Nokia croit au "multimedia messaging" pour portables GSM

Par Ariane Beky
le 18 septembre 2001
 0

Le numéro 1 mondial des fabricants de mobiles lance le "multimedia messaging" pour GSM. Nokia arrivera-t-il à séduire un large public avant l’arrivée du GPRS ?

Le numéro 1 mondial des fabricants de mobiles lance le "multimedia messaging" pour GSM. Nokia arrivera-t-il à séduire un large public avant l'arrivée du GPRS ?

Le fabricant finlandais Nokia commercialise son service de "multimedia messaging" (MMS) pour téléphones GSM (Global system for mobile communications).

Les opérateurs pourront proposer à leurs abonnés un service d'échange de messages textuels enrichis (sons et documents graphiques).

L'offre sera disponible à partir du quatrième trimestre 2001. Elle nécessite la connexion à Internet via un ordinateur, car les appareils GSM simples ne permettent pas l'affichage de documents multimédia.

Les utilisateurs du service seront donc dans l'obligation de se connecter à un site web et de s'identifier (login et code) pour accéder à la page sur laquelle les messages seront présentés.

Nokia précise dans un communiqué que les utilisateurs "auront également la possibilité de répondre à l'aide d'un message multimédia créé en ligne ou de transférer les messages reçus à une adresse e-mail."

A l'heure où les mobiles GPRS vont faire leur entrée sur le marché, la procédure semble toutefois assez lourde et l'opération commerciale risquée.

Cependant, tout le monde ne pourra bénéficier des avantages de la téléphonie mobile GPRS et de troisième génération du jour au lendemain.

De plus, des responsables de Nokia interrogés par Reuters ont assuré que le lancement du service allait contribuer au développement du multimedia messaging.

L'industrie des télécoms croit au succès commercial de ce type de messages, et table sur la réussite à venir des appareils GPRS pour se refaire une santé.

C'est particulièrement vrai pour les opérateurs qui ont engagé des sommes considérables pour acquérir une licence UMTS (3G). Ceux-ci ont un besoin urgent de trouver de nouvelles sources de revenus pour évoluer sur un marché au bord de la saturation.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
scroll top