Assez de SUV ? BMW dévoile son premier break électrique, le i5 Touring

12 février 2024 à 09h11
12
Premier break électrique de la gamme, le i5 sera disponible en mai 2024© BMW
Premier break électrique de la gamme, le i5 sera disponible en mai 2024© BMW

BMW poursuit l'électrification de sa gamme avec le lancement de l'i5 Touring, son premier break électrique. Plus grand, plus haut, plus habitable il sera disponible dés son lancement en mai 2024 avec de deux niveaux de motorisation et une batterie promettant jusqu'à 560 km WLTP.

Après le lancement de sa berline tout électrique i5 il était assez logique que BMW lance la déclinaison tout électrique de la 6e génération de son break Touring. Conçu sur la même plateforme, celui-ci se veut cependant plus habitable que sa devancière.

Dès la commercialisation, deux motorisations seront disponibles, une propulsion de 340 ch et une autre version intégrale développant 601 ch. Dans tous les cas, une batterie de 81,2 kWh de capacité nette s'occupera d'assurer une autonomie allant de 445 km à 560 km en fonction des motorisations et autres options. Les prix démarrent à 77 700 €.

Le Touring se distingue par son envergure © BMW
Le Touring se distingue par son envergure © BMW

Le Touring prend de l'envergure

L'i5 Touring se distingue par ses dimensions généreuses, s'étirant sur 5,06 mètres, ce qui en fait le plus grand break de la série 5 à ce jour. L'habitabilité augmente aussi avec 1,90 m de large et une hauteur de 1,51 m. L'empattement, le plus long de sa catégorie, progresse aussi pour atteindre 2,99 m.

Malgré sa taille imposante, BMW a veillé à ce que ce break conserve une allure sportive chère à la marque, avec une face avant qui intègre des éléments LED disposés presque verticalement servant de clignotants et de feux de jour. La calandre est dotée du nouvel éclairage de contour Iconic Glow. De côté, la ligne est très élancée avec des jeux d'angles et de surfaces lisses qui dynamisent la silhouette. À l'arrière, le bouclier arrière, les passages de roues
sculptés, ainsi que les larges optiques élargissent visuellement le véhicule.

Ce n'est cependant pas qu'un effet de style puisque peu importe la motorisation, toutes les variantes de la nouvelle BMW Série 5 Touring disposent d'un volume de compartiment à bagages qui peut passer de 570 à 1 700 litres.

Le compartiment à bagages offre un bon volume © BMW
Le compartiment à bagages offre un bon volume © BMW

Poste de pilotage high-tech

Le nouveau BMW i5 Touring est équipé du BMW Curved Display, combinant un tableau de bord de 12,3 pouces à un écran tactile de 14,9 pouces, et de l'Interaction Bar, une bande lumineuse animée qui enrichit l'expérience utilisateur. L'interface qui tourne sous BMW OS 8.5 est enrichie de services en ligne comme l'accès à YouTube, ou la plateforme Air Console qui permet de jouer en patientant pendant les recharges.

Aussi, ce break électrique intègre la fonction, optionnelle, du Park Assist Pro qui gère le stationnement et les manœuvres automatisés sur une distance maximale de 200 mètres commandés, soit dans le véhicule ou à l'aide d'un smartphone à l'extérieur de la voiture.

Enfin, outre la conduite semi-autonome de niveau 2 qui permet de gérer la vitesse et la distance avec le véhicule qui le précède, ce i5 Touring permet de gérer, d'un simple regard et sur autoroute, le changement de voie en regardant dans les rétroviseurs extérieurs. Ce Highway Assistant n'est pour le moment disponible qu'aux États-Unis, au Canada et en Allemagne.

Un intérieur épuré et high-tech © BMW
Un intérieur épuré et high-tech © BMW

Deux motorisations, une batterie

Le BMW i5 Touring sera disponible en deux versions dès son lancement. Le BMW i5 M60 xDrive dispose d’une puissance de 601 ch. Les deux moteurs sont intégrés aux essieux avant et arrière afin de constituer une transmission intégrale. Le couple généré peut atteindre 820 Nm et permet une accélération de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et une vitesse maximale de 230 km/h.

De son côté, la version BMW i5 eDrive40 dispose d'un moteur sur l’essieu arrière qui développe 340 Ch, 430 Nm de couple et autorise déjà un honorable 0 à 100 km/h en 6,1 s et une vitesse de pointe de 193 km/h.

