Franck GAGET, Palm - "Le Tréo sous Windows Mobile ne remplacera pas le Tréo sous Palm OS"

03 octobre 2005 à 00h00
0
A la suite de l'accord avec Microsoft, Franck Gadget, Directeur Marketing Palm, explique la stratégie du constructeur en matière de systèmes d'exploitation

Alexandre HABIAN : Franck GAGET bonjour, pouvez-vous brièvement vous présenter ?

Franck GAGET : Je suis le directeur marketing EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) de Palm. J'ai commencé à travailler pour cette société il y a maintenant 6 ans ce qui m'a permis de connaître les différentes époques de celle-ci ainsi que ses différents développements associés.

AH- La société Palm a été créée en il y a une dizaine d'années par Jeff Hawkins et Donna DUBINSKY. Quel est aujourd'hui le métier de Palm ?

FG - Le métier de Palm a évolué au cours du temps. Nous avons tout d'abord commencé en nous occupant aussi bien du côté hardware que du côté software des premiers appareils de poche mis en place, la couche logicielle étant devenue un système d'exploitation à part entière.

Nous nous sommes ensuité séparés de PalmSource, actuel éditeur du système d'exploitation PalmOS, puis avons fusionné avec la société Handspring, à l'origine du premier Smartphone Tréo.

Après ce recentrage au niveau aujourd'hui uniquement logiciel, nous nous focalisons sur le marché de la mobilité et des solutions mobiles, qu'elles soient sur plateforme PDA ou sur plateforme Smartphone. A cette occasion, la division Smartphone de Palm occupe désormais le plus important de nos revenus (chiffre d'affaires) au niveau mondial.

Nous avons donc une gamme de produits destinée aux professionnels mobiles qui souhaitent accéder à leurs données personnelles et professionnelles, ou qui désirent simplement accéder à des données multimédia.

AH- Les Tréo sont les appareils de poche qui ont de nouveau mis Palm sur le devant de la scène, la société étant plutôt en déclin en ce qui concerne le marché des PDA. Quel bilan tirez-vous aujourd'hui de la gamme des Smartphone Tréo ?

FG - Le mouvement stratégique de rapprochement de Handspring a permis d'accélérer le développement de l'arrivée de nouveaux Smartphone Palm. Nous aurions pu développer de nouvelles solutions nous-mêmes mais aurions mis plus de temps.

En ce qui concerne le nombre de ventes des Tréo dans le dernier trimestre fiscal de la société, qui prend en compte les mois de Juin, Juillet et Août 2005, nous avons annoncé avoir vendu 500 000 Tréo à travers le monde, ce qui représente une croissance de 160% par rapport au même trimestre de l'année précédente. A titre de comparaison, nous avions également vendu 440 000 Tréo le trimestre dernier.

Cela nous a ainsi permis de passer d'une situation parfois enviable de société dite à « monoproduit », experte dans le domaine des PDA, catégorie que nous avons d'ailleurs contribué à créer, pour diversifier notre offre sur ce cœur ce métier, à la fois dédié au monde des PDA et des Smartphone.

AH - La société Palm a été récemment poursuivie en justice aux Etats-Unis par des utilisateurs mécontents des Smartphone Tréo 600/650 jugés non aboutis techniquement. Quelle réponse avez-vous aujourd'hui à leur apporter ?

FG - Nous travaillons sur ce cas mais nous n'avons pas de commentaire particulier à apporter à cette affaire. Toute société qui propose des produits techniques sur le marché commercialisés en masse pourrait rencontrer ce type de mésaventures. Avec un demi million de machines commercialisées, c'est un risque de nous prenons.

AH - Palm est toujours l'un des leaders sur le marché des PDA aux Etats-Unis alors qu'en Europe la société est dépassée depuis quelques temps déjà par d'autres acteurs qui proposent d'autres systèmes d'exploitation. Comment expliquez-vous ce net recul en terme de part de marchés en Europe ces dernières années ?

FG - Concernant les parts de marché que nous sommes supposés posséder, il faut être extrêmement prudent sur les sources analysées par telle ou telle société de sondage ou d'étude.

