Solutions Linux : Zimbra, Linagora, Zarafa à l'attaque de Microsoft Exchange

01 juin 2018 à 15h36
0
0078000002902496-photo-exchange-server-2010-logo-clubic.jpg
Si cette année Microsoft est l'un des principaux partenaires du salon Solutions Linux, les éditeurs de logiciels open source n'hésitent pas à promouvoir leurs solutions alternatives aux produits développés par la firme de Redmond. Linagora mais également Zimbra ou encore le néerlandais Zarafa proposent ainsi leurs propres outils permettant de s'affranchir de la suite professionnelle Microsoft Exchange et tentent de grignoter quelques parts d'un marché en plein essor.

Dix ans après sa création, Linagora est le plus gros sponsor du salon et revient notamment sur sa suite collaborative professionnelle OBM qui devrait prochainement passer en version 2.3.3. Contrairement à Exchange, OBM propose une solution totalement hébergée, il n'y a donc pas de client local à installer sur les machines. Pierre Baudracco, directeur du projet explique qu'OBM cible principalement les entreprises. « Les fonctionnalités de notre agenda sont ainsi plus poussées » que la concurrence, explique-t-il. A l'image des Zimlets, ces petits widgets venant étendre les fonctionnalités de Zimbra, OBM commence également à intégrer des interfaces de programmation d'applications tierces. « Notre point fort c'est que nous sommes français », déclare M. Baudracco en expliquant qu'en cas de problème le client n'est donc pas obligé de passer par un intégrateur tiers qui remontera à son tour un bug vers un développeur américain. Parmi ses partenaires, OBM compte 130 000 comptes au Ministère de l'Intérieur, 80 000 à la Gendarmerie, 20 000 au Ministère de la culture et environ 13 000 à l'Institut national de la Santé (INSERM).

0226000003015122-photo-obm.jpg


Récemment racheté par VMWare, Zimbra est principalement connu pour ses activités avec les fournisseurs d'accès à Internet Comcast, Free) mais souhaite également diversifier sa base de clients. Richard Meurer, responsable de cette division chez VMWare, aime à rappeler qu'il y a plus de 55 millions de comptes payants en activité. D'ailleurs, aux Etats-unis, 80% des universités utiliseraient une infrastructure basée sur cette solution. Un porte-parole de la société explique : « on ne s'en rend pas compte mais il y a plus de boites Zimbra payantes que de comptes Gmail ». Sur le marché de la suite collaborative professionnelle, Zimbra serait devancé par Microsoft Exchange, Lotus et serait plus ou moins au même niveau que Novell Groupwise.

0226000001963322-photo-zimbra-desktop.jpg

De son côté la société néerlandaise Zarafa a récemment percé le marché français en signant un partenariat avec l'intégrateur de solutions open source Smile et le distributeur français ETC. Zarafa offre une solution open source compatible non seulement avec Microsoft Exchange / ActiveSync mais également avec Blackberry Enterprise Server. La firme se place sur le même marché qu'OBM et compterait 5000 clients principalement en Europe. Comme beaucoup de solutions open source, Zarafa base son modèle économique sur ses services de support à destination des entreprises.

0226000003015128-photo-zarafa.jpg


On l'aura compris, les solutions hébergées et open source permettent surtout de réduire les frais de déploiement d'une infrastructure logicielle classique de type Microsoft Exchange. Reste à savoir si les travaux de la firme de Steve Ballmer dans le domaine du cloud computing (avec Windows Azure et Office Live) se montreront aussi attractifs auprès des start-ups et PME souhaitant limiter les frais liés aux outils collaboratifs.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook rejoint l'Association des Services Internet Communautaires
Canon veut le nom de domaine en .canon
La TV de rattrapage de TF1 bientôt sur les box Orange
Google en difficulté avec le nom
Rumeur : vers une nouvelle version de la Xbox 360 ?
Razer décline sa DeathAdder en version
Samsung met à jour le Galaxy Spica vers Android 2.1
Le MIT invente les puces qui s'assemblent toutes seules
Opera Mini 5 et Opera Mobile 10 en versions finales
L'environnement KDE bientôt sur votre smartphone ?
Haut de page