Microsoft déplore le rachat de DoubleClick par Google

17 avril 2007 à 09h30
0
00485106-photo-google-doubleclick.jpg
Le rachat de la régie DoubleClick par le moteur de recherche Google pour 3,1 milliards de dollars ne fait pas que des heureux. Dimanche 15 avril 2007, deux jours après l'annonce du rachat, Bradford Smith, juriste chez Microsoft, a déclaré au New York Times que le rapprochement des deux plus puissants fournisseurs de publicité en ligne « réduira de façon substantielle la concurrence sur ce marché ».

Par ailleurs, Microsoft qui, tout comme ! et , prétendait au rachat de DoubleClick, s'interroge sur le volume de données personnelles que son grand rival sur Internet sera en mesure de collecter. Il est assez surprenant, que le numéro un mondial du logiciel, dont les pratiques commerciales font l'objet de multiples enquêtes 'antitrust' et procès aux Etats-Unis comme en Europe, attaque Google sur ce terrain !

La référence des outils de recherche et des liens sponsorisés ne se démonte pas : « Nous avons étudié ceci de près, et leurs réclamations, telles que formulées, ne sont pas vraies », a affirmé Eric Schmidt, CEO de Google, au quotidien américain. Mais Microsoft n'est pas le seul à s'inquiéter. L'opérateur historique américain, AT&T, demande également aux autorités d'examiner avec précision ce dossier. « Si une même société contrôle le paysage publicitaire en ligne, ce que Google semble essayer de faire, nous avons des soucis à nous faire », a souligné, pour sa part, Jim Cicconi, VP d'AT&T.

Pour tenter de calmer les esprits, Eric Schmidt a rappelé : « Nous allons maintenant passer par un processus de contrôle (de la part des autorités de la concurrence) aux Etats-Unis et en Europe. Tout au long de ce processus, ces questions seront discutées et débattues ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

EA et Endemol imaginent la télé-réalité virtuelle
Microsoft : patch performances pour Outlook 2007
Londres se rêve en reine européenne du WiFi
SFR passe le cap des 3 millions de clients 3G/3G+
Bientôt des LCD 22 pouces chez Hyundai
<b>Joyeux Noël</b>
Intel présente LittleValley, son tueur d'EPIA (?)
Intel sur le point de lancer son QuadFX: SkullTrail
Intel parle du futur Core 2: Penryn, Wafer et 32nm
Oracle lève le voile sur son projet X
Haut de page