La TNT sur le réseau Numericable, oui mais… (màj)

28 janvier 2010 à 17h13
0
01706874-photo-logo-tnt-hd.jpg
Début décembre, Numericable faisait le point sur la diffusion de la TNT sur son réseau câblé. Il se félicitait d'avoir déployé la télévision numérique terrestre sur 4 des 10 millions de prises de son réseau, dans 17 villes supplémentaires1. Mais un mois et demi plus tard, il y a de grandes chances pour que votre télévision ne capte toujours aucune des 18 chaines de la TNT ni aucune des 4 chaines de la TNT HD...

Numericable avait pourtant profité du lancement en grande pompe de sa prétendue offre triple play, en septembre dernier, pour annoncer qu'il déploierait la norme DVB-T sur son réseau. Bien que l'opérateur laisse entendre que ce soit une innovation commerciale de son propre chef, il se contente en fait de se conformer à la loi, puisque tous les foyers de France doivent avoir accès à la télévision numérique avant l'extinction de l'analogique, d'ici fin 2011. La norme DVB-T est prise en charge en standard par tous les téléviseurs récents et permet de recevoir gratuitement la TNT HD, alors que la norme DVB-C nécessite un décodeur maison, avec lequel la haute définition est facturée 5 euros par mois.

Les foyers raccordés dans les zones théoriquement couvertes par la TNT ne sont pas pour autant au bout de leurs peines. De nombreux répartiteurs sont effectivement affublés de filtres, posés par Numericable (ou l'un de ses prédécesseurs) il y a des années pour d'autres raisons (les immeubles neufs en sont donc exempts), qui bloquent notamment les fréquences employées pour la TNT. C'est un technicien qui devra donc intervenir, sur demande des clients qui finiront par s'impatienter,
00F0000002784838-photo-filtre-anti-tnt-pos-par-numericable.jpg
pour retirer chacun de ces milliers de filtres, qu'il suffit en fait de remplacer par un adaptateur.

L'opérateur ne souhaite pas que les consommateurs opèrent eux-mêmes, en dépit des nombreux bricoleurs du dimanche qui se portent volontaire, à en croire un vendeur d'une boutique parisienne. Celui-ci regrette d'ailleurs que la maison mère ne leur fournisse ces fameux adaptateurs... qu'on peut toutefois se procurer auprès de boutiques de réparation de télévision, par exemple. Grand prince, Numericable offre toutefois l'intervention, sur simple coup de fil au service client (au 3990, prix d'une communication locale).

Mise à jour du 28 janvier 2010
Numericable nous a contacté pour réagir à cette actualité, par la voix de son directeur technique, Philippe Lemay. Celui-ci soutient que le problème décrit ci-dessus est « marginal », en donnant l'exemple de l'Alsace où ils n'ont rencontré que « très peu de problèmes », à quelques exceptions près, comme en témoignent nos lecteurs dans les commentaires de cette actualité.

En cas de problème avec un filtre, l'opérateur doit en revanche intervenir au cas par cas, à moins qu'une réclamation collective n'émane d'un syndic. Dans le cas contraire, un immeuble d'une dizaine de logements implique donc autant d'appels au service client et autant d'interventions distinctes.

Il rappelle par ailleurs que si l'opérateur a bien l'obligation légale de mettre gratuitement à disposition des foyers raccordés les chaines de la TNT, la diffusion à la norme DVB-T est un choix commercial parmi d'autres. La loi l'autorisait aussi à offrir un récepteur contre une caution, comme il le faisait jusqu'à présent avec toutes les contraintes que cela impliquait (encombrement supplémentaire et haute définition optionnelle), ou à retirer le chiffrage sur les chaines de la TNT distribuées en DVB-C, norme prise en charge par certains téléviseurs. Numericable a donc retenu la solution la plus économique, en l'agrémentant au passage de quelques stations de radio, et en amenant dès à présent la TNT HD dans des zones qui n'en bénéficient pas encore par les ondes.

La législation n'est certes pas à une contrariété près, alors qu'elle a rendu obligatoire les récepteurs DVB-T dans les téléviseurs commercialisés en France depuis le mois de mars 2008.

1 Angers, Bordeaux, Brest, Caen, Cannes, Le Havre, Le Mans, Marseille, Nantes, Nice, Orléans, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulon, Tours, Versailles.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page