Google : des résultats de recherche en temps réel

0
Indexer vite, c'est bien ; le temps réel, c'est mieux. Google a présenté lundi via l'un de ses blogs une fonctionnalité visant à conférer à son moteur de recherche la possibilité d'afficher en temps réel les contenus qui paraissent sur le Web à propos d'un sujet donné, qu'il s'agisse de dépêches et d'articles d'actualité ou de messages postés sur les réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. A première vue, cette fonctionnalité pourrait paraitre anecdotique. A sa façon, elle marque peut-être un cap dans le rapport qu'on entretient avec l'information.

Par un beau mardi de décembre, je marche sur les Champs Elysées quand soudain, j'aperçois au loin un attroupement de plusieurs centaines de personnes. Pressé par le temps, je n'ai pas le temps de m'approcher, pour voir ce qui motive cette manifestation mais la curiosité me taraude. Si je veux savoir immédiatement ce qui se passe, je n'ai d'autre choix que de me tourner vers un moteur de recherche et de procéder par tâtonnements.

Si l'événement a été annoncé dans la presse ou sur les blogs, je trouverai sans doute mes réponses grâce à un outil dédié à l'actualité, mais le cas échéant ?

Avec la recherche en temps réel, il me suffirait de taper « manifestation Champs Elysées » pour qu'apparaisse, dans un emplacement dédié, les occurrences les plus fraiches de ces termes parus sur Internet. Un message Twitter peut-être, ou un statut Facebook, d'un des participants, qui aura indiqué, trente secondes avant que je lance ma recherche : 500 personnes font la queue pour l'ouverture du magasin XZZ. Je ne connais pas l'auteur de ce message, et ne l'aurai pas pas trouvé sans un outil global, capable de mixer tous les flux d'informations existants.

01C2000002659072-photo-google-temps-r-el.jpg

Telle est la promesse théorique de cette recherche en temps réel, que Google s'apprête à tester, d'abord sur la version américaine de son moteur de recherche. Une fonctionnalité similaire a déjà été mise en place par Microsoft sur Bing aux Etats-Unis, mais elle ne prend en compte que Twitter. Google pense plus global et, surtout, intègre ce « Web en temps réel » à ses pages traditionnelles de résultats, sous la forme d'un cadre placé en haut de page, dont les contenus seront automatiquement rafraichis.

« Notre fonctionnalité de recherche en temps réel est basée sur une douzaine de nouvelles technologies qui nous permettent de suivre plus d'un milliard de documents et de procéder à des centaines de millions de changements en temps réel, chaque jour », affirme le moteur, qui précise en outre que ce déploiement n'aurait pas été possible sans le concours de services tels que Facebook Friendfeed, Jaiku, Identi.ca ou Twitter, avec qui un partenariat a été annoncé il y a quelques semaines (voir Yahoo! se rapproche de Facebook, Google de Twitter).

Google espère ainsi faire tomber l'un des principaux défauts de la recherche sur le Web : le délai d'indexation des pages. Par extension, il éliminerait donc le besoin de se tourner vers des outils dédiés à tel ou tel type d'information, en mélangeant flux personnels émanant des réseaux sociaux et actualités traditionnelles, publiées par les médias et les agences.

Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top