Sur la partie PDA, nous avons de manière générale des études qui nous donnent parfois premier ou parfois second. Pour ma part, je peux vous indiquer que d'après GFK, nous sommes premier sur le marché des PDA en Europe sur la période analysée, à savoir Juin et Juillet 2005, avec 28% de parts de marché.

De plus, concernant cette différence entre les Etats-Unis et l'Europe, il faut noter que la concurrence est supérieure en Europe notamment dans les appareils mobiles destinés à être utilisés pour leurs fonctions GPS, le marché du GPS étant en net retrait aux Etats-Unis.

Ainsi, pour résumer aux Etats-Unis, seuls deux acteurs forts sont présents, Palm, le leader actuel, et HP, Sony ne rentrant plus dans ce classement depuis leur retrait du monde des PDA sous Palm OS. En Europe, il existe près d'une dizaine d'acteurs sérieux, le marché progressant encore et étant donc tiré vers le haut en partie par les solutions GPS, domaine où il y a le plus de concurrence.

C'est également ce que l'on peut retrouver sur le segment Smartphone où nous nous battons pour innover.

AH - Selon une étude Canalys, le marché des PDA croit grâce au GPS. Pourquoi Palm ne propose pas de terminaux mobiles avec un récepteur GPS intégré ?

FG - Le marché du GPS est extrêmement intéressant avec une dynamique très importante depuis ces dernières années. Sur les solutions GPS sur base PDA, Palm a fait partie des pionniers en la matière en proposant des solutions de navigation sur nos premiers PDA monochromes.

Au fur et à mesure que les technologies se sont sophistiquées, avec par exemple l'utilisation d'un écran couleur, nous avons sans cesse amélioré les solutions que nous pouvions proposer, tout en nous différenciant de celles proposées par nos concurrents.

Nous avons proposé le PDA Tungsten E2 avec un kit GPS performant qui est à l'égal en terme d'ergonomie d'un PDA avec GPS intégré. Nous l'avons lancé en début d'été pour un prix situé aux alentours de 400€uros et représente un bon exemple d'innovation que l'on souhaite mettre en avant dans toute l'Europe.

Nous sommes également présents dans de nombreux Bundle GPS et allons proposer de nouvelles solutions pour la période pré noël/noël.

AH - Après l'annonce officielle d'un Treo sous Windows Mobile, quand sera-t-il commercialisé ? Qu'est ce qui explique ce décalage entre la sortie du produit aux USA et en Europe ?

FG - Le Tréo sous Windows Mobile 5.0, la dénomination exacte de cet appareil n'étant prévue pour n'être communiquée que lors du lancement du produit, sera disponible aux Etats-Unis en début d'année 2006. Lors de cette annonce, nous voulions montrer avant tout la mise en place d'un partenariat fort en Palm et Microsoft.

Concernant sa sortie en Europe, un Tréo GSM sous Windows Mobile sera disponible au deuxième semestre 2006. Nous le proposerons d'abord aux USA vu que nous préférons commercialiser un produit là où le marché est le plus important. Nous déclinerons ensuite l'offre avec d'autres géographies et d'autres opérateurs.

AH - Quelle a été la réaction de PalmSource face à une telle annonce ?

FG - Il faudrait leur demander ce qu'ils en pensent. De notre côté, nous ne comptons pas remplacer Palm OS par Windows Mobile. Nous étendons simplement notre gamme d'appareils de poche avec un système d'exploitation supplémentaire et une nouvelle machine.

Jusqu'en 2010, nous avons toujours un contrat de licence avec PalmSource et ceci ne sera pas remis en cause. Quand nous nous sommes séparés de PalmSource, nous voulions plus de liberté de part et d'autre. Cela leur a permis de pouvoir recruter d'autres licenciés tandis que cela nous a permis de travailler sur de nouveaux systèmes d'exploitation. Cela va donc dans la suite logique des évolutions qui se sont produites ces deux dernières années.

AH - Ce nouveau Tréo sous Windows Mobile sera-t-il suivi par d'autres « Tréo Microsoft » à l'avenir ?

