VMWare lance vSphere 5 et sa nouvelle suite dédiée à la gestion du cloud

01 juin 2018 à 15h36
0
Paul Maritz, CEO de VMware, a officiellement donné mardi le coup d'envoi de la version 5.0 de sa plateforme de virtualisation vSphere, pour laquelle il annonce plus de deux cents nouveautés, ainsi qu'un nouveau modèle de licence qui reposera désormais sur la quantité de mémoire allouée aux machines virtuelles de l'utilisateur.

Plus que jamais, vSphere et la suite de plus en plus étendue d'applicatifs qui l'accompagnent se veulent, selon VMWare, le système d'exploitation du cloud computing. Deux ans après la sortie de la version 4, vSphere 5 commence par autoriser des machines virtuelles toujours plus imposantes, puisqu'il sera maintenant possible de monter jusqu'à 1 To de mémoire vive et 32 processeurs virtualisés. La plateforme, qui repose désormais sur l'hyperviseur ESXi, se veut également plus souple, avec l'apparition de nouvelles fonctionnalités de déploiement automatisé et de gestion du stockage par profil ou répartition de charge.

L'ensemble de la suite dédiée est également mis à jour avec la mise à disposition de VMware vShield 5 (sécurité des données), VMware vCenter Site Recovery Manager 5 (pan de reprise d'activité) et VMware vCloud Director 1.5 (provisioning des ressources). La liste complète des nouveautés de vSphere 5.0 peut être consultée via ce PDF (anglais).

0190000004435100-photo-vmware-vsphere-5.jpg

Pour adresser plus spécifiquement les besoins des PME, VMWare a par ailleurs lancé une nouvelle offre, VMware vSphere Storage Appliance, qui permettra de mettre au point des environnements de stockage en réseau (SAN, Storage Area Network) directement sur les ressources physiques exploitées par vSphere, en profitant des capacités de cette dernière.

« Avec vSphere 5 et notre suite d'infrastructure cloud, nous souhaitons accélérer et simplifier la migration de nos clients vers des environnements plus performants et automatisés en redéfinissant les modalités de gestion et de sécurisation des ressources », s'est félicité Paul Maritz.

« le coût d'une infrastructure, à la fin de la journée, ne se résume pas aux coûts du hardware et du software, mais aux coûts engendrés par le fait de la faire fonctionner », a-t-il également souligné mardi, justifiant indirectement le nouveau modèle de licence qui sera inauguré avec vSphere 5.

Les coûts restent inchangés en façade, avec un montant fixe qui reste fonction du nombre de processeurs utilisé.. VMWare remplace toutefois la restriction qui concernait la quantité de mémoire physique utilisée par une nouvelle qui s'intéresse désormais à la mémoire virtuelle. Au delà d'une certaine quantité de vRAM, il faudra donc s'acquitter d'une nouvelle licence, ce qui risque de ne pas se révéler neutre pour tous les clients vSphere.

04435096-photo-tarifs-vsphere-5-0.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La BBox se met aux jeux vidéo sur TV
LG DM50D : à la croisée du moniteur et du téléviseur
USA : 18 ans de prison pour avoir harcelé ses voisins via leur connexion Internet
Google se réjouit des résultats de son filtre anti-piratage
iPhone mouchard : Apple paie 667 euros de dommages et intérêts à un utilisateur coréen
Evernote lève 50 millions de dollars et part en quête d'acquisitions
Chine : le nombre de sites a diminué de 41 %
Etude : les offres Internet groupées installées chez 42% des ménages européens
Applications mobiles : Doro rachète l'éditeur Prylos
LG lance l'Optimus Pad et l'Optimus 3D en France
Haut de page