Déjà 7 millions de combinés compatibles avec le "Mobile Wallet" Felica

Par
Le 29 novembre 2005
 0

Encore en test en France, la technologie de "Mobile Wallet i-mode FeliCa" de NTT DoCoMo équipe déjà sept millions de terminaux au Japon

Encore en test en France, la technologie de "Mobile Wallet i-mode FeliCa" de NTT DoCoMo équipe déjà sept millions de terminaux au Japon

Après avoir "convergé" avec l'informatique ou l'audiovisuel, l'industrie des télécommunications flirte de plus en plus avec le monde bancaire. Tandis que des opérateurs français comme Bouygues Telecom ou Orange débutent leurs tests de technologie NFC, le puissant opérateur japonais NTT DoCoMo confirme le succès de sa propre technologie de porte-feuille électronique "Mobile Wallet i-mode FeliCa".

Technologie de transfert de données "sans-contact" conçue avec Sony, FeliCa est présentée comme un portefeuille électronique et peut donc se substituer à la carte de paiement (EDY), à une carte de carte de transport (Suica) voire remplacer un trousseau de clef pour gérer le contrôle d'accès à un bâtiment. Pour DoCoMo, FeliCa constitue une "lifestyle infrastructure", au même titre que le réseau cellulaire de DoCoMo constitue une "communication infrastructure" et que i-mode représente une "IT infrastructure".

De passage à Paris à l'échangeur, Carl Atushi Hirano, Directeur executif des services multimedia chez NTT DoCoMo, a ainsi expliqué que plus de 7 millions de terminaux i-mode étaient désormais compatibles FeliCa. Bien que conçue par DoCoMo, les premiers mobiles FeliCa arrivent également chez les deux autres opérateurs japonais KDDI et Vodafone. Selon DoCoMo, 58% de ses clients équipés d'un mobile FeliCa se servent de ce portefeuille au moins une fois par semaine.

Par rapport aux cartes de paiements Edy traditionnelles (l'équivalent japonais de Moneo), DoCoMo a observé une hausse des usages une fois que l'application se retrouve dans le téléphone avec une hausse de 26% des paiements et un niveau de recharge 45% plus élevé sur le mobile Felica qu'avec une carte traditionnelle. Selon DoCoMo, Felica représenterait déjà 18,5% de l'ensemble des transactions électronique de e-money au Japon. Une bonne affaire pour l'opérateur qui touche près de 1ù de commission sur chaque transaction.

Ce succès permet également à DoCoMo de tester de nouvelles applications marketing comme ToruCa, créant une sorte de lien électronique entre une borne FeliCa et un site i-mode. Après avoir été reconnu par la borne ToruCa, le mobinaute peut ainsi télécharger depuis le web i-mode des contenus spécifiques, des bons d'achat, le menu d'un restaurant, etc... ce qui permet au marchand de mieux fidéliser ses clients.

Outil de paiement, d'accès ou de fidélisation marketing, le téléphone mobile démontre en tout cas un nouveau potentiel pour les marchands. En France, le monde bancaire a démontré depuis longtemps le potentiel des cartes bancaires (carte bleue, Moneo) et des groupes de transport comme la RATP sont déjà passé au "sans-contact" NFC avec leur carte Navigo. Reste aux opérateurs cellulaires à fédérer ces initiatives pour faire des téléphones mobiles français de véritables portefeuilles électroniques pour leurs utilisateurs et surtout à s'assurer que ces derniers accepteront qu'une seule et même société puisse gérer leurs appels, leur argent et leurs clefs !
Modifié le 18/09/2018 à 14h18

Les dernières actualités

scroll top