FG - Nous aurons un Tréo Européen sous Windows Mobile et celui-ci sera déjà nouveau par rapport à la même version destinée au marché Américain. De plus, une société ne fait pas des investissements importants visant à développer des produits pour n'en sortir qu'un seul.

C'est donc un produit, avec de nouveaux à venir, à commencer par la version Européenne du Tréo...

AH - Les actuels Treo sous PalmOS sont-ils encore destinés à être à moyen terme commercialisés par Palm ou à être remplacés par les Tréo sous Windows Mobile ?

FG - Nous aurons deux lignes de Smartphones qui vont cohabiter avec PalmOS pour le Tréo 650 et une ligne, pour les USA dans un premier temps, sous Windows Mobile. Le consommateur choisira donc au final le système d'exploitation qu'il désire.

Ce n'est donc en aucun cas un remplacement des Tréo sous Palm OS par les Tréo sous Windows Mobile.

AH - Quel est l'intérêt pour Palm de proposer un système d'exploitation Windows Mobile sur les Tréo ?

FG - Notre intérêt est de pouvoir toucher des cibles nouvelles comme certains opérateurs ou certaines grandes/moyennes entreprises qui ont pu faire parfois le choix des systèmes Windows Mobile. Ceux-ci revenaient en effet vers nous pour dire que le Tréo était un produit qu'ils appréciaient mais qu'ils auraient préférés le proposer à la vente avec un système Windows Mobile.

Nous voulons donc élargir la taille du marché potentiel des Smartphone et augmenter nos parts de marché.

AH - Quelles sont les différences entre un Tréo sous Palm et un Tréo sous Windows Mobile ?

FG - Déjà, ce sont des produits possédants deux OS qui ont des personnalités assez fortes. Il est possible d'être habitué à l'un ou l'autre des deux systèmes, ce qui implique une différence en terme d'utilisation propre à chaque utilisateur.

Ce qu'ils ont en commun, c'est ce qui a fait leur succès auprès des professionnels, à savoir leur ergonomie, leur écran ou leur poids. Le nouveau Tréo ne sera pas orienté sur le multimédia, bien qu'il puisse tout à fait faire fonctionner de telles applications, mais plutôt sur les programmes destinés à cibler les professionnels mobiles comme la gestion des mails, un bon PIM et toutes les fonctions de messageries mobiles : Email, SMS, MMS.

AH - De même, quelle différence y aura-t-il entre un Smartphone Tréo sous Windows Mobile et un PDAPhone classique sous Windows ?

FG - Il y a deux choses qui les différencient. D'une part il y a les choix en terme d'ergonomie, de taille, d'écran ou encore de clavier et d'autre part il y a la philosophie Palm que nous avons pu apporter en terme d'utilisation. Nous aurons donc des innovations logicielles qui rendent le produit parfaitement simple à utiliser. [NDLR : Recherche de contacts depuis le menu « Aujourd'hui » du Tréo et option de PhotoCall également présente.

AH - Après l'utilisation d'un système PalmOS et d'un système Windows Mobile, les prochains Tréo utiliseront-ils également des systèmes d'exploitation alternatifs comme Symbian ou Linux ?

FG - On ne se lance pas dans la multiplication des systèmes d'exploitation. Notre stratégie pourrait nous faire être présent sur tous types de plateformes mais nous utilisons désormais déjà les deux plateformes les plus adaptées à ce que l'on fait.

AH - Quelle est aujourd'hui la nature des relations entre Palm et PalmSource ?

FG - Excellente ! Nous sommes l'un des licenciés principaux de PalmSource et nous continuons à utiliser sur une majorité de nos appareils de poche un système PalmOS.

AH - Nous n'avons pas prévu de changer cette approche pour le moment, en témoigne la prolongation de 5 ans, au minimum, de notre licence PalmSource. Nos relations sont donc aussi bonnes aujourd'hui qu'elles ne l'étaient avant notre annonce d'un Tréo sous Windows Mobile.

De plus, le rachat de Palmsource par le Japonais Access nous rassure et leur donne des moyens financiers et humains supplémentaires. Nous travaillons d'ailleurs également avec Access pour certains éléments logiciels du Tréo.

AH - Palm utilisera-t-il toujours dans des appareils mobiles les nouveaux systèmes Palm/Linux de PalmSource ?

FG - Nous avons toujours eu comme politique d'utiliser des versions différentes et à jour des systèmes d'exploitation Palm OS. Nous avons donc utilisé entre autre des systèmes Palm OS 3, 4, 5, la version 6 ayant été annoncée puis retirée pour être re développée avec une nouvelle base Linux.

Nous regardons donc l'arrivée de ce nouveau système d'exploitation avec intérêt, en tant que licencié de PalmSource, pour envisager des usages dans de nouvelles machines.

Le travail est donc pour le moment du coté de PalmSource, ce nouveau système étant à l'heure actuelle encore en cours de développement.

AH - Possédant une licence d'utilisation des systèmes PalmOS, pourquoi n'avoir jamais proposé de PDA sous Palm OS 6 Cobalt ?

FG - Nous avons considéré l'utilisation d'un système Palm OS 5, dans ses dernières versions, comme était tout à fait satisfaisante. Le système Palm OS 6 n'existe plus et il nous semble que nous avons eu raison d'être patients et de tirer le meilleur du système Palm OS 5 actuel.

AH - Verra-t-on également une nouvelle gamme de PDA sous Windows Mobile chez Palm ?

FG - Non, ce n'est pas d'actualité.

AH - Pour dynamiser le marché des PDA chez Palm, quelle est la stratégie à venir de la société ?

FG - Nous avons principalement trois éléments forts que nous souhaitons développer. Premièrement, nous voulons développer notre segment de solutions GPS. Ensuite, nous voulons être plus présent dans des machines d'entrée de gamme destinées à remplacer un simple agenda papier. Nous avons déjà dynamisé ce secteur avec l'arrivée des PDA Zire mais il faut continuer à investir dans ce segment, surtout qu'il n'est aujourd'hui pas occupé par les plateformes Windows Mobile.

Enfin, pour terminer, nous voulons créer de nouveaux marchés de PDA et surprendre les utilisateurs, comme nous l'avons déjà fait en lançant le LifeDrive, un produit qui apporte une nouvelle façon d'utiliser des appareils mobiles et qui permet de séduire des utilisateurs de solutions Palm qui n'auraient peut-être pas achetés de nouvelles machines.

AH - Quand seront disponibles les prochains PDA de la société ?

FG - Traditionnellement, nous lançons de nouveaux produits deux fois par an, à l'automne et au printemps.

AH - De même, quelle est la stratégie de Palm concernant le développement du marché des Smartphone ?

FG - Le marché des PDA est plus mature que celui des Smartphone avec déjà plus de 10 ans d'ancienneté. Le marché du Smartphone est en pleine émergence avec 100% de croissance par an en Europe, le tout avec assez peu d'intervenants il y a quelques années et aujourd'hui, une concurrence beaucoup plus présente.

Notre problématique est donc différente avec un très fort intérêt porté sur des solutions d'email mobiles. Il s'agit maintenant de trouver le bon positionnement produit sachant que nous ne nous battons pas sur le marché spécifique des appareils multimédia mais souhaitons plutôt cibler les professionnels.

AH - Franck GAGET, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h17
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hitchhiker, scanneur gratuit de réseaux Wifi, mis à jour sur Pocket PC
SwellDisk, pour compresser à la volée des données sur Pocket PC, désormais compatible avec WM 5.0
L’UE et le Canada signent un accord de transfert des données 'passagers'
Une
Magellan dévoile le Roadmate 800, un PND multimédia avec disque dur intégré de 20GB
Hitchhiker, scanneur gratuit de réseaux Wifi, mis à jour sur Pocket PC
SwellDisk, pour compresser à la volée des données sur Pocket PC, désormais compatible avec WM 5.0
L’UE et le Canada signent un accord de transfert des données 'passagers'
Une
Magellan dévoile le Roadmate 800, un PND multimédia avec disque dur intégré de 20GB
Haut de page