Nicolas de Tavernost : "La VOD n'est pas l'eldorado de la télévision"

Par
Le 10 novembre 2006
 0

PDG du groupe M6, Nicolas de Tavernost annonce le lancement de trois nouveaux services 2.0 et fait le point sur le développement de la VOD

PDG du groupe M6, Nicolas de Tavernost annonce le lancement de trois nouveaux services 2.0 et fait le point sur le développement de la VOD

NetEco - M6 annonce aujourd'hui trois nouveaux services : Wideo, YooTribe et Skaaz. Pourquoi ne pas décliner la marque M6 ?

NdT - Nos études montrent que l'internaute est "assez libéral" et c'est un choix délibéré de ne pas mettre la marque M6 en avant. Nous comptons néanmoins sur ces nouveaux services communautaires pour qu'ils naviguent sur les différents univers de M6 web.

NetEco - Wideo avec Kewego, YooTribe avec Switchmod, Skaaz avec Virtuoz... Pourquoi tant de partenaires pour ces nouveaux services ? Pourriez vous à terme procéder à des acquisitions ?

NdT - Nous préférons partager quelque chose qui marché qu'avoir 100% de rien du tout. Certains services sont développés en interne sous notre propre marque, d'autres sont co-développés, d'autres enfin sont conçus par des tiers et simplement cobrandés. C'est une question d'opportunités. Cela dit, nous savons faire des acquisitions comme nous l'avons montré avec Mister Good Deal, qui a rejoint notre pôle vente à distance HSS. Nous réfléchissons également avec notre actionnaire RTL Group, à d'éventuels partenariats ou acquisitions à l'échelle européenne.

NetEco - Les portails web comme Google, 10 ou MSN ne cachant plus leur intérêt pour l'audiovisuel. Êtes vous prêts à travailler avec eux ?

NdT - M6 est avant tout un groupe de contenu. Nous produisons des émissions mais également des films via notre filiale SND. Nous avons acquis un savoir faire dans la gestion des droits, dans la diffusion et bien sûr dans la monétisation, grâce à notre régie ou différents produits dérivés. Il y a toujours une négociation entre éditeur et distributeur mais il n'y a aucune raison pour refuser de travailler avec des acteurs de l'internet, en particulier si nous faisons des choses rentables.

NetEco - Êtes vous satisfait par le développement de la vidéo à la demande ?

NdT - La VOD n'est pas l'eldorado de la télévision. M6 dispose désormais de sa propre plate-forme M6video.fr, accessible sur le web et bientôt sur les box des opérateurs ADSL, mais il n'est pas question de privilégier ce canal au dépend de l'exploitation TV classique. Pour le moment, nous testons différents modèles et nous sommes très attentifs à ce qui se fait aux Etats-Unis, notamment avec la catch'up TV gratuite. Pour le premium, Prison Break a très bien fonctionné car nous étions les seuls à exploiter les droits TV ou VOD. Mais dès lors que les droits sont partagés, le modèle est moins intéressant.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top