France : Google Street View étend sa couverture

03 décembre 2009 à 16h23
0
Déambuler virtuellement dans les rues de Mennetou-sur-Cher (41) est maintenant possible via Google Street View. Le moteur de recherche a en effet procédé mercredi à une importante mise à jour des bases de photos qui composent le service, et étendu la couverture de ce dernier à de nombreuses villes françaises qui n'en profitaient pas encore. Jusqu'ici, Street View servait principalement les grandes villes et quelques sites touristiques ou historiques, une offre moins importante que celle développée par Pages Jaunes.

Google Street View est pour mémoire une extension du service de cartographie Google Maps donnant à voir les rues d'une ville « à la première personne », au niveau du sol. L'internaute peut orienter son regard autour de lui, et se déplacer de point en point pour recomposer un itinéraire ou découvrir une rue dans son ensemble. Google signale par ailleurs la mise en ligne de clichés détaillés de certains monuments et lieux célèbres. On pourra ainsi parcourir les jardins du château de Versailles, les allées du Seaworld de San Diego ou s'accorder quelques instants de méditation parmi les pierres de Stonehenge.

000000D202650072-photo-couverture-google-street-view-france.jpg
000000D202650074-photo-stonehenge-google-street-view.jpg


L'enrichissement de Google Street View intervient alors qu'une proposition de loi, enregistrée le 27 novembre dernier à l'Assemblée nationale, propose de mieux encadrer ces services, en raison des violations de la vie privée qui peuvent découler de ces clichés pris sans consentement préalable des personnes susceptibles d'y apparaitre. Son auteur, Jean-Christophe Lagarde, va même plus loin, expliquant qu'on ne voit pas « pour quel motif les photographies d'espaces privés c'est à dire d'habitations, de clôtures de propriété, de véhicules, etc, seraient exposés sur "la toile" à la vue du monde entier sans l'accord du propriétaire ou de l'occupant des lieux ».

Pour cette raison, il propose qu'il soit « interdit de collecter ou de traiter des données faisant apparaître des immeubles d'habitation et leurs dépendances, des chemins privés ou des jardins et des cours privés sauf dans le cas où les propriétaires de ces lieux ont expressément donné leur accord à cette collecte et à son traitement ».

Alexandre Laurent

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech,...

Lire d'autres articles

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech, que ça concerne le grand public, l'entreprise, l'informatique ou Internet. Milite pour la réhabilitation de Après que + indicatif à l'écrit comme à l'oral, grand amateur de loutres devant l'éternel, littéraire pour cause de vocation scientifique contrariée, fan de RTS qui le lui rendent bien mal.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet