CPL : Tiscali teste l’Internet électrique grand public

Par
Le 25 novembre 2003
 0

En collaboration avec EDF et le SIPPEREC, le FAI Tiscali France expérimente l’accès Internet haut débit sur courant porteur en ligne pour particuliers.

Le FAI « grand public » Tiscali France expérimente l'accès Internet haut débit sur courant porteur en ligne (CPL), en collaboration avec le SIPPEREC (Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour l'électricité et les réseaux de communication) et le groupe EDF (Electricité de France).

Depuis octobre 2003, des habitants de Courbevoie dans les Hauts-de-Seine testent la navigation web depuis leur domicile grâce à une connexion haut débit à l'Internet utilisant le réseau électrique de l'ensemble de leur immeuble.

Les prises électriques et le modem utilisés sont spécifiques, a précisé le FAI. Par ailleurs, les données transitent par le transformateur EDF, puis par plusieurs transformateurs, avant de basculer sur le réseau de Tiscali qui achemine la requête de l'utilisateur vers le serveur, et inversement.

L'accès à l'Internet haut débit sur le réseau électrique existant pourrait représenter une alternative solide à la connexion via ADSL, puisqu'il n'est plus question de ligne téléphonique fixe, ou par câble, ni d'installation lourde, voire au WiFi pour un usage domestique.

L'accès par CPL « pour tous » permettrait également aux foyers installés dans des zones rurales non desservies par ces technologies de pouvoir accéder à l'Internet rapide...

En entreprise, le CPL a déjà fait ses premiers pas, notamment à travers l'offre de prestataires tels que Alterlane, société essaimée du groupe EDF, qui propose depuis sa création en 2001, aux municipalités, établissements, sites tertiaires et hospitaliers, de disposer « instantanément et sans travaux » d'un réseau local et de l'Internet haut débit sur l'ensemble de leur réseau électrique existant. C'est le principe de la technologie CPL, techno compatible IP - Internet Protocol.

« La technologie CPL répond à des besoins divers : extension d'un réseau LAN (local area network), partage d'accès ADSL à Internet, réseau secondaire indépendant, vidéosurveillance, etc. », confiait Robert FROEHLICH, Président directeur général d'Alterlane, en août dernier.

Pour sa part EDF affirme toujours ne pas souhaiter devenir un opérateur Internet, au grand soulagement de France Télécom... De son côté, Tiscali souligne que son expérimentation s'inscrit dans le cadre de sa stratégie de développement, à savoir proposer un accès haut débit à l'Internet au plus grand nombre.

La question des tarifs de « l'Internet électrique » reste cependant à préciser pour une clientèle de particuliers.

A noter : Au dégroupage de la boucle locale (option 1), le Tiscali France a préféré l'offre de revente de France Télécom (option 3).
Modifié le 18/09/2018 à 14h14

Les dernières actualités

scroll top