En vidéo : découverte du Samsung Wave et de l'OS Bada

15 février 2010 à 13h03
0

Samsung Wave et Bada : premières impressions

Avant de parler de la partie logicielle et plus particulièrement, de Bada, voyons ce qui se cache sous le capot de ce fameux Samsung Wave. Le premier contact ne trompe pas : la nouvelle technologie d'affichage « Super Amoled » fait véritablement des miracles. Inutile de tourner autour du pot : le rendu des couleurs de l'écran 3,3 pouces (800 x 480 pixels) qui équipe le Wave est tout bonnement magnifique. La matrice offre un rendu lumineux aux teintes vives. Il ne reste qu'à observer l'autonomie des premiers terminaux pour s'assurer que cette amélioration n'est pas accompagnée d'une surconsommation de batteries. Concernant la réactivité de la couche tactile, il n'y a pas non plus de soucis à se faire : il suffit d'effleurer l'écran pour que l'action soit prise en compte. Concernant les spécifications techniques cette fois, Samsung annonce un processeur cadencé à un gigahertz, mais attention, il ne s'agit pas du fameux SnapDragon de Qualcomm. Le cœur de ce Smartphone est conçu en interne par Samsung. Du côté des interfaces sans fil, sans surprises, on trouve une puce Wi-Fi ainsi qu'un circuit Bluetooth. En revanche, les amateurs d'APN ne devront pas forcément s'attendre à une révolution, le Wave étant équipé d'un APN de 5 mégapixels avec flash LED.


Concernant le système Bada cette fois, Samsung nous livre une interface très largement inspirée de celle de l'iPhone. Les icônes carrées des programmes sont placées sur un fond noir dont le style ne trompera personne. Les similitudes ne s'arrêtent pas là : pour déplacer une icône, il faut garder son doigt appuyé sur cette dernière jusqu'à ce qu'elle se mette à vibrer, exactement comme avec l'iPhone OS. Samsung a complété le menu des programmes en intégrant son fameux système de Widgets. Ces derniers pourront être placés sur l'un des dix bureaux virtuels qui sont mis à disposition de l'utilisateur. Pour l'anecdote, on retrouve également une pincée d'Android dans Bada puisqu'il faut « tirer » sur la barre des tâches qui est placée sur la partie haute de l'écran pour faire apparaitre un menu d'options.

Pour l'instant, du chemin reste à parcourir dans la mesure où la version actuelle de Bada est très instable. Lors de nos tests, nous avons souvent du faire appel aux personnels de Samsung pour redémarrer les mobiles tant ces derniers avaient la fâcheuse habitue de se bloquer de façon inopinée. D'ici avril (date annoncée pour la commercialisation du produit), Samsung a encore le temps de peaufiner son système. À noter également que Bada semble pouvoir ouvrir plusieurs applications en même temps : nous avons pu constater qu'une sorte de gestionnaire de tâches donnait la possibilité de fermer les applications en cours d'utilisation. Seule la question du prix reste en suspend : le personnel de Samsung annonce un positionnement aux alentours des 300 euros, mais pour l'instant, personne n'est en mesure de dire s'il s'agit d'un prix financé par un opérateur, ou du prix du Smartphone nu. Pour finir, nous n'avons pas pu tester les deux parties essentielles que sont le kiosque d'applications ainsi que le navigateur Web. Le « Samsung App » n'est pas finalisé et l'absence de connexion Wi-Fi viable ne nous a pas permis de tester les capacités du terminal en matière du surf.

012C000002891422-photo-dsc-0111.jpg
012C000002891424-photo-dsc-0117.jpg

Dans cette salle, il était possible de tester un Wave : l'OS est fluide, mais la stabilité n'est pas encore au rendez-vous.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top