Blio : ebooks interactifs, sur PC comme sur mobile

Alexandre Laurent
07 janvier 2010 à 07h26
0
|clubic|En direct de Las Vegas. |fin|Asus, MSI, Plastic Logic... de nombreux fabricants vont profiter du CES de Las Vegas pour présenter leurs terminaux et technologies dédiés à la consultation de livres électroniques. D'autres, ont choisi d'attaquer le problème dans l'autre sens : ils partent du principe qu'une véritable demande existe mais que le consommateur n'est pas forcément prêt à s'équiper d'un nouvel écran.

C'est le cas de Raymond Kurzweil, inventeur du concept de singularité technologique, ancien du MIT et spécialiste des outils de reconnaissance ou de synthèse vocale. Lui estime que le marché des livres électroniques prendra son essor lorsqu'on pourra les consulter aussi bien sur un téléphone que sur un ordinateur, une tablette tactile ou un lecteur dédié. Au CES, il présente sa dernière création, Blio : une application multiplateforme, qui affiche les livres en respectant leur typographie tout en les enrichissant de fonctionnalités interactives. Et ce, quel que soit le terminal employé pour la consultation.

Blio n'est donc pas un appareil, mais un logiciel, capable d'afficher les pages d'un livre telles qu'elles apparaissent sur le papier. En couleur, avec du texte et des images, mais aussi de la vidéo, des sons, ou des animations. L'ensemble est enrichi de fonctionnalités permettant d'annoter les contenus, de les partager, et comporte un module de synthèse vocale capable de lire à haute voix le passage sélectionné. En fonction de la taille de l'écran dont on dispose, on pourra afficher tout ou partie d'une page, puis passer de l'une à l'autre ou utiliser la table de matière pour se rendre directement sur un chapitre précis.

00FA000002713990-photo-blio-ebook.jpg
00FA000002713992-photo-blio-ebook.jpg

Le logiciel permet bien sûr de consulter des livres électroniques au format PDF, mais pour que leurs ouvrages soient enrichis de fonctionnalités multimédias, les éditeurs devront faire appel au format XPS de Microsoft. Via sa société, Raymond Kurzweil entreprend actuellement de démarcher les maisons d'édition, afin qu'elles lui confient leurs livres, qui seront ensuite proposés à la vente au travers d'une boutique dédiée, le Blio Online Bookstore. Le logiciel de consultation sera quant à lui proposé au téléchargement gratuit, dans un premier temps en versions Windows et iPhone, dans le courant du mois de janvier.

« Les gens ne veulent pas d'un nouvel équipement. Ils veulent prendre un appareil, tout faire avec, et ils veulent un écran couleur », résume Raymond Kurzweil. Une assertion que rejettent en bloc les partisans des technologies d'encre électronique, pour qui taille d'écran et dalle LCD rétroéclairée peuvent poser problème aux amateurs de livres. Amazon, qui ne cesse de vanter le succès commercial de son Kindle, propose tout de même depuis peu un logiciel PC permettant d'accéder à son kiosque de téléchargement. Blio convaincra-t-il ? La « plateforme » de Kurzweil devrait en tout cas faire parler d'elle dans les jours à venir : elle vient en effet d'être présentée comme un modèle d'innovation, facteur de convergence, par Steve Ballmer, PDG de Microsoft, lors de sa traditionnelle conférence d'ouverture du CES.

00FA000002713996-photo-blio.jpg
00FA000002713994-photo-blio.jpg

|clubic|Retrouvez l'intégralité de notre couverture du CES 2010.|fin|
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top