bénéfices, et de l'autre les premières marques qui continuent de proposer de nouveaux terminaux bien acceptés par le public. Dans ce dernier cas, la plupart des mobiles sont destinés aux marchés plus haut de gamme et générant donc plus de bénéfices.

Alors que le marché global de l'industrie des téléphones mobiles ralentit quelque peu de trimestre en trimestre, c'est celui des terminaux dits convergents qui croit le plus rapidement par rapport aux mobiles classiques, accélérant leurs ventes de 50% d'année en année.

Concernant les marques de téléphonie mobile les plus populaires, le trio de tête est toujours constitué de Nokia, Samsung et avec respectivement 38,6%, 14,7% et 12,9% de parts de marché. Sony Ericsson et LG sont ensuite quatrième et cinquième avec 9 et 7,6% de parts de marché. Au total, avec près de 30% de hausse de livraisons de Smartphones d'année en année pour Nokia, Samsing, Sony Ericsson ou LG, Motorola est la seule marque à avoir une croissance négative de ses ventes de l'ordre de -31%.

01C2000000641266-photo-idc-q3-2007.jpg
Chiffres IDC pour la période du troisième trimestre 2007

En analysant de plus près ces chiffres, il apparaît que Nokia a écoulé pour la seconde fois consécutive plus de 100 millions de mobiles par trimestre et en a expédié plus d'unités que les trois vendeurs de mobiles qui le suit. Et le pire est ce que ces résultats auraient pu être meilleurs, Nokia ayant été handicapé par certains de ses fournisseurs de composants. Avec des expéditions en masse mais sans marges de mobiles d'entrée de gamme « 1110 » et « 1116 », le Finlandais a pu augmenter ses marges en réduisant les coûts de fabrication de tous ses modèles. De même, les terminaux convergents ont aider Nokia a augmenter ses revenus et bénéfices.

Pour Samsung, c'est la seconde fois d'affilée que la marque occupe la deuxième place du classement, en augmentant de plus son avance sur Motorola avec 5,4 millions d'unités de plus écoulées. Cependant, d'année en année, Samsung reste derrière Motorola mais à 3,3 millions seulement. Samsung en a profité également pour doubler ses bénéfices net en distribuant plus de mobiles haut de gamme « Ultra Edition ». Arrive enfin Motorola qui en plus de perdre des parts de marché arrive tout de même à augmenter légèrement ses ventes par rapport au dernier trimestre. Ceci grâce aux derniers terminaux mis sur le marché comme les Motorola U9, Z6 et RAZR 2.

Le quatrième acteur du classement reste Sony Ericsson notamment grâce au succès rencontré dans les pays émergents et via les derniers produits mis sur le marché comme les « Walkman Phone » W200 et W580. Sony Ericsson continue donc d'augmenter ses parts de marché mais plus lentement encore que Samsung. Pour terminer, LG est cinquième avec 4 millions de smartphones écoulés de moins que Sony Ericsson, ceci grâce une fois de plus aux marchés émergents. Mais ceci à un prix un payer pour LG, à savoir la baisse de ses bénéfices...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page