E-books : Amazon s'aligne sur les prix d'Apple

00AF000002847676-photo-ipad-ibooks.jpg
Quelques jours après qu'Apple a dévoilé son iPad, Amazon se voit obligé de s'aligner sur les prix négociés entre la firme de Cupertino et les éditeurs. Par la même occasion cela met fin aux tensions entre le cyber marchand et Macmillan.

Alors que l'éditeur en question commercialisera ses livres sur l'iPad à 12,99 dollars ou 14,99 dollars, ces derniers n'étaient proposés qu'à 9,99 dollars sur Amazon. Dans un communiqué, Amazon explique n'avoir d'autre choix que de : « capituler et accepter les conditions de Macmillan parce que l'éditeur conserve le monopole sur ses livres et nous voulons que ces derniers soient disponibles même à un prix ridiculement élevé pour des livres électroniques ».

Il est intéressant de souligner que la vente d'un bouquin au travers d'Amazon se révèle plus intéressante pour l'éditeur. Amazon a toujours souhaité conserver un prix de vente relativement bas, parfois en achetant à perte auprès des maisons d'édition. En proposant la commercialisation à 12,99 et 14,99 dollars, Apple a su attirer la convoitise de cinq des six plus gros éditeurs : Macmillan, Hachette, Penguin, Harper Collins et Simon & Schuster. Si l'on en croit le Wall Street journal, les éditeurs préfèreraient privilégier un prix de vente relativement élevé sur le long terme en espérant que le succès d'iTunes dans les domaines de la musique et des applications mobiles opère sa magie sur le livre électronique.
Modifié le 20/09/2018 à 15h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Resto'in lève 2 ME, MonsieurGolf lève 300 000 euros
Nokia baisse les prix de ses téléphones
La bêta  Command & Conquer 4  s'ouvre en images
Mise à jour pour VLC, qui passe en 1.0.5
MyDeskFriend : un robot qui se connecte à Facebook
Une nouvelle mise à jour
Dragon Age : le DLC Retour À Ostagar en test
Mac : Google facilite la migration des emails sur Gmail
Insolite : un Nokia N900 sous Android et sous Mac OS X
Google Apps : bientôt réservé aux navigateurs modernes
Haut de page