L’Afrique cherche à réduire la fracture numérique Nord/Sud

01 juin 2018 à 15h36
0
A l'occasion d'un débat sur le rôle des technologies de l'information dans le cadre de la mondialisation, les pays africains ont appelé à une réduction de la fracture numérique entre nord et sud.

Dans le cadre du débat "Développement et coopération internationale au XXIème siècle: le rôle des technologies de l'information dans le cadre d'une économie mondiale à forte intensité de connaissances" du Conseil économique et social de l'ONU, l'Afrique a fait le point sur la fracture numérique nord-sud. Déjà particulièrement à la peine au niveau industriel, l'Afrique semble voir à nouveau son retard avec le Nord se creuser en matière de technologies de l'information. Alors que les les Etats Unis sont entrés dans un cercle vertueux entraînant une baisse des prix à mesure que les équipements se démocratisent, les africains semblent incapables de bénéficier de la NetEconomie, en l'absence d'infrastructures, de ressources qualifiées ou de moyens financiers suffisants. Forte de ses ressources énergétiques et agricoles, l'Afrique pourrait donc totalement rater le décollage de la NetEconomie, à moins qu'elle ne saute une génération pour passer directement aux futures normes de transmissions à haut débit, par satellite.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

 Oracle lance son
2 milliards de bannières par jour pour DART de DoubleClick.
<b>Zone Prix :</b> ABIT's day
Intel se mord la queue
Détails sur le 3Dfx Rampage
 Oracle lance son
2 milliards de bannières par jour pour DART de DoubleClick.
Deux versions du Willamette?
Abit KT7-100
Free annonce l’ouverture d’un service de listes de diffusion
Haut de page