En vidéo : découverte du Samsung Wave et de l'OS Bada

Samsung Wave et Bada : premières impressions

Avant de parler de la partie logicielle et plus particulièrement, de Bada, voyons ce qui se cache sous le capot de ce fameux Samsung Wave. Le premier contact ne trompe pas : la nouvelle technologie d'affichage « Super Amoled » fait véritablement des miracles. Inutile de tourner autour du pot : le rendu des couleurs de l'écran 3,3 pouces (800 x 480 pixels) qui équipe le Wave est tout bonnement magnifique. La matrice offre un rendu lumineux aux teintes vives. Il ne reste qu'à observer l'autonomie des premiers terminaux pour s'assurer que cette amélioration n'est pas accompagnée d'une surconsommation de batteries. Concernant la réactivité de la couche tactile, il n'y a pas non plus de soucis à se faire : il suffit d'effleurer l'écran pour que l'action soit prise en compte. Concernant les spécifications techniques cette fois, Samsung annonce un processeur cadencé à un gigahertz, mais attention, il ne s'agit pas du fameux SnapDragon de Qualcomm. Le cœur de ce Smartphone est conçu en interne par Samsung. Du côté des interfaces sans fil, sans surprises, on trouve une puce Wi-Fi ainsi qu'un circuit Bluetooth. En revanche, les amateurs d'APN ne devront pas forcément s'attendre à une révolution, le Wave étant équipé d'un APN de 5 mégapixels avec flash LED.


Concernant le système Bada cette fois, Samsung nous livre une interface très largement inspirée de celle de l'iPhone. Les icônes carrées des programmes sont placées sur un fond noir dont le style ne trompera personne. Les similitudes ne s'arrêtent pas là : pour déplacer une icône, il faut garder son doigt appuyé sur cette dernière jusqu'à ce qu'elle se mette à vibrer, exactement comme avec l'iPhone OS. Samsung a complété le menu des programmes en intégrant son fameux système de Widgets. Ces derniers pourront être placés sur l'un des dix bureaux virtuels qui sont mis à disposition de l'utilisateur. Pour l'anecdote, on retrouve également une pincée d'Android dans Bada puisqu'il faut « tirer » sur la barre des tâches qui est placée sur la partie haute de l'écran pour faire apparaitre un menu d'options.

Pour l'instant, du chemin reste à parcourir dans la mesure où la version actuelle de Bada est très instable. Lors de nos tests, nous avons souvent du faire appel aux personnels de Samsung pour redémarrer les mobiles tant ces derniers avaient la fâcheuse habitue de se bloquer de façon inopinée. D'ici avril (date annoncée pour la commercialisation du produit), Samsung a encore le temps de peaufiner son système. À noter également que Bada semble pouvoir ouvrir plusieurs applications en même temps : nous avons pu constater qu'une sorte de gestionnaire de tâches donnait la possibilité de fermer les applications en cours d'utilisation. Seule la question du prix reste en suspend : le personnel de Samsung annonce un positionnement aux alentours des 300 euros, mais pour l'instant, personne n'est en mesure de dire s'il s'agit d'un prix financé par un opérateur, ou du prix du Smartphone nu. Pour finir, nous n'avons pas pu tester les deux parties essentielles que sont le kiosque d'applications ainsi que le navigateur Web. Le « Samsung App » n'est pas finalisé et l'absence de connexion Wi-Fi viable ne nous a pas permis de tester les capacités du terminal en matière du surf.

012C000002891422-photo-dsc-0111.jpg
012C000002891424-photo-dsc-0117.jpg

Dans cette salle, il était possible de tester un Wave : l'OS est fluide, mais la stabilité n'est pas encore au rendez-vous.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Smartbook : l'utilisation du terme interdite en Allemagne
  Dark Age Of Camelot  : l'Europe gérée par EA / Mythic
Vancouver 2010 : regardez les JO en direct sur votre PC
Grow VC tente le pari du capital risque collaboratif
MWC : Microsoft lève le voile sur Windows Phone 7
MWC : Nokia et Intel annoncent MeeGo (Maemo + Moblin)
Vie privée : Google modifie son service Buzz
Orange lance un forfait pour surfer de l'étranger
Opera 10.50 : version bêta disponible pour Windows
Google Maps a maintenant ses Labs
Haut de page