Dans tous les cas, les groupes motopropulseurs sont alimentés par une batterie de 82,1 kWh qui permet une autonomie jusqu'à 560 km sur la version eDrive40 et 506 km sur la M60.

Bonne nouvelle, pour ne pas avoir à trop perdre de temps, la puissance de charge est de 11 kW sur le courant alternatif AC (22 kW en option sur la M60) et grimpe jusqu'à 250 kW en courant continu sur un super-chargeur. Le constructeur annonce un temps de 30 minutes pour passer de 10 à 80 %.


Le BMW i5 Touring est également compatible avec la fonction Plug & Charge qui permet de s'authentifier automatiquement aux bornes de recharge publiques compatibles sans avoir à utiliser une application ou une carte de recharge.

Ce nouveau break électrique BMW i5 Touring conserve une allure sportive © BMW
Ce nouveau break électrique BMW i5 Touring conserve une allure sportive © BMW

Prix et disponibilités

...
BMW i5 Touring © BMW
BMW i5 Touring © BMW
BMW i5 Touring © BMW

Source : BMW

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (12)

a-snowboard
Vu le tarif, je vais attendre, et pas qu’un peu pour changer ma break !
zoup01
J’ai eu 2 breaks quand mes enfants étaient jeunes, cette série 5 m’aurait bien convenu à l’époque, au moins il y a de la place…<br /> Aujourd’hui, je choisirai plutôt la berline .<br /> Un très bon point, enfin on commence à envisager l’abandon des cartes de recharge, un plug and charge valant bien une carte bancaire ( quand ça fonctionne).
guile
à voir dans autoplus l’autonomie sur autoroute est juste ridicule, la i5 fait 350km ce qui pour une familiale n’est pas possible
vidarusny
Les SUV étant en disgrâce compte tenu du poids, je me demande le poids de ce véhicule comparer au SUV correspondant en gamme… Mais je ne connais pas le modèle.<br /> Premier constat, je trouve que les véhicule électrique reste lourd, 2,225 T pour ce véhicule. C’est déjà bien on reste sous les 2.4T pour la prime de reprise…<br /> Deuxième constat comparer à la BMW iX M60 on est qd même bcp plus légers puisque le poids de la M60 est de 2,659 T. Aprèsje ne sais pas si la comparaison est heureuse.
fredolabecane
Bah ça démarre a 77000€. sans autres commentaires…
Remoss
Avec la grille d’option à tiroirs de BMW, tu démarres à 77.000€ pour finir à 85.000 au bas mot, avec les options «&nbsp;classiques&nbsp;» et les 100.000 avec un package complet/sinon finition M…
BJ_Inc
Le prix, c’est rien , avec 2255 Kg , il faut surtout avoir les moyens de le garer avec la future loi Hidalgo. Avec 6h par jours de stationnement, au bout d’un peu plus d’un an, tu en as pour plus cher.
vidarusny
Heureusement on habite pas tous à Paris, on y va pas tous non plus.
Kriz4liD
Je prevere les « petits » SUV au break perso , comme les toyota chr ou nissan juke.
Galadri
Désolé mais au final Tesla fait mieux, batterie de 55kw/h pour autant d’autonomie (cout de recharge beaucoup moins chère au final) volume intérieur équivalent à une modele 3 (la Y la depasse)<br /> Son équivalente est la modèle Y par contre niveau look la Tesla est super moche par rapport à la I5. Et par rapport à la 3 la I5 avec son ailons est plus pratique ! Et encore on ne parle pas du prix 50% moins chère …
Remoss
Non, pas si tu te gares dans les parkings privés
zoup01
Non, son équivalent en dimensions, c’est la tesla S, segment E en berline ( la Y , c’est la gamme en dessous)…<br /> Il faut comparer ce qui est comparable.<br /> Et avec le tesla S, l’avantage financier va chez bm.
MattS32
BJ_Inc:<br /> Avec 6h par jours de stationnement, au bout d’un peu plus d’un an, tu en as pour plus cher.<br /> Si tu passes tous les jours 6h stationné dans la rue à Paris en dehors de ta zone de résidence, y a peut-être un moment où il faut se poser la question de la pertinence d’utiliser la voiture… Et ce même en tarif normal (50 à 75€ par jour pour 6h, soit 11 000 à 16 500€ par an sur la base de 220 jours de travail par an…).
Voir tous les messages sur